Carême : le pape François rappelle le vrai sens du jeûne

WEB2-CROSS-DESERT-shutterstock_1360713707.jpg

PopCultured I Shutterstock

Carême : le pape François rappelle le vrai sens du jeûne

« Libérer notre existence de tout ce qui l’encombre » pour redécouvrir Dieu, voici le vrai sens du jeûne, a rappelé le pape François dans son message de carême diffusé le 12 février.

Alors que ce 17 février marque l’entrée en carême avec le Mercredi des cendres, le pape François est revenu sur la signification du jeûne, ce « chemin de la pauvreté et du manque ». « Libérer notre existence de tout ce qui l’encombre » pour redécouvrir Dieu, l’aimer, et aimer notre prochain, tel est le vrai sens du jeûne, a ainsi rappelé le souverain pontife dans son message de carême diffusé le 12 février 2021.

Durant quarante jours, les chrétiens sont appelés à vivre le « jeûne, la prière et l’aumône » pour incarner « une foi sincère, une vivante espérance et une charité active ». Ces trois éléments sont « les conditions et les expressions de notre conversion », souligne-t-il.

Un objectif de « pauvreté consentie »

Mais le successeur de Pierre précise la façon dont le jeûne doit être compris et vécu. D’abord, il fixe l’objectif de cette « pauvreté consentie ». Celle-ci doit conduire « ceux et celles qui le vivent dans la simplicité du cœur à redécouvrir le don de Dieu ». Elle doit aussi permettre de « comprendre notre réalité de créatures » établies à l’image de Dieu et « qui trouvent en lui leur accomplissement ».

S’appuyant ensuite sur la pensée de saint Thomas d’Aquin, le pape rappelle que le jeûne nous aide à aimer Dieu et notre prochain car « il favorise le mouvement qui amène à concentrer l’attention sur l’autre en l’identifiant à soi-même ».

En expliquant que le Carême est un temps pour recevoir Dieu et « le laisser “établir sa demeure” en nous », le pontife argentin en déduit qu’il nous faut dès lors « libérer notre existence de tout ce qui l’encombre ». Et de citer finalement deux exemples qui, dans les sociétés contemporaines, peuvent encrasser les âmes et les esprits, « ce trop-plein d’informations, vraies ou fausses » ou bien encore les « produits de consommation »

Source: ALETEIA, le 16 février 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s