«L’évêque et l’unité des chrétiens»: recommandations concrètes

Cardinal Koch, vêpres pour la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, capture Vatican Media
Cardinal Koch, Vêpres Pour La Semaine De Prière Pour L’unité Des Chrétiens, Capture Vatican Media

«L’évêque et l’unité des chrétiens»: recommandations concrètes

Un « vademecum œcuménique » pour l’unité dans les diocèses

« L’évêque et l’unité des chrétiens : vademecum œcuménique » : c’est un nouveau document du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens présenté au Vatican ce 4 décembre 2020, par trois cardinaux : Kurt Koch (Unité des chrétiens), Marc Ouellet (évêques) et Antonio Tagle (évangélisation des peuples).

Il rassemble des recommandations éparses dans différents documents sur le rôle de l’évêque pour favoriser l’unité des chrétiens. Il est assez bref : en français, il occupe 26 pages format A4.

L’engagement œcuménique de l’évêque n’est pas une option, c’est « un devoir et une obligation », a souligné le cardinal Koch lors de sa présentation.

Ce vademecum de l’évêque, a expliqué le cardinal Ouellet, préfet de la Congrégation pour les évêques, ne comporte pas de « nouveautés particulières » mais suggère « des initiatives concrètes » en faveur de l’unité.

Le vademecum œcuménique de l’évêque évoque 4 voies d’interaction entre chrétiens : l’œcuménisme spirituel, le dialogue de la charité (social), le dialogue de la vérité (théologique) et le dialogue de la vie (pastoral, culturel).

Il présente 6 séries de recommandations résumant la réflexion des différents chapitres.

Voici ces six séries de recommandations qui touchent des thèmes concrets comme la formation, les rencontres, la prière, l’engagement de service.

1-Recommandations pratiques : la formation, une commission diocésaine

– Se familiariser avec le Directoire œcuménique, et l’utiliser.

– Nommer un délégué diocésain à l’œcuménisme. Le Directoire œcuménique (41) recommande que chaque diocèse ait un délégué à l’œcuménisme qui soit un proche collaborateur de l’évêque dans les matières œcuméniques et puisse représenter le diocèse auprès des autres communautés chrétiennes locales. Si possible, ce rôle devra être distinct de celui du délégué au dialogue interreligieux.

– Instituer une commission œcuménique diocésaine. Le Directoire œcuménique (42-44) propose que chaque diocèse ait une commission chargée d’introduire une dimension œcuménique dans chaque aspect de la vie de l’Église locale. Elle sera chargée de superviser la formation œcuménique, d’organiser des consultations avec les autres communautés chrétiennes, et de promouvoir avec elles un témoignage de foi commun.

– Encourager la nomination d’assistants paroissiaux à l’œcuménisme. Le Directoire œcuménique (67 ; cf. aussi 45) recommande que chaque paroisse soit « le lieu de l’authentique témoignage œcuménique », et qu’un paroissien soit chargé des relations œcuméniques locales.

– Se familiariser avec les règles établies par la conférence épiscopale ou le synode. Le Directoire œcuménique (46- 47) suggère que chaque conférence épiscopale ou synode institue une commission d’évêques assistée par un secrétariat permanent ou, à défaut, qu’elle désigne un évêque responsable de l’engagement œcuménique. Cette commission ou cet évêque seront chargés non seulement de veiller à l’application des règles mentionnées ci- dessus, mais aussi d’entretenir des contacts avec les instances œcuméniques au niveau national.

– Veiller à ce qu’il existe dans tous les séminaires et dans toutes les facultés catholiques de théologie du diocèse un cours obligatoire sur l’œcuménisme, et que les cours de théologie et autres branches de la connaissance aient une dimension œcuménique.

– Diffuser la documentation et le matériel œcuméniques sur le site diocésain.

– Diffuser les nouvelles œcuméniques sur le site diocésain afin que les fidèles du diocèse puissent voir que leur évêque rencontre, prie et travaille avec les autres communautés chrétiennes locales.

2-Recommandations pratiques : messages conjoints

− Prier régulièrement pour l’unité des chrétiens. Marquer la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens par un office de prière organisé de façon œcuménique et encourager les paroisses à en faire autant.

− Étudier avec les autres responsables d’Église la possibilité d’organiser conjointement des journées d’étude de l’Écriture, des pèlerinages/processions œcuméniques, de poser des gestes symboliques, ou éventuellement de convenir d’échanges de reliques ou d’images saintes.

− Publier avec un ou plusieurs autres responsables d’Église un message conjoint à l’occasion des Fêtes de Noël ou de Pâques.

