26.08.2021 – SAINTE DU JOUR

Sainte Teresa de Jesús Jornet, († 1897)

Religieuse et cofondatrice avec le P. Saturnino López Novoa des :
Hermanitas de los Ancianos Desamparados
(‘Petites sœurs des personnes âgées abandonnées’)

Thérèse de Jésus Jornet naît le 9 janvier 1843 à Aitona (province de Lérida, en Catalogne, Espagne) au sein d’une famille de paysans. Élevée dans une famille chrétienne, elle fut confiée à sa tante. Très tôt, elle manifesta attention et charité en n’hésitant pas à se priver discrètement au profit des autres. 

Après l’obtention de son diplôme d’enseignante, elle exerce sa profession à Argençola (Barcelone). Son oncle, le Père François Palau y Quer, religieux carme déchaux, créateur de divers établissements d’enseignement pense à elle comme collaboratrice pour sa fondation de carmélites missionnaires mais elle aspire à une vie religieuse séparée du monde et en 1868, entre au monastère des clarisses de Briviesca (Burgos) qu’elle quitte deux ans plus tard pour raison de santé. Encore une fois, son oncle tente d’orienter Thérèse dans sa fondation et la nomme visiteuse pour les écoles qu’il crée mais sans qu’elle s’engage dans la vie religieuse. Lorsque le Père Palau y Quer décède, elle retourne dans sa famille.

En 1872, elle va à Barbastro (Huesca) et rencontre un prêtre qui était ami du Père Palau y Quer, celui-ci lui parle d’un projet d’un autre ecclésiastique, le Père Saturnino López Novoa, qui désire constituer une congrégation pour venir en aide aux personnes âgées démunies. Thérèse se propose pour faire partie de la société de bienfaisance et rejoint les premières candidates dans le nouvel institut fondé à Barbastro le 3 octobre 1872 : les ‘Petites sœurs des personnes âgées abandonnées’. Quelques jours après, elle est élue Supérieure de ce groupe. La fondation se déplace à Valence. 
On la vit, avec ses compagnes, se prodiguer généreusement au service des anciens ; animée par l’Amour du Seigneur reconnu et servi dans les plus pauvres, elle disait avec enthousiasme : « Dieu dans le cœur, l’Éternité dans la tête et le monde sous les pieds… Il n’y a rien de petit lorsqu’ il s’agit de la Gloire de Dieu ! ». 

En 1887, elle est élue Supérieure générale de l’Institut et continue les fondations de maisons de retraite en Espagne et en Amérique. 
Elle acheve sa vie à Liria (Valence) le 26 août 1897 à l’âge de 54 ans. Ses restes ont été transférés à Valence, à la Maison-Mère de la Congrégation. 

Teresa de Jesús Jornet a été béatifiée, par le vénérable Pie XII (Eugenio Pacelli, 1939-1958), le 27 avril 1958 et canonisée par saint Paul VI (Giovanni Battista Montini, 1963-1978), le 27 janvier 1974.

Les ‘Petites sœurs des personnes âgées abandonnées’ sont présentes en Europe, en Amérique, en Afrique et en Asie. La maison généralice est à Valence. 
Au 31 décembre 2005, la congrégation comptait 2527 religieuses dans 210 maisons.

Sainte Teresa de Jesús Jornet priez pour nous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s