Le Vatican rend hommage aux gens de la mer

Des bateaux de pêche à Lampedusa, le 8 juillet 2013, lors de la venue du Pape François. Des bateaux de pêche à Lampedusa, le 8 juillet 2013, lors de la venue du Pape François.  

Le Vatican rend hommage aux gens de la mer

Dans un message à l’occasion du dimanche de la mer, célébré le 11 juillet, le Dicastère pour le service du développement humain intégral demande que les marins soient reconnus comme «des travailleurs essentiels», eux qui vivent souvent dans des conditions précaires, encore aggravées par la pandémie de Covid-19. 

Ce dimanche de la mer, qui se tient le 11 juillet, est le deuxième célébré dans le contexte de la pandémie, souligne le Dicastère pour le service du développement humain Intégral au début de ce message. «Le monde s’est arrêté mais les navires n’ont pas cessé de transporter d’un port à l’autre les instruments médicaux et les médicaments nécessaires pour lutter contre la propagation du virus» précise ce texte signé par le cardinal Turkson, son préfet et Mgr Bruno-Marie Duffé, son secrétaire. «Nous remercions les gens de mer pour leur travail. Notre gratitude devient prière afin que le Seigneur leur concède la force dans les moments de faiblesse, l’unité dans la diversité, une navigation sûre et tranquille et, une fois le contrat terminé, la joie de retrouver les leurs» écrivent-ils.

En effet, la pandémie a mis l’accent sur les difficiles conditions de travail de nombreux marins à travers le monde. 400 000 d’entre eux auraient dû être rapatriés en septembre 2020 mais sont restés bloqués en mer, précise le message. «Cela a eu des répercussions non seulement sur eux-mêmes mais aussi sur la vie quotidienne de leurs familles. Les problèmes d’isolement, de solitude, de séparation, de même que l’anxiété éprouvée pour leurs proches et leur famille vivant à plusieurs milliers de kilomètres, ainsi que l’incertitude de leur propre avenir, n’ont fait qu’accroître le stress physique et psychologique avec parfois des conséquences tragiques» souligne le dicastère.

Aussi, les signataires lancent-ils un appel «aux sociétés de gestion, aux agents et au personnel de recrutement pour qu’ils considèrent les membres d’équipage comme étant plus qu’une simple force de travail et qu ‘ils se souviennent qu ‘ils sont des êtres humains».

Actes de piraterie

Les gens de mer sont aussi menacés par un autre phénomène, celui déjà ancien, de la piraterie, qui ne faiblit pas. Ainsi, souligne le dicastère dans son message, «depuis janvier 2021, 38 actes de piraterie ont été signalés au cours desquels 33 navires ont été pris d’assaut». Face à cette réalité cruelle, «les marins ont le droit d’exercer leur propre travail sans craindre d’être enlevés, blessés ou même tués». Le Dicastère pour le service du développement humain intégral demande ainsi aux responsables politiques et aux organisations internationales de trouver des solutions durables à ce «fléau de la piraterie, car nous sommes conscients de la nécessité d’affronter le problème fondamental de l’inégalité dans la répartition des biens entre les pays et de l’exploitation des ressources naturelles». La sécurité des biens et des marchandises ne peut pas se faire au détriment de la sécurité des marins à bord.

Un autre phénomène qui suscite l’inquiétude du Vatican est celui de l’abandon des navires. De 40 en 2019, il est passé de 85 en 2020 selon la Fédération Internationale des Ouvriers du Transport (ITF). «Plusieurs raisons sont à la base de l’abandon des navires, explique le dicastère; la plus commune est celle où l’armateur choisit de se débarrasser d’un navire qui n’est plus rentable économiquement ainsi que de son équipage». Une réalité dramatique où l’équipage abandonné, vit dans des conditions inhumaines et les familles en subissent les conséquences financières immédiates et dévastatrices.

«Pendant cette pandémie, les aumôniers et les volontaires de la Stella Maris ont toujours été au service des marins et des pêcheurs. Ils sont à leurs côtés dans leur vie en modifiant constamment leur ministère selon les circonstances et en répondant aux besoins spirituels et matériels de ces travailleurs», rappellent enfin les signataires du message, qui confient à «Marie, Etoile de la Mer, le bien-être des gens de mer».

Source: VATICANNEWS, le 11 juillet 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s