Où est donc passée la Lamborghini du pape François ?

Le pape signe "sa" Lamborghini Huracan © L'Osservatore Romano

Le Pape Signe « Sa » Lamborghini Huracan © L’Osservatore Romano

Où est donc passée la Lamborghini du pape François ?

Pour les chrétiens de la plaine de Ninive

Le 15 novembre 2017, le pape François a reçu en cadeau du constructeur automobile Lamborghini une Huracán. Le pape François a décidé de la vendre aux enchères pour reverser les bénéfices à des associations caritatives, notamment pour la reconstruction en Irak.

L’Aide à l’Église en Détresse en Italie (ACS) est l’une des organisations auxquelles le pape a fait don d’une part de la somme recueillie, indique un communiqué de l’organisation humanitaire catholique ce 26 février 2021.

La fondation pontificale s’est en effet vu confier 200 000 euros que l’ACS, sur recommandation du pape lui-même, a alloués au soutien des communautés chrétiennes qui, après la défaite militaire de Daesh, ont immédiatement exprimé le désir de rentrer dans leurs villages dans la plaine de Ninive.

Un cadeau de Lamborghini

En mai 2018, la Lamborghini offerte en 2017 au pape François a été mise en vente à Monaco et elle a été adjugée 715 000 euros, multipliant par deux son estimation de départ, a indiqué Sotheby’s. Ce modèle «Huracan», un coupé blanc et aux liserés dorés – pour rappeler les couleurs du Vatican, blanc et or – , était estimé entre 250 000 et 350 000 euros dans le catalogue. L’acquéreur a dû s’acquitter aussi de 20% du prix, pour la TVA.

Le bolide de luxe à injection – avec des normes antipollution Euro 6! -, avait été béni et signé par le pape, sur le capot. La voiture peut atteindre 325 km/h (5.204 cm3, 580 ch).

Maintenant, «deux projets ont été réalisés en soutien aux chrétiens de la plaine de Ninive grâce à la Lamborghini offerte par le pape François», commente Alessandro Monteduro, directeur d’ACS Italia. «Le premier c’est la reconstruction de la salle polyvalente syro-catholique dédiée à la Vierge Marie à Bashiqa, totalement détruite par les jihadistes de l’Etat islamique. Sur les 200 000 euros donnés par le Pape, l’ACS a alloué 166 000 euros à cette initiative, auxquels s’ajoutent 124 000 euros supplémentaires offerts par les bienfaiteurs de la Fondation, pour un total de 290 000 euros », précise la même source.

La deuxième initiative est la reconstruction de l’école maternelle syro-catholique également dédiée à la Vierge Marie à Bashiqa, partiellement dévastée par les extrémistes islamiques: «Sur les 200 000 euros donnés par le pape, l’ACS a alloué 34 000 euros à cette initiative. Le bâtiment, qui accueillera environ 70 enfants, est désormais achevé, même si les activités n’ont pas encore commencé en raison de la pandémie de Covid-19 », ajoute M. Monteduro.

«Nous sommes heureux de terminer le travail sur le jardin d’enfants de la Vierge Marie, qui aidera et encouragera nos enfants à retourner à Bashiqa pour étudier à nouveau», a commenté Mgr Yohanna Boutros Mouche, évêque syro-catholique de Mossoul, et le père Rezqallah Alsimanni, curé de l’église de la Vierge Marie.

Le retour à Ninive

Selon les dernières données de l’ACS, mises à jour au 12 janvier 2021, plus de 45% des familles résidant à l’origine dans la plaine de Ninive, et chassées par la violence islamiste, sont rentrées chez elles, grâce également au grand effort de solidarité de l’international.

Les maisons reconstruites avec la contribution de diverses organisations représentent près de 57% de celles détruites. « Avec les deux projets décrits – conclut Alessandro Monteduro – l’ACS a voulu honorer la donation du Saint-Père en se plaçant concrètement aux côtés des chrétiens attaqués par l’Etat islamique, et se réjouit qu’ils se soient achevés à proximité du voyage apostolique historique du François lui-même en Irak. »

Le fruit de la vente aux enchères de la Lamborghini Huracan a servi également à la rénovation d’un foyer pour femmes « victimes de trafic d’esclaves » que le pape a rencontré le 12 août 2016, à l’occasion du vendredi de la miséricorde, a indiqué la « Communauté Pape Jean XXIII ».

Le pape a aussi indiqué qu’il distribuerait une partie de la vente à deux autres associations italiennes engagées surtout en Afrique: la Gicam du prof. Marco Lanzetta (chirurgie de la main) et « Amis du Centrafrique » (« Amici del Centrafrica »), avec des projets d’aide aux femmes et aux enfants principalement.

Source: ZENIT.ORG, le 26 février 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s