L’éducation est un geste d’espérance pour le Pape François

L’éducation est un geste d’espérance pour le Pape François

Une éducation de qualité est une base nécessaire pour protéger notre foyer commun : le Pape François prend la parole à l’occasion du lancement de la Mission 4.7 des Objectifs de développement durable des Nations unies sur l’éducation.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Un symposium est organisé (en partie en ligne) aujourd’hui et demain à la Casina Pio IV au Vatican par l’Académie pontificale des Sciences sociales et par l’ONU sur le thème «l’éducation est un acte d’espérance». Cette initiative a lieu pour marquer le lancement de la Mission 4.7 et du Pacte éducatif mondial. Cette mission fait partie de la mise en pratique du quatrième objectif de l’Agenda 2030 de l’ONU quant au développement durable qui envisage d’assurer «l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie».

La mission vise aussi à promouvoir le septième point de ce quatrième objectif qui vise «une éducation en faveur du développement et des modes de vie durables, des droits de l’homme, de l’égalité des sexes, de la promotion d’une culture de paix et de non-violence, de la citoyenneté globale et de l’appréciation de la diversité culturelle». Le tout en synergie avec le Pacte éducatif mondial lancé par le Pape François.

Objectif de l’ONU et pacte éducatif mondial

Cet ODD 4 (Objectif de développement durable) est tout aussi «fondamental» que le Pacte promu par le Saint-Père, affirme-t-il dans son message vidéo adressé à l’occasion de cette conférence qui réunit pendant deux jours des leaders de mouvements de jeunesse du monde entier et des experts du secteur de l’éducation. Le Pape souligne notamment que «l’éducation est toujours un acte d’espérance qui, depuis le présent, regarde vers le futur»«Il n’y a pas d’éducation statique», ajoute-t-il.

Le Saint-Père rappelle que lors de cette année marquée par la pandémie de covid-19, un milliard d’enfants ont subi une interruption de leur scolarité. Dans ce contexte, les participants à ce symposium se réunissent «dans un acte d’espérance pour que les pulsions de haine, de divisions et d’ignorance puissent et soient dépassées par une nouvelle vague d’opportunités éducatives basées sur la justice sociale et sur l’amour mutuel, un nouveau pacte éducatif mondial lancée en octobre dernier».

Une nouvelle opportunité pour l’éducation

Selon le Pape, «les Nations unies offrent une opportunité unique pour que les gouvernements et la société civile s’unissent aussi bien dans l’espérance que dans l’action en faveur d’une nouvelle éducation».

«Le pacte éducatif mondial et la mission 4.7 travailleront ensemble pour la civilisation de l’amour, de la beauté et de l’unité» conclut le Pape qui espère que les participants au symposium soient «les poètes d’une nouvelle beauté humaine, une nouvelle beauté fraternelle et amicale ainsi que de la sauvegarde de la terre sur laquelle nous marchons. N’oubliez pas les personnes âgées et les grands-parents qui sont les porteurs des valeurs humaines les plus décisives»

Source: VATICANNEWS, le 16 décembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s