− Tenir un office de prière œcuménique pour une intention commune avec d’autres communautés chrétiennes locales.

− Encourager les prêtres ou les assistants pastoraux du diocèse à rencontrer régulièrement les ministres et responsables des autres communautés chrétiennes travaillant dans le voisinage pour prier ensemble.

− Se tenir informé du travail œcuménique des communautés de vie consacrée et des mouvements ecclésiaux et l’encourager.

− Demander à la commission diocésaine de travailler avec d’autres communautés chrétiennes pour discerner si une purification des mémoires est nécessaire, et suggérer des initiatives concrètes destinées à la faciliter.

3-Recommandations pratiques : prier, rencontrer

− Faire le premier pas pour rencontrer d’autres responsables d’Église.

− Prier en privé et publiquement pour les autres responsables d’Église présents dans le diocèse.

− Assister, autant qu’il est possible et approprié, aux liturgies d’ordination/installation/accueil des autres responsables d’Église dans le diocèse.

− Inviter, lorsque les circonstances le permettent, les autres responsables d’Églises à des célébrations liturgiques et autres événements importants.

− S’informer de l’existence de conseils d’Églises et autres institutions œcuméniques dans le diocèse et y participer autant que possible.

− Informer les autres responsables d’Église des nouvelles et des événements importants

4-Recommandations pratiques : instituer un dialogue

− Identifier quels documents bilatéraux ont déjà été publiés entre l’Église catholique et les principales communautés chrétiennes présentes dans le diocèse. Dans l’Appendice de ce Vademecum se trouve une présentation de ces dialogues, dont les documents peuvent être consultés sur le site du CPPUC.

− Instituer une commission de dialogue diocésaine ou régionale comprenant des experts théologiens laïcs et ordonnés. Cette commission pourra, par exemple, entreprendre une étude conjointe des rapports des dialogues internationaux et nationaux ou se pencher sur des questions d’intérêt local.

− Demander à la commission de proposer des initiatives concrètes à mettre en œuvre conjointement par le diocèse et une ou plusieurs autres communautés chrétiennes sur le fondement des accords œcuméniques atteints.

5-Recommandations pratiques : besoins pastoraux, sacrements

− Identifier les besoins pastoraux communs avec les autres responsables d’Églises.

− Être à l’écoute et apprendre des initiatives pastorales des autres communautés chrétiennes.

− Soutenir avec générosité le travail pastoral des autres communautés chrétiennes.

− Rencontrer les familles interconfessionnelles du diocèse et écouter leurs expériences.

− Présenter au clergé du diocèse les lignes directrices du Directoire œcuménique sur le partage des sacrements (résumées ci-dessus) et, le cas échéant, celles de la conférence épiscopale ou du synode des Églises orientales catholiques. Aider le clergé du diocèse à discerner quand ces conditions s’appliquent, et quand, dans les cas individuels, le partage de vie sacramentelle peut être approprié.

− Si le diocèse ou la conférence épiscopale n’a pas de lignes directrices relatives aux dispositions canoniques sur le partage exceptionnel de vie sacramentelle, et s’il s’avère que ces lignes directrices seraient utiles dans votre contexte, contacter le bureau œcuménique de la conférence épiscopale et prendre conseil quant à la possibilité de proposer ou de préparer un tel texte.

6Recommandations pratiques : le service chrétien

− Identifier en dialogue avec les autres responsables d’Église les domaines où un service chrétien est nécessaire.

− Parler aux autres responsables d’Église et au délégué diocésain à l’œcuménisme de ce que les chrétiens font séparément et qu’ils pourraient faire ensemble.

− Encourager les prêtres à s’engager avec leurs partenaires œcuméniques au service de la communauté locale.

− Interroger les agences diocésaines et les catholiques engagés au sein du diocèse dans l’action sociale au nom de l’Église sur leurs collaborations passées et présentes avec d’autres communautés chrétiennes et sur les possibilités d’accroître cette collaboration.

− Interroger les autres responsables d’Église sur leurs relations avec les autres traditions religieuses dans la région. Quelles sont les difficultés qu’ils rencontrent et que peuvent faire les communautés chrétiennes ensemble ?

