Australie : l’Église s’oppose au pass sanitaire pour les lieux de culte

MASK
Shutterstock | Marco Iacobucci Epp

Australie : l’Église s’oppose au pass sanitaire pour les lieux de culte

Ministre de la Santé de l’État australien de la Nouvelle-Galles du Sud, Brad Hazzard a fait part de sa volonté de rendre obligatoire le pass sanitaire pour entrer dans les lieux de culte. Une mesure à laquelle s’opposent ferment des responsables religieux.

Le pass sanitaire va-t-il être obligatoire pour se rendre dans une église en Australie ? La question se pose aujourd’hui dans l’État australien de la Nouvelle-Galles du Sud, où se situe Sydney. Le ministre de la Santé Brad Hazzard compte rendre obligatoire le pass sanitaire pour se rendre dans un lieu de culte. « Si quelqu’un va à l’église sans être vacciné – à moins de disposer d’une preuve médicale justifiant une dispense de vaccination – cette personne commettra une violation des ordonnances de santé publique », a t-il assuré. Et de poursuivre : « J’espère que les fidèles qui assistent à un office seront respectueux envers les autres et comprendront que s’ils assistent à un office alors qu’ils ne sont pas vaccinés, ils se mettent eux-mêmes et les autres en danger ».

Les églises ont la responsabilité de s’occuper de tous, quel que soit le statut vaccinal.

Des propos qui ont suscité une vague de mécontentement auprès des représentants religieux australiens. L’archevêque catholique de Sydney, Mgr Anthony Fisher, l’archevêque anglican de Sydney, Mgr Kanishka Raffel et d’autres chefs religieux lui ont écrit afin de lui rappeler pourquoi les lieux de culte ne sont pas des bâtiments comme les autres.

Le culte est « un service essentiel, pas un simple divertissement », a ainsi rappelé Mgr Anthony Fisher au gouvernement australien. « Les églises ont la responsabilité de s’occuper de tous, quel que soit le statut vaccinal, nous discuterons donc avec le gouvernement de la manière dont nous pouvons remplir cet engagement ministériel dans les étapes futures de la reprise », a déclaré pour sa part Mgr Raffel au Sun-Herald. « Nous voulons que tout le monde soit en sécurité à l’église, mais nous voulons aussi nous assurer que nous servons tout le monde. »

La feuille de route annoncée il y a quelques jours pour l’État australien de la Nouvelle-Galles du Sud prévoit la réouverture des lieux de culte aux personnes vaccinées avec une capacité limitée à une personne pour quatre mètres carrés jusqu’à la vaccination de 70% des adultes, visée mi-octobre.

Source: ALETEIA, le 14 septembre 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s