AUDIENCE GÉNÉRALE DU 11 AOÛT 2021

Audience générale: celui qui cherche la vie doit regarder Jésus-Christ

Poursuivant son parcours catéchétique de la Lettre de saint Paul aux Galates, le Pape François a approfondi ce mercredi le thème de la Loi de Moïse. Bien que d’origine divine, celle-ci ne donne pas la vie ; c’est en effet dans le Christ que la promesse trouve son accomplissement.

«Pourquoi la Loi ?» (Gal 3, 19): cette interrogation de saint Paul, qui est le point de départ de la réflexion proposée par le Pape aux pèlerins réunis en salle Paul VI, amène à reconnaitre la nouveauté de la vie chrétienne animée par l’Esprit Saint.

L’Alliance repose sur la promesse à Abraham

Lorsque l’apôtre des Gentils parle de la Loi, il se réfère à celle de Moïse, liée à l’Alliance que Dieu avait établie avec son peuple sur le mont Sinaï. Un don nécessaire, alors que le paganisme et l’idôlatrie régnaient partout en maîtres. «L’observation de la loi garantissait au peuple les avantages de l’Alliance et le lien spécial avec Dieu, explique François. En concluant l’Alliance avec Israël, Dieu leur avait offert la Torah afin qu’ils puissent comprendre sa volonté et vivre dans la justice». Tout au long de l’histoire d’Israël, on constate que la non-observance de la Loi représente une trahison de l’Alliance et suscite la colère de Dieu. Ainsi, Loi et Alliance sont inséparables.

C’est dans cette perspective qu’il faut comprendre l’enseignement des missionnaires «fondamentalistes» infiltrés dans la communauté des Galates ; à rebours du Concile de Jérusalem, ils affirmaient en effet que les Galates devaient nécessairement suivre la Loi mosaïque pour adhérer à l’Alliance et être sauvés. Mais Paul, soutenu par la grâce reçue pour sa mission évangélisatrice, récuse cette affirmation. L’argument qu’il oppose à ses détracteurs nous fait découvrir toute la profondeur de son «intelligence spirituelle». Il assure en effet que la Loi n’est pas la base de l’Alliance, et creuse son explication: «l’Alliance établie par Dieu avec Abraham était fondée sur la foi dans l’accomplissement de la promesse et non sur l’observance de la Loi, qui n’existait pas encore». Abraham s’est mis en route bien avant la Loi ; de fait, la Torah n’est pas incluse dans la promesse faite au Patriarche, «elle vient 430 ans après».

Les commandements portent à Jésus

Il serait pourtant faux de penser que Paul est contre la Loi de Moïse. «À plusieurs reprises dans ses Lettres, il défend son origine divine et soutient qu’elle a un rôle très précis dans l’histoire du salut. Cependant, la Loi ne donne pas la vie, elle n’offre pas l’accomplissement de la promesse, car elle n’est pas en mesure de l’accomplir. Ceux qui cherchent la vie doivent se tourner vers la promesse et son accomplissement en Christ», rappelle le Pape.

Ce passage de la Lettre aux Galates montre donc «la nouveauté radicale de la vie chrétienne: tous ceux qui ont la foi en Jésus-Christ sont appelés à vivre dans l’Esprit Saint, qui les libère de la Loi et, en même temps, l’accomplit selon le commandement de l’amour». Et le Pape d’insister: les commandements restent importants, en ce sens qu’ils sont des «pédagogues» et portent à la rencontre avec Jésus. «Que le Seigneur nous aide à marcher sur le chemin des commandements mais en regardant l’amour du Christ avec la rencontre avec le Christ, sachant que la rencontre avec Jésus est plus importante que tous les commandements», a conclu le Saint-Père.

Source: VATICANNEWS, le 11 août 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s