Source: ZENIT.ORG, le 4 décembre 2020

VADEMACUM OECUMÉNIQUE – TEXTE COMPLET CI-APRÈS :

CONSEIL PONTIFICAL POUR LA PROMOTION
DE L’UNITÉ DES CHRÉTIENS

L’ÉVÊQUE ET L’UNITÉ
DES CHRÉTIENS:
VADEMECUM ŒCUMÉNIQUE

Préface

Leministèreconfiéàl’évêqueestunserviced’unité,quecesoitauseindesondiocèseouentrel’Égliselocaleetl’Égliseuniverselle.Ceministèreadoncunesignificationparticulièrepourlaquêtedel’unitédetouslesdisciplesduChrist.Laresponsabilitédel’évêqueenmatièredepromotiondel’unitédeschrétiensapparaîtclairementdansleCodedeDroitCanoniquedel’Égliselatineparmilestâchesdesachargepastorale:«Qu’enverslesfidèlesquinesontpasenpleinecommunionavecl’Églisecatholique,ilsecomporteavecbontéetcharité,enencourageantl’œcuménismetelquelecomprendl’Église»(Can383,§3,CIC1983).Àcetégard,l’évêquenedoitpasconsidérerlapromotiondelacauseœcuméniquecommel’unedesnombreusestâchesdesonministèrequ’ilpourraitoudevraitdifférerauregardd’autresprioritésapparemmentplusimportantes.L’engagementœcuméniquen’estpaspourl’évêqueunedimensionfacultativedesonministèremaisundevoiretuneobligation.CeciapparaîtencoreplusclairementdansleCodedesCanonsdesÉglisesorientales,quicontientunchapitrespécifiquedédiéàlatâcheœcuménique,danslequelilestparticulièrementrecommandéquelespasteursdel’Église«travaillentenparticipantingénieusementàl’œuvreœcuménique»(Can902–908,CCEO1990).Dansleservicedel’unité,leministèrepastoraldel’évêqueembrassedoncnonseulementl’unitédesonÉglisemaisaussicelledetouslesbaptisésenChrist.

LeprésentdocumentintituléL’évêqueetl’unitédeschrétiens.Vademecumœcuménique,publiéparleConseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens,estproposéauxévêquesdiocésainsetéparchiauxpourlesaideràmieuxcerneretremplirleurresponsabilitéœcuménique.LagenèsedeceVademecumremonteàunedemandeformuléelorsd’uneAssembléeplénièredeceConseilpontifical.LetexteaétérédigéparlesofficiauxduConseil,enconsultationavecdesexpertsetavecl’accorddesdicastèrescompétentsdelaCurieromaine.NoussommesàprésentheureuxdelepublieraveclabénédictionduSaint-Père,lePapeFrançois.

Nousmettonscetouvrageentrelesmainsdesévêquesdumondeentier,enespérantqu’ilstrouverontdanscespagesdesorientationsclairesetutiles,leurpermettantdeconduirelesÉgliseslocalesconfiéesàleursoinpastoralversl’unitépourlaquelleleSeigneurapriéetàlaquellel’Égliseestirrévocablementappelée.

KurtCardinalKoch
Président

†BrianFarrell
Évêquetitulaired’Abitine
Secrétaire

Tabledesabréviations

CCEO CodedesCanonsdesÉglisesorientales(1990)
CICCodedeDroitCanonique(1983)
CPPU CConseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens
DODirectoirepourl’applicationdesprincipesetdesnormessurl’œcuménisme(1993),Conseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens

EG Evangeliigaudium(2013),ExhortationapostoliqueduPapeFrançois
LG Lumengentium(1964),Constitutiondogmatiquesurl’ÉgliseduConcileVaticanII
URUnitatisredintegratio(1964),Décretsurl’œcuménismeduConcileVaticanII
UUSUtunumsint(1995),LettreencycliquedesaintJean-PaulIIsurl’engagementœcuménique

Introduction

1. La quête de l’unité est intrinsèque à la nature del’Église

LaprièreduSeigneurpourl’unitédesesdisciplesafin«quetoussoientun»estétroitementliéeàlamissionqu’illeuraconfiée,«afinquelemondecroie»(Jn17,21).LeConcileVaticanIIainsistésurlefaitqueladivisionentrecommunautéschrétiennes«s’opposeouvertementàlavolontéduChrist;elleestpourlemondeunobjetdescandaleetfaitobstacleàlaplussaintedescauses:laprédicationdel’Évangileàtoutecréature»(Unitatisredintegratio [UR1).Enéchouantàêtrelesignevisibledecetteunité,leschrétiensmanquentàleurdevoirmissionnairederassemblertousleshommesdansl’unitésalvifiquedelacommunionduPère,duFilsetduSaint-Esprit.Nouscomprenonsainsipourquoiœuvrerpourl’unitéestaucœurdenotreidentitécommeÉglise.Commel’écritsaintJean-PaulIIdanssonencycliqueUtunumsintquiconstitueuneétapefondamentaledansl’engagementœcuméniquedel’Églisecatholique,«larecherchedel’unitédeschrétiensn’estpasunactefacultatifoud’opportunité,maisuneexigencequidécouledel’êtremêmedelacommunautéchrétienne»(Utunumsint[UUS]49,cf.aussi3).

