Méditation Vème dimanche de carême : « la passion, la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ »

Passion du Christ — Wikipédia
Scènes de la Passion du Christ, de l’Ascension et de la Pentecôte, panneau d’ivoire provenant de Paris, second quart du xive siècle.

Méditation Vème dimanche de carême : « la passion, la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ »

Le Père jésuite Eric Kambale nous introduit à la méditation avec les lectures du Vème dimanche de Carême de l’année liturgique B.

Chers frères et sœurs, en ce 5ème dimanche de carême de l’année liturgique B, les Ecritures nous mènent peu à peu à la passion, la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ.

La première lecture tirée du livre de Jérémie (31, 31-34) nous annonce la conclusion d’une Nouvelle Alliance entre Dieu et son peuple. Dieu met sa Loi au plus profond d’Israël et de Juda, il l’inscrit dans leur cœur. Il sera leur Dieu, et ils seront son peuple. Cette Nouvelle Alliance n’est pas extérieure, inscrite sur des tablettes comme la première. Elle est plutôt intérieure, inscrite dans le cœur, lieu de décision et de volonté selon la conception juive. Elle ne nécessite pas une instruction car elle est dans le cœur de chaque membre du peuple de Dieu. Grâce à elle, tous connaîtront le Seigneur, des plus petits aux plus grands. Cette Nouvelle Alliance, Dieu l’a aussi inscrite dans nos cœurs. Nous sommes son peuple, il est notre Dieu. Ce qui nous est demandé est l’effort de fidélité à l’Alliance. Dieu de sa part reste fidèle et garantit l’éternité de la Nouvelle Alliance par son Fils Jésus Christ venu sauver le monde par son sang. Que le Seigneur nous aide à toujours obéir à cette petite voix intérieure qui nous remet sur la voie de l’Alliance chaque fois que nous sommes au point de nous en éloigner.

“Dieu de sa part reste fidèle et garantit l’éternité de la Nouvelle Alliance par son Fils Jésus Christ venu sauver le monde par son sang.”

La deuxième lecture tirée de la lettre aux Hébreux (5, 7- 9) nous présente le Christ comme modèle d’obéissance. Ayant porté l’obéissance à sa perfection, le Christ est pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel. Oui, chers frères et sœurs, le Christ est notre salut éternel. Il nous demande seulement une chose : lui obéir en restant fidèle à l’Alliance conclue avec le Père. Comment dans ma vie chrétienne j’obéis au Christ et reste fidèle à l’Alliance ?

“comment dans ma vie chrétienne j’obéis au Christ et reste fidèle à l’Alliance ?”

L’Evangile selon Saint Jean (12,20-33) nous montre Jésus sentant venir l’heure de sa passion. C’est en ce moment décisif que les Grecs qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu durant la Pâque veulent le rencontrer. A la requête des Grecs présentée par Philippe et André, Jésus répond par l’annonce de sa passion. « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruits. … Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive. » De la page d’Evangile de ce dimanche, nous pouvons retenir trois attitudes: chercher Jésus, le suivre et le servir. Et cela, en nous détachant de l’accessoire pour nous attacher à Jésus, modèle d’obéissance et Salut éternel. Donne-nous, Seigneur, un cœur nouveau !
Amen.

Méditation du Ve dimanche de Carême de l’année liturgique B avec le Père Eric Kambale, SJ

Père jésuite Eric Kambale

Source: VATICANNEWS, le 20 mars 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s