Que notre cœur ressemble à celui de la Vierge Marie

St Laurent Justinien, évêque
Luca Giordano (1634-1705), Saint Laurent Justinien adorant l’Enfant-Jésus (Coll. privée, Naples)

Que notre cœur ressemble à celui de la Vierge Marie

« Lorsque Marie confrontait en elle-même tout ce qu’elle avait appris pour l’avoir lu, entendu ou vu, comme elle grandissait dans la foi, comme elle progressait en mérite, comme elle était éclairée par la sagesse, comme elle s’enflammait de plus en plus du feu de l’amour ! En revivant la révélation des mystères célestes qui lui avait été proposée, elle était comblée de joie, merveilleusement fécondée par l’Esprit, et elle s’élançait vers Dieu tout en demeurant dans l’humilité. De tels progrès dans la grâce divine élèvent jusqu’aux sommets et transfigurent de gloire en gloire.

Heureuse, certes, l’âme de la bienheureuse Vierge : habitée par l’Esprit et par son enseignement, elle obéissait toujours et en toutes choses aux ordres du Verbe. Elle n’était pas guidée par son sentiment personnel, pas sa propre décision ; mais ce que la sagesse suggérait intérieurement à sa foi, elle l’accomplissait extérieurement pas son corps. Il convenait bien à la divine Sagesse, qui bâtissait, pour y habiter, la demeure de l’Église, il lui convenait d’employer Marie la toute sainte pour procurer l’observance de la loi, la purification de l’âme, l’idéal de l’humilité et le sacrifice spirituel.

Imite-la, âme fidèlePour te purifier spirituellement et pouvoir te délivrer de la maladie du péché, entre dans le temple de ton cœur. Dieu y regarde toute affection plus que notre ouvrage, en tout ce que nous faisons. Aussi nous pouvons, par le désir de la contemplation, nous jeter en Dieu pour ne penser qu’à lui ; ou bien nous pouvons chercher notre équilibre par le progrès des vertus et des activités profitables à notre prochain ; en tout cela n’ayons pas d’autre mobile que l’amour de Christ. Voilà quel est le sacrifice spirituel de purification qui est agréable à Dieu. Il ne s’accomplit pas dans un temple matériel, mais dans le temple de notre cœur où le Christ Seigneur fait avec joie son entrée. »

Saint Laurent Justinien (1381-1456), Sermon sur la Vierge Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s