Anne et Guillaume ont confié leur fille Jeanne de 3 ans à la Vierge de Lourdes

Pelerinage Lourdes famille Dupuy
Jean-Marie Dufour – La famille Dupuy a parcouru 500 kilomètres entre Conques et Lourdes. 

Anne et Guillaume ont confié leur fille Jeanne, 3 ans, à la Vierge de Lourdes

Au terme de la première année de traitements intensifs de leur fille Jeanne, diagnostiquée d’une leucémie à 18 mois, Anne et Guillaume ont entrepris un long pèlerinage en famille, pour se recentrer sur l’essentiel. Au gré des rencontres, ils ont puisé dans les échanges fraternels la force de continuer le chemin.

« Nous sortions d’une année très éprouvante, marquée par les cures de chimiothérapie et les séjours récurrents à l’hôpital, alors nous souhaitions prendre ce temps de ressourcement ensemble, en famille. » Il y a un an presque jour pour jour, Anne et Guillaume Dupuy terminaient leur pari un peu fou de rallier Conques à Lourdes à la marche, avec leurs quatre enfants en bas âge. Lors du départ, Blanche et Zélie, les deux jumelles, n’avaient qu’un mois et demi… tandis que Félicité avait un an de plus. Atteinte d’une leucémie, Jeanne, l’aînée de 3 ans, voyageait à dos d’âne.

« Au début de la maladie de Jeanne, on avait tous les jours un terrible sentiment d’impuissance », raconte Anne. « Très vite, nous nous sommes rendu compte que nous devions faire notre part, mais qu’ensuite, il fallait s’abandonner à la volonté de Dieu. » Fort de ce constat, alors que l’année de traitement intensive se terminait et que la chimiothérapie de Jeanne pouvait désormais s’administrer par voie orale, Anne et Guillaume décident de prendre la route. Anne témoigne : « Nous sommes allés à Lourdes moins pour demander la guérison de Jeanne, mais plus pour demander toutes ces milles guérison dont l’âme a besoin pour parvenir à un abandon plus complet à la providence ».

Jeanne n’avait plus de cheveux à cause de la chimiothérapie… Cette fragilité incitait à l’ouverture des cœurs.

Rencontre, abandon et prière : c’est le triptyque qu’ils s’étaient fixés. « Chaque soir, nous étions hébergés par des personnes que nous ne connaissions ni d’Ève, ni d’Adam. Elles nous ont éblouis par leur charité », souffle Anne. Pas de place pour les discussions vaines. « Les gens étaient très touchés par la présence de notre fille, Jeanne. Elle n’avait plus de cheveux à cause de la chimiothérapie… Cette fragilité incitait à l’ouverture des cœurs ». Avec leurs hôtes, Anne, Guillaume et leurs quatre filles se souviennent de « discussions très humaines, et même de relations de cœur à cœur ». Beaucoup racontaient leurs histoires de familles, d’autres confiaient des intentions de prières.

« Tout au long du chemin, nous avons été bouleversés par cette charité qu’il y avait dans le coeur des gens », raconte Anne. 

Chaque jour, les six pèlerins commençaient la journée par les Laudes en famille. « Pendant la marche, je tenais l’âne pendant que Guillaume avait les mains libres pour lire les lectures. On chantait aussi très fort ! Au fur et à mesure du pèlerinage, ça devenait de plus en plus naturel », se souvient Anne. « Nous portions dans nos prières tous les enfants malades que nous avions rencontrés auparavant », confie-t-elle. En tout, ils ont parcouru plus de 500 kilomètres et traversé quatre départements :  l’Aveyron, le Tarn, la Haute-Garonne, et, enfin, les Hautes-Pyrénées. Partis de Conques le 7 octobre 2019, le jour de Notre-Dame du Rosaire, ils sont arrivés à Lourdes 34 jours plus tard. S’il ne s’agit pas d’un miracle à proprement parler, Anne, Guillaume, Félicité, Blanche et Zélie rendent grâce à la Vierge Marie : depuis l’été dernier, la petite Jeanne semble en voie de rémission.

Pelerinage Lourdes famille Dupuy
A leur arrivée à Lourdes, la famille Dupuy est allée confier la maladie de Jeanne à la grotte de Massabielle.

Source: ALETEIA, le 23 novembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s