Irak : Mgr Sako demande aux musulmans de ne plus appeler les chrétiens « infidèles »

Chaldean Patriarch Louis Raphael Sako

Marwan IBRAHIM | AFP

Irak : Mgr Sako demande aux musulmans de ne plus appeler les chrétiens « infidèles »

Dans son message adressé aux musulmans à l’occasion du Ramadan rappelant les principes de paix et de fraternité, le patriarche chaldéen d’Irak suggère que les appellations « infidèles » ou « polythéistes » soient retirées des manuels scolaires pour désigner les chrétiens, au profit de « gens du Livre ».

Ce pourrait être l’un des nombreux effets de la visite du pape François en Irak. Près d’un mois après le vibrant appel au dialogue et à la fraternité du Souverain pontife sur la Terre d’Abraham, le patriarche de l’église chaldéenne d’Irak a fait une proposition très concrète, ce mardi 13 avril.

Je demande au Dieu Tout-Puissant de bénir leur jeûne.

Dans un message rédigé sur un ton très fraternel, Mgr Louis Raphaël Sako a d’abord adressé ses plus sincères bénédictions « à nos frères et sœurs musulmans, à l’occasion du mois sacré du Ramadan ». « Je demande au Dieu Tout-Puissant de bénir leur jeûne, de leur faire profiter de la santé et de la sécurité, et de les épargner, ainsi qu’à toute l’humanité, du danger de la pandémie du Covid-19 », a-t-il déclaré. En France et dans plusieurs pays du Moyen-Orient, ce mois de jeûne s’est ouvert ce mardi 13 avril, et s’achèvera le jeudi 13 mai avec la fête de l’Aïd-El-Fitr. 

Appellations « erronées et inacceptables » 

Dans son message rapporté par l’agence Fides, Mgr Sako espère que ce moment privilégié pour les musulmans « sera l’occasion de se rapprocher de Dieu et des hommes (…), et d’approfondir les liens de fraternité, d’amitié et de respect que le pape François a rappelés lors de sa visite dans notre pays du 5 au 8 mars ».

Ne se limitant pas à des considérations générales sur l’importance de la fraternité et du dialogue interreligieux, le patriarche chaldéen termine sa lettre en suggérant que les chrétiens ne soient plus appelés « infidèles » ou « polythéistes » dans les manuels scolaires : « A cette occasion, je demande l’adoption de la dénomination des chrétiens comme “Les gens du Livre” dans les manuels utilisés dans les écoles nationales pour remplacer d’autres appellations erronées et inacceptables ».

En Irak, où les chrétiens ne représentent que 2% de la population, l’Église catholique gère malgré tout 55 écoles primaires et maternelles, 4 écoles secondaires et 9 universités. Mais depuis deux décennies, ils sont régulièrement victimes de violences et de discriminations.

Source: ALETEIA, le 13 avril 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s