François évoque le 175e anniversaire de l’apparition de La Salette

François évoque le 175e anniversaire de l’apparition de La Salette

Au terme de la prière de l’Angélus, le Pape François a adressé un salut particulier aux participants à un rassemblement organisé dans ce sanctuaire marial de l’Isère, en France.

«Ma pensée va à ceux qui sont rassemblés au Sanctuaire de La Salette, en France, en souvenir du 175e anniversaire de l’apparition de la Vierge, qui s’est montrée en larmes à deux enfants. Les larmes de Marie font penser à celles de Jésus sur Jérusalem et à son angoisse à Gethsémani : elle sont un reflet de la douleur du Christ pour nos péchés, et un appel, toujours actuel, à se confier à la miséricorde de Dieu», a expliqué François au terme de la prière de l’Angélus.

C’est en effet le 19 septembre 1846 que la Vierge Marie est apparue à deux enfants, Mélanie Calvat et Maximin Giraud, sur les hauteurs du village de La Salette-Falavaux, dans le département de l’Isère. Marie leur adressa un message de réconfort et de compassion, dans un contexte rural marqué par la pauvreté et des épisodes de famine. L’authenticité des apparitions fut reconnue cinq ans plus tard, le 19 septembre 1851, par l’évêque de Grenoble, Mgr Bruillard. En 1879, l’église du sanctuaire est officiellement consacrée.

Avant la pandémie, environ 300 000 personnes visitées chaque année ce sanctuaire. Le culte de Notre-Dame-de-La-Salette s’est par ailleurs étendu à travers le monde, avec de nombreuses églises qui lui sont dédiées en France bien sûr, mais aussi au Brésil, en Italie, aux Philippines, au Portugal ou encore aux États-Unis. En 2016, la Congrégation pour le Culte divin a établi le 19 septembre comme date liturgique de la mémoire facultative de Notre-Dame-de-La-Salette.

Appels pour le Mexique et pour les prisonniers

Toujours à l’occasion de l’Angélus, le Pape François a exprimé sa proximité pour «les victimes des inondations survenues dans l’État d’Hidalgo, au Mexique, spécialement pour les malades morts dans l’hôpital de Tula et leurs proches».

François a aussi assuré de sa prière «pour les personnes qui sont injustement détenues dans des pays étrangers : il y a malheureusement différents cas, avec des causes diverses et parfois complexes. Je souhaite que, dans le nécessaire accomplissement de la justice, ces personnes puissent le plus rapidement possible revenir dans leur patrie». Cet appel concerne notamment les prisonniers de guerre qui demeurent détenus dans l’un des pays belligérants après la fin des hostilités.

Source: VATICANNEWS, le 19 septembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s