« Celui qui n’aime pas son frère ne prie pas sérieusement », déclare le pape François

© Vatican Media

« Celui qui n’aime pas son frère ne prie pas sérieusement » déclare le pape François

« Celui qui n’aime pas son frère ne prie pas sérieusement », a déclaré le pape François lors de l’audience générale, ce mercredi 16 décembre. « Dans la solitude, on se sépare de tout et de tous pour retrouver en Dieu tout et tous », a-t-il insisté.

Lors de l’audience générale retransmise en direct depuis la bibliothèque du Palais apostolique, le Souverain pontife a poursuivi son cycle d’enseignement sur la prière, s’arrêtant cette fois-ci sur la « prière d’intercession » pour autrui. « Celui qui prie ne laisse jamais le monde derrière lui », a-t-il affirmé.https://www.dailymotion.com/embed/video/x7y4dzz

« Si la prière ne recueille pas les joies et les douleurs, les espérances et les angoisses de l’humanité, elle devient une activité “décorative” », a expliqué l’évêque de Rome, insistant sur le fait que « celui qui n’aime pas son frère ne prie pas sérieusement ». La prière est une expérience « d’intériorité », un temps de « relation avec Dieu », a-t-il reconnu, cependant « dans la solitude, on se sépare de tout et de tous pour retrouver en Dieu tout et tous. »

Les feuilles d’un même arbre

Prier « ne veut pas dire fuir la réalité », car dans la prière le chrétien devient « entre les mains de Dieu, pain rompu et partagé ». Le pontife a donné en exemple toutes les personnes se retirant anonymement dans la prière : « le monde va de l’avant grâce à cette chaîne d’orants [priants, NDLR] qui intercèdent, et qui sont principalement des inconnus… ».PUBLICITÉ

L’Église, dans tous ses membres, a pour mission de pratiquer la prière d’intercession.

Le pape François a souligné l’« expérience de l’humain » qui réside en toute prière. Le pontife a terminé son enseignement par une comparaison poétique : «  Nous sommes tous les feuilles du même arbre : chacune, lorsqu’elle se détache, nous rappelle la grande piété que nous devons nourrir, dans la prière, les uns pour les autres ». Comme la feuille qui se détache vient nourrir l’arbre, « l’Église, dans tous ses membres, a pour mission de pratiquer la prière d’intercession ».

Source: ALETEIA, le 16 décembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s