2. Une communion réelle, bien qu’imparfaite

LeDécretsurl’œcuménismeduConcileVaticanIIUnitatisredintegratioreconnaîtqueceuxquicroientauChristetsontbaptisésdansl’eauaunomduPère,duFilsetduSaint-Esprit,sontvéritablementnosfrèresetsœursenChrist(cf.UR3).Parlebaptême,ilssont«incorporésauChrist»(Ibid.),c’est-à-dire«incorporésvraimentauChristcrucifiéetglorifié,etrégénéréspourparticiperàlaviedivine»(UR22).LeConcilereconnaîtenoutrequelescommunautésauxquellescesfrèresetcessœursappartiennentsontdotéesdenombred’élémentsessentielsvoulusparleChristpoursonÉglise,quel’EspritSaintpeutseservird’ellescommede«moyensdesalut»,etqu’ellessontdansunecommunionréelle,bienqu’imparfaite,avecl’Églisecatholique(cf.UR3).LeDécrets’appliqueàspécifierlesdomainesdenotrevieecclésialeoùcettecommunionexisteets’efforcedediscernerenquoietdansquellemesurelacommunionecclésialevaried’unecommunautéchrétienneàuneautre.Enfin,toutenreconnaissantunevaleurpositiveauxautrescommunautéschrétiennes,Unitatisredintegratiodéplorequ’enraisondelablessuredeladivisionentrechrétiens,«ildevientplusdifficilepourl’Égliseelle-mêmed’exprimersoustoussesaspectslaplénitudedelacatholicitédanslaréalitémêmedelavie»(UR4).

3. Le souci de l’unité des chrétiens concerne l’Église tout entière

«Lesoucideréaliserl’union»écrivaientlesPèresduConcileVaticanII,«concernel’Églisetoutentière,fidèlesautantquepasteurs,ettouchechacunselonsescapacitéspropres,aussibiendanslaviequotidiennequedanslesrecherchesthéologiquesethistoriques»(UR5).L’insistanceduConcilesurlanécessitéd’unengagementdetouslesfidèlesdanslatâcheœcumé-nique,etpasseulementdesthéologiensetdesresponsablesd’Égliselorsdesrencontresdedialogueinternational,serasoulignéeàmaintesreprisesdanslesdocumentsecclésiauxpostérieurs.DansUtunumsint,saintJean-PaulIIécritque«loind’êtreuneprérogativeexclusiveduSiègeapostolique,laresponsabilitédudialogueœcuménique,clairementdéclaréedepuisletempsduConcile,incombeaussiauxÉgliseslocalesouparticulières»(UUS31).Lacommunionréelle,bienqu’imparfaite,quiexistedéjàentrelescatholiquesetlesautreschrétiensbaptiséspeutetdoitêtreapprofondiesimultanémentàdifférentsniveaux.L’expressionduPapeFrançois:«Marcherensemble,prierensemble,travaillerensemble»résumebiencettedémarche.Enpartageantnotreviedefoiavecd’autreschrétiens,enpriantavecetpoureux,etenrendantparnosactesuntémoignagecommundenotrefoichrétienne,nousgrandissonsdansl’unitéqueleSeigneurdésirepoursonÉglise.

4. L’évêque comme principe visible de l’unité

Ensaqualitédepasteurdutroupeau,l’évêquealaresponsabilitéparticulièrederassemblerdansl’unité.Ilest«leprincipevisibleetlefondementdel’unité»danssonÉgliseparticulière(Lumengentium[LG]23).Leservicedel’unitén’estpasseulementl’unedesnombreusestâchesduministèredel’évêque;ilenestunaspectfondamental.L’évêque«comprendral’urgencedepromouvoirl’œcuménisme»(ApostolorumSuccessores18).Enracinédanssaprièrepersonnelle,lesoucidel’unitédoitorienterchaqueaspectdesonministère:danssonenseignementdelafoi,sonministèresacramenteletlesdécisionsdesongouvernementpastoral,ilestappeléàédifieretàconsoliderl’unitépourlaquelleJésusapriélorsdelaDernièreCène(cf.Jn17).L’adhésiondel’Églisecatholiqueaumouvementœcuméniqueamisenévidenceunenouvelledimensiondeceministèred’unité.Eneffet,lesoucidel’évêquepourl’unitédel’Églises’étendà«ceuxquinesontpasencoredel’uniquetroupeau»(LG27),toutenétantnosfrèresetsœursdansl’Espritparlesliensdecommunionréels,bienqu’imparfaits,quiunissenttouslesbaptisés.

Leministèreépiscopald’unitéestétroitementliéàlasynodalité.Commel’aditlePapeFrançois,«l’examenattentifdelamanièredonts’articulent,danslaviedel’Église,leprincipedelasynodalitéetleservicedeceluiquipréside,offriraunecontributionsignificativeauprogrèsdesrelationsentrenosÉglises»[1].Lesévêquesquicomposentuncollègeenunionaveclepapeexercentleurministèrepastoraletœcuméniqued’unefaçonsynodaleavecl’ensembledupeupledeDieu.LePapeFrançoisaditencore:«LeseffortspourédifieruneÉglisesynodale–unemissionàlaquellenoussommestousappelés,chacunselonlerôlequeleSeigneurluiaconfié–ontdesimplicationsthéologiquesimportantes»[2],puisquetantlasynodalitéquel’œcuménismesontuncheminàparcourirensemble.

5. Le Vademecum, un guide pour l’évêque dans son discernement

Latâcheœcuméniqueestetseratoujoursinfluencéeparlagrandediversitédescontextesdanslesquelslesévêquessetrouventàvivreetàœuvrer:danscertainesrégions,lescatholiquessontmajoritaires;dansd’autres,ilssontuneminoritéfaceàuneouplusieursautrescommunautéschrétiennes;dansd’autresencore,lechristianismelui-mêmeestminoritaire.Lesdéfispastorauxsont,euxaussi,extrêmementvariés.Danstouslescas,ilappartientàl’évêquediocésain/éparchiald’apprécierlesdéfisetlesopportunitésducontexteoùilsetrouveetdediscernercommentappliquerlesprincipescatholiquesdel’œcuménismedanssondiocèse/éparchie[3].LeDirectoirepourl’applicationdesprincipesetdesnormessurl’œcuménisme,1993(ci-aprèsDirectoireœcuménique[DO])estpourl’évêqueletextederéférencedanscettetâchedediscernement.CeVademecumestproposéàl’évêquecommeunencouragementetunguidedansl’exercicedesesresponsabilitésœcuméniques.

PREMIÈRE PARTIE

La promotion de l’œcuménisme dans l’Église catholique

6. La quête de l’unité : un défi avant tout pour lescatholiques

Unitatisredintegratioenseignequelepremierdevoirdescatholiquesconsisteàconsidérer«avecloyautéetattentiontoutcequi,danslafamillecatholiqueelle-même,abesoind’êtrerénovéetréalisé»(UR4).Aussi,avantmêmed’entrerenrelationaveclesautreschrétiens,lescatholiquesdoivent,ditencorecedécret,examiner«leurfidélitéàlavolontéduChristparrapportàl’Égliseet[entreprendre],commeillefaut,uneffortsoutenuderénovationetderéforme»(UR4).Untelrenouveauintérieurdisposeetpréparel’Égliseaudialogueetàl’engagementavecd’autreschrétiens.C’estuneffortquiconcerneàlafoislesstructuresecclésiales(SectionA)etlaformationœcuméniquedupeupledeDieutoutentier(SectionB).

A. Les structures œcuméniques aux niveaux local et régional

7. L’évêque, un homme de dialogue qui promeut l’engagement œcuménique

ChristusDominus(13)décritl’évêquecommeunhommededialoguequivaàlarencontredeshommesetdesfemmesdebonnevolontédanslapoursuitecommunedelavérité,aumoyend’uneconversationcaractériséeparlaclartéetl’humilité,etdansunespritdecharitéetd’amitié.LeCodedeDroitCanonique[CIC]développecetteidéeaucanon383§3,endéclarant,àproposdesresponsabilitésœcuméniquesdel’évêque:«Qu’enverslesfrèresquinesontpasenpleinecommunionavecl’Églisecatholique,ilsecomporteavecbontéetcharité»et«enencourageantl’œcuménismetelquelecomprendl’Église».Latâcheœcuméniquedel’évêqueconsistedoncàpromouvoiràlafoisle«dialoguedelacharité»et«ledialoguedelavérité».

8. La responsabilité de l’évêque d’orienter et diriger les initiatives œcuméniques

Àcôtédesadispositionpersonnelleaudialogue,l’évêqueexerceaussiunrôledeleadershipetdegouvernement.Unitatisredintegratioévoquel’engagementdupeupledeDieudansdiversesactivitésœcuméniques,maistoujours«souslavigilancedeleurpasteur»(UR4).LeCanon755,situédanslapartieduCodedédiéeàlafonctiond’enseignementdel’Église,stipule:«IlappartientenpremierlieuaucollègedesévêquestoutentieretauSiègeapostoliqued’encourageretdedirigerchezlescatholiqueslemouvementœcuménique»(CIC755§1).Ilappartientenoutreauxévêques,soitindividuellement,soitentantqueconférencesépiscopalesousynodes,d’établirdesrèglespratiques«selonlesdiversbesoinsetlesoccasionsfavorables…entenantcomptedesdispositionsportéesparl’autoritésuprêmedel’Église»(CIC755§2etCCEO904;cf.aussiApostolorumSuccessores18).Enétablissantcesrègles,lesévêques,agissantsoitindividuellementsoitdanslecadredelaconférenceépiscopale,veillerontàévitertouteconfusionouincompréhensionettouteoccasiondescandaleparmilesfidèles.

LeCodedesCanonsdesÉglisesorientales[CCEO],quidédieàl’œcuménismeuntitreentier(XVIII),soulignequelesÉglisesorientalesont«lachargespéciale»depromouvoirl’unitédetouteslesÉglisesorientales,etmetenrelieflerôledel’évêqueéparchialdanscettetâche:ilfavoriseral’unité«parlaprièreenpremierlieu,parl’exempledelavie,parunefidélitéreligieuseàl’égarddesanciennestraditionsdesÉglisesorientales,parunemeilleureconnaissanceréciproque,parlacollaborationetl’estimefraternelledeschosesetdesesprits»(Canon903).

9. La nomination de délégués à l’œcuménisme

LeDirectoireœcuménique(cf.41)recommandeauxévêquesdenommerundéléguédiocésainpourlesquestionsœcuméniques,quiseraleurprochecollaborateuretleurconseillerenmatièreœcuménique.Ilproposeenoutreauxévêquesd’instituerunecommissionœcuméniquediocésainechargéedelesassisterdanslamiseenœuvredel’enseignementdel’Églisesurl’œcuménisme,telquecetenseignementestétablidanssesdocumentsetdanslesdirectivesdelaconférenceépiscopaleoudusynode(cf.42-45).Ledéléguéàl’œcuménismeetlesmembresdelacommissionœcuméniquepeuventêtred’importantspointsdecontactaveclesautrescommunautéschrétiennesetpeuventreprésenterl’évêquedanslesrencontresœcuméniques.Pourencouragerlesparoissescatholiquesàs’engagerpleinementdanslemouvementœcuméniqueauniveaulocal,nombred’évêquesonttrouvéutiledepromouvoirlanominationd‘assistantsparoissiauxàl’œcuménisme,commeleproposeleDirectoireœcuménique(cf.45et67).

10. La commission œcuménique des conférences épiscopales ou des synodes des Églises orientales catholiques

Lorsquelesconférencesépiscopalesoulessynodessontsuffisammentimportants,leDirectoireœcuméniquerecommandelacréationd’unecommissionépiscopalechargéedepromouvoirl’activitéœcuménique(cf.46-47).Cettecommissionseraassistéeparuneéquiped’expertsetdotée,sipossible,d’unsecrétariatpermanent.L’unedesprincipalestâchesdelacommissionconsisteraàtraduirelesdocumentsœcuméniquesdel’Égliseeninitiativesconcrètesappropriéesaucontextelocal.Aucasoùlenombredesmembresd’uneconférenceépiscopaleseraittroplimitépourpermettrel’instaurationd’unecommissionépiscopale,leDirectoireœcuméniquesuggèrequ’aumoinsunévêquesoitnomméresponsabledestâchesœcuméniques(cf.46),quipourraêtreassistépardesconseillerscompétents.

Lacommissionœcuméniquedevrasouteniretconseillerlesévêquesetlesdiversbureauxdelaconférenceépiscopaledansl’accomplissementdeleurstâchesœcuméniques.LeDirectoireœcuméniqueproposequelacommissioncollaboreaveclesinstitutionsœcuméniquesexistantesauxniveauxnationalouterritorial.Lorsquecelasembleraapproprié,lacommissionpourraorganiserdesdialoguesoudesconsultationsavecd’autrescommunautéschrétiennes.Lesmembresdelacommissionpourrontreprésenterlacommunautécatholiqueoudésignerunreprésentantlorsqu’estadresséeuneinvitationàparticiperàunévénementmarquantdelavied’uneautrecommunautéchrétienne.Réciproquement,ilsdevrontassurerunniveauappropriédereprésentationdesinvitésœcuméniquesoudesdéléguéslorsdesmomentsimportantsdelaviedel’Églisecatholique.ApostolorumSuccessores(cf.170)suggèred’inviterdesobservateursissusdesautrescommunautéschrétiennesauxsynodesdiocésains,aprèsconsultationsaveclesresponsablesdecescommunautés.

LavisiteadliminaApostolorumpeutêtreuneoccasionpourlesévêquesdepartagerleursexpériencesetpréoccupationsœcuméniquesavecleSaint-Père,avecleConseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiensetavecd’autresbureauxdelaCurie.C’estaussiuneoccasionpoureuxdedemanderdesinformationsoudesconseilsauprèsduConseilpontifical.

B. La dimension œcuménique de la formation

11. Un peuple disposé au dialogue et à l’engagement œcuméniques

Àtraverslaformation,l’évêquepeutfaireensortequelesfidèlesdesondiocèsesoientcorrectementpréparésàs’engagerauxcôtésd’autreschrétiens.Unitatisredintegratio(cf.11)recommandeàceuxquis’engagentdansledialogueœcuméniqued’abordercettetâcheavec«amourdelavérité,charitéethumilité».CestroisdispositionsfondamentalesdoiventêtreaucœurdelaformationœcuméniquedupeupledeDieutoutentier.

Enpremierlieu,l’œcuménismeneprésupposepaslecompromis,commesil’unitédevaitêtreréaliséeauxdépensdelavérité.Aucontraire,laquêtedel’uniténousconduitàunemeilleureappréciationdelavéritérévéléedeDieu.Enconséquence,l’essencedelaformationœcuméniqueconsisteà«expliquerlafoicatholiquedefaçonplusprofondeetplusjuste,enutilisantunemanièredeparleretunlangagequisoientfacilementaccessibles,mêmeauxfrèresséparés»(UR11).Cesexplicationsdoiventsoulignerlefaitqu’ilexiste«unordreouunehiérarchiedesvéritésdansladoctrinecatholique,enraisondeleurrapportdifférentaveclefondementdelafoichrétienne»(UR11).Bienquetouteslesvéritésrévéléesdoiventêtreaccueilliesaveclamêmefoidivine,leursignificationdépenddeleurrapportauxmystèressalvifiquesdelaTrinitéetdusalutenChrist,sourcesdetouteslesdoctrineschrétiennes.Enévaluantlesvéritésaulieudesimplementlesénumérer,lescatholiquespeuventacquérirunecompréhensionplusexactedel’unitéquiexisteentreleschrétiens.

Ensecondlieu,lavertudecharitéexigequelescatholiquesévitentlesprésentationspolémiquesdel’histoirechrétienneetdelathéologie,etenparticulierlesinterprétationsdéviéesdespositionsdesautreschrétiens(cf.UR4et10).Animésparl’espritdecharité,lesformateurss’efforcerontaucontrairedemettretoujoursl’accentsurlafoiquelescatholiquespartagentaveclesautreschrétiens,enprésentantlesdifférencesthéologiquesquilesdivisentdefaçonéquilibréeetexacte.Enprocédantainsi,letravaildeformationpeutaideràsurmonterlesobstaclesquis’opposentaudialogueentrechrétiens(cf.UR11).

LeConcileVaticanIIainsistésurlefaitqu’«iln’yapasdevéritableœcuménismesansconversionintérieure»(UR7).Enadoptantcommeilconvientuneattitudehumble,lescatholiquessontamenésàapprécier«cequeDieuréaliseenceuxquiappartiennentauxautresÉglisesetCommunautésecclésiales»(UUS48),cequileurpermetenretourd’apprendredecesfrèresetsœursetderecevoirleursdons.Demême,ilsdoiventfairepreuved’humilitélorsque,danslarencontreaveccesautreschrétiens,unevéritévientaujourqui«pourraitdemanderlarévisiondecertainesaffirmationsoudecertainesattitudes»(UUS36).

I) La formation des laïcs, des séminaristes et du clergé

12. Un aperçu des recommandations du Directoire sur la formation

Ladimensionœcuméniquedoitêtreprésentedanstouslesaspectsetdanstouteslesdisciplinesdelaformationchrétienne.LeDirectoireœcuméniqueprésenteenpremierlieudesorientationspourlaformationœcuméniquedetouslesfidèles(cf.58-69).Cetteformationconsisteprincipalementdansl’étudeetl’annoncedelaParole,lacatéchèse,laliturgieetlaviespirituelledansdiverscontextes,telsquelafamille,laparoisse,l’écoleetlesassociationsdelaïcs.LeDirectoirefournitensuitediversesorientationspourlaformationdeceuxquisontengagésdansletravailpastoral,qu’ilssoientordonnés(cf.70-82)oulaïcs(cf.83-86).Ilrecommanded’unepartquetouslescourssoientcaractérisésparunedimensionetunesensibilitéœcuméniques,etd’autrepartqu’uncoursobligatoiredédiéspécifiquementàl’œcuménismesoitinstituédanslecadredupremiercycledesétudesdethéologie(cf.79).LeDirectoireinsistetoutparticulièrementsurladimensionœcuméniquedelaformationdanslesséminaires,etrecommandequesoitdonnéàtouslesséminaristeslapossibilitédevivreuneexpérienceœcuménique(cf.70-82).Cedocumentprendégalementenconsidérationlaformationcontinueenœcuménismedesprêtres,diacres,religieuxetlaïcs(cf.91).

En1997,leConseilpontificalapubliédesdirectivesintituléesLadimensionœcuméniquedanslaformationdeceuxquitravaillentdansleministèrepastoral.Cedocumentestdiviséendeuxparties,portantrespectivementsurlanécessitédedonnerunedimensionœcuméniqueàtousleschampsdelaformationthéologiqueetsurlesélémentsquidoiventêtreprésentsdanslescoursdédiésspécifiquementàl’étudedel’œcuménisme.

II) L’utilisation des médias sociaux et des sites internet diocésains

13. Une approche œcuménique dans l’utilisation des médias

Lemanquedecommunicationentrelescommunautéschrétiennesaeupoureffetd’approfondiraucoursdessiècleslesdivergencesexistantentreelles.Leseffortspourrenoueretrenforcerlacommunicationpeuventjouerunrôleessentieldanslerapprochementdeschrétiensdivisés.Lespersonnesquireprésententl’Églisedanslesmoyensdecommunicationsocialedoiventêtreaniméesdesdispositionsœcuméniquesdécritesci-dessus.Laprésencecatholiquedanslesmédiasdoitdémontrerquelescatholiquesestimentleursfrèresetsœurschrétiens,qu’ilssontouvertsàl’écoutedesautresetdésireuxd’apprendred’eux.

14. Quelques recommandations pour les sites diocésains

Internetestchaquejourdavantagelemoyenàtraverslequellevisagedel’Égliseestperçuàtraverslemonde.C’estunlieuoùtantlesfidèlescatholiquesquelesautrespeuventtrouverl’Égliselocalereprésentée,etd’aprèslequelilspeuventjugersesprioritésetsesengagements.Uneattentionparticulièredoitdoncêtredonnéeàcettenouvelledimensiondelavieecclésiale.L’engagementdel’Églisecatholiqueauservicedel’unitédeschrétiensenobéissanceauChrist,ainsiquel’amouretl’estimedescatholiquesenverslesautrescommunautéschrétiennes,doiventêtreimmédiatementévidentssurlessitesdiocésains.Ceuxquiadministrentlessitesdiocésainsdoiventêtreconscientsdeleursresponsabilitésenmatièredeformationchrétienne.Ledéléguédiocésainàl’œcuménismeetlacommissionpourl’unitédeschrétiensdoiventêtrefacilesàrepéreretàcontacteràtraverslesite.Ilseraittrèsutileenoutrequelesiteindiquelesliensverslespagesdelacommissionpourl’unitédeschrétiensdelaconférenceépiscopaleoudusynode,verslesiteduConseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens,etverslesconseilsœcuméniqueslocauxounationaux.

Lapageœcuméniquedusitediocésainestunexcellentendroitpourfaireconnaîtrelesévénementsetlesnouvelles.Cependant,ilconvientdedemandertoujourslapermissionavantd’utiliserdesphotosdespartenairesœcuméniquescar,danscertainscas,lapublicitépeutleurcréerdesdifficultés.

_________________________________________

Recommandationspratiques – SefamiliariseravecleDirectoireœcuménique,etl’utiliser. – Nommerundéléguédiocésainàl’œcuménisme.LeDirectoireœcuménique(41)recommandequechaquediocèseaitundéléguéàl’œcuménismequisoitunprochecollaborateurdel’évêquedanslesmatièresœcuméniquesetpuissereprésenterlediocèseauprèsdesautrescommunautéschrétienneslocales.Sipossible,cerôledevraêtredistinctdeceluidudéléguéaudialogueinterreligieux.–Instituerunecommissionœcuméniquediocésaine.LeDirectoireœcuménique(42-44)proposequechaquediocèseaitunecommissionchargéed’introduireunedimensionœcuméniquedanschaqueaspectdelaviedel’Égliselocale.Elleserachargéedesuperviserlaformationœcuménique,d’organiserdesconsultationsaveclesautrescommunautéschrétiennes,etdepromouvoiravecellesuntémoignagedefoicommun.–Encouragerlanominationd’assistantsparoissiauxàl’