Journée des missions : nous sommes tous appelés à témoigner

Messe pour la journée mondiale des missions le 20 octobre 2019Messe pour la journée mondiale des missions le 20 octobre 2019  (Vatican Media)

Journée des missions : nous sommes tous appelés à témoigner

« Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu » (Ac 4, 20) : c’est le thème de la journée mondiale des missions 2021, célébrée le 24 octobre prochain. Dans son message, rendu public ce vendredi, le Pape François rappelle le besoin urgent de missionnaires d’espérance

Xavier Sartre – Cité du Vatican

«Le livre des Actes des Apôtres nous enseigne à vivre les épreuves en nous attachant au Christ, afin de mûrir la “conviction que Dieu peut agir en toutes circonstances, même au milieu des échecs apparents” et la certitude que “celui qui se donne et s’en remet à Dieu par amour sera certainement fécond”» : citant l’exhortation apostolique Evangelii gaudium, le Pape François rappelle dans son message pour la journée mondiale des missions 2021 que la source et l’exemple premier de la mission, ce sont les Apôtres.

Cette référence qui a nourri des siècles de mission, est toujours valable en ce temps de pandémie qui «a mis en évidence et amplifié la douleur, la solitude, la pauvreté et les injustices dont tant de personnes souffraient déjà, et a démasqué nos fausses sécurités et les divisions et polarisations qui nous déchirent silencieusement»«Nous avons vécu le découragement, le désenchantement, la fatigue ; et même l’amertume conformiste qui ôte l’espérance a pu s’emparer de nos regards», poursuit le Saint-Père.

Besoin de missionnaires de l’espérance

Or l’espérance suscitée par la Résurrection rompt «tout déterminisme», et donne «la liberté et l’audace nécessaire pour se tenir debout et chercher de façon créative toutes les manières possibles de vivre la compassion»«La miséricorde avec laquelle nous avons été traités, se transforme en un point de référence et de crédibilité qui nous permet de retrouver la passion partagée pour créer “une communauté d’appartenance et de solidarité à laquelle nous consacrerons du temps, des efforts et des biens”» ajoute François, citant son encyclique Fratelli tutti.

«Dans le contexte actuel, il y a un besoin urgent de missionnaires d’espérance qui, oints par le Seigneur, soient capables de rappeler prophétiquement que personne ne se sauve tout seul,»souligne le Pape. Et comme les Apôtres, «il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu» comme le clame le thème de la journée 2021. «Comme chrétiens nous ne pouvons pas garder le Seigneur pour nous-mêmes : la mission évangélisatrice de l’Église exprime sa valeur complète et publique dans la transformation du monde et dans la sauvegarde de la création».

Aller vers les autres malgré les différences

À nous isoler, nous courons le risque de voir notre vie de foi s’affaiblir, de perdre prophétie et capacité d’émerveillement et de gratitude. Il faut suivre l’exemple des premiers chrétiens, conseille le Pape. Ils ont semé la Parole de Dieu en sachant que «d’autres mangeront le fruit de leur engagement et de leur sacrifice». La journée mondiale des missions permet de maintenir vivant la conscience que «la vocation à la mission n’est pas quelque chose du passé ou un souvenir romantique d’autrefois. Aujourd’hui, Jésus a besoin de cœurs capables de vivre leur vocation comme une véritable histoire d’amour, qui les fasse sortir aux périphéries du monde et devenir des messagers et des instruments de compassion».

Cet appel est lancé à tous, même si de différentes manières, à travers toutes les périphéries, qui peuvent être au centre d’une ville ou au sein de sa propre famille. «Spécialement en ces temps de pandémie, il est important de développer la capacité quotidienne d’élargir notre cercle, d’atteindre ceux que spontanément nous ne sentirions pas comme faisant partie de « nos centre d’intérêts », même s’ils sont proches de nous»«Vivre la mission, c’est s’aventurer à développer les sentiments mêmes du Christ Jésus et croire avec lui que celui qui est à mes côtés est aussi mon frère et ma sœur. Que son amour de compassion réveille aussi notre cœur et nous rende tous disciples missionnaires», conclut le Pape.

Source: VATICANNEWS, le 29 janvier 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s