Dimanche de la miséricorde : « La paix soit avec vous »

2018.10.22 Nunzio Apostolico in Tanzania, Mons. Marek Solczynski Messa in Diocesi di Musoma, Tanzania

Dimanche de la miséricorde : « La paix soit avec vous »

Le Père jésuite Jean-Paul Savi nous introduit à la méditation avec les lectures du dimanche de la miséricorde de l’année B.

Chers frères et sœurs, nous célébrons aujourd’hui le dimanche de la miséricorde. Et comme nous le révèlent les Écritures, la miséricorde est caractéristique de l’amour de Dieu. La miséricorde est ce qui explique tout le dessein de salut de Dieu pour notre humanité. Dieu est sensible à nos misères, et à nos souffrances. La miséricorde de Dieu ne se traduit donc pas par l’amour d’un instant comme cela apparaît souvent dans nos relations humaines. C’est plutôt un amour qui nous est toujours donné malgré nos égarements. Comme le dit le pape François, « la miséricorde, c’est l’acte ultime et suprême par lequel Dieu vient à notre rencontre » (Misericordiae Vultus, n°2). Et c’est ce que Jésus a fait dès le jour de sa résurrection.

“L’expérience des disciples après la mort de Jésus peut être aussi la nôtre aujourd’hui.”

La première phrase de l’évangile de ce dimanche est très significative : « c’était après la mort de Jésus ». Cette phrase nous situe dans les péripéties de la vie. Nous pouvons prendre le temps de méditer sur cette phrase. Quelle est la situation de ma vie aujourd’hui ? Nous savons ce que peut représenter pour nous la mort d’un proche, la souffrance, la déception, la misère, le remord, la maladie. Nous connaissons peut-être la douleur d’un cœur meurtri. L’expérience des disciples après la mort de Jésus peut être aussi la nôtre aujourd’hui. Souvent face à des difficultés, nous nous renfermons sur nous-mêmes.

En ce dimanche de la miséricorde, le Christ ressuscité vient nous rejoindre dans nos enfermements pour nous offrir sa paix : « La paix soit avec vous ». Prenons le temps de laisser cette parole de Jésus résonner dans notre cœur et ne soyons pas incrédule. Jésus nous offre réellement sa paix et nous appelle à faire l’expérience de la Résurrection. Car, une réelle expérience avec le Christ ressuscité produit la paix, la joie, la réconciliation, le courage. Cependant, faire l’expérience du Ressuscité, ne veut pas dire que nous n’avons plus de problème. Faire une réelle expérience de la Résurrection, c’est plutôt avoir, grâce au don de l’Esprit Saint, un nouveau regard sur notre vie, sur nos difficultés, et même sur nos frères et sœurs. C’est relire avec les yeux de la foi notre histoire que nous voyons souvent comme une vallée de larmes.

“C’est relire avec les yeux de la foi notre histoire que nous voyons souvent comme une vallée de larmes.”

Aujourd’hui encore, Jésus répand sur nous son Esprit, nous appelant à nous libérer mutuellement en pardonnant les uns aux autres. Par le don de l’Esprit Saint, nous sommes désormais des messagers de la miséricorde divine. Faire une véritable expérience du Christ ressuscité, c’est rivaliser d’amour les uns envers les autres et devenir ses vrais disciples, comme il nous le dit lui-même : « c’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’ils reconnaîtront que vous êtes mes disciples » (Jn 13, 35).

“L’amour de Dieu et du prochain n’est-il pas le commandement par excellence ?”

Chers frères et sœurs, nous avons encore aujourd’hui un témoignage à donner au monde. Et la première communauté chrétienne nous donne un bel exemple : « la multitude de ceux qui étaient devenus croyants avait un seul cœur et une seule âme ; et personne ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais ils avaient tout en commun » (Ac 4, 32). L’amour, l’unité, le partage, la réconciliation caractérisaient la première communauté chrétienne. Et dans la deuxième lecture, saint Jean nous dit que lorsque nous aimons Dieu, nous accomplissons ses commandements (1Jn 5, 2). L’amour de Dieu et du prochain n’est-il pas le commandement par excellence ?

En ce dimanche de la miséricorde, laissons nos cœurs se remplir de l’amour et de la miséricorde de Dieu afin que nous puissions offrir à nos frères et sœurs la paix de Dieu.

Seigneur Jésus, toi qui es Lumière, toi qui es Paix, toi qui es Amour, mets en nos ténèbres ton esprit d’Amour, Amen !

Méditation du dimanche de la miséricorde de l’année liturgique B avec le Père Jean-Paul Savi, SJ

Père Atsu Jean-Paul Savi/DR

Source: VATICANNEWS, le 10 avril 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s