Daech lui avait coupé la tête, la renaissance de la Vierge de Karamless

Safin HAMED / AFP

Daech lui avait coupé la tête, la renaissance de la Vierge de Karamless

Durant la messe célébrée par le pape François à Erbil le 7 mars 2021, une statue de la Vierge trônait à droite de l’autel. Son histoire est émouvante parce qu’elle se nourrit d’espérance.

Pendant la messe célébrée par le pape François au stade Franso Hariri d’Erbil, capitale du Kurdistan irakien, dimanche 7 mars 2021, une statue de la Vierge était installée à droite de l’autel, protégée par une vitrine. Hautement symbolique, elle n’a pas été choisie fortuitement. Il s’agit en effet d’une statue originaire de Karamless, un village de la plaine de Ninive, qui a été vandalisée par les terroristes de l’État islamique qui lui ont coupé les mains et la tête.

Des fidèles du Kurdistan l’ont ensuite récupérée afin de la protéger et de la restaurer, mais ses cicatrices, encore largement visibles, sont comme un témoignage vivant des souffrances vécues par les chrétiens irakiens. Encensée par le Pape au cours de la messe, bénie, elle doit maintenant rejoindre Karamless où les habitants l’attendent avec impatience.

Source: ALETEIA, le 8 mars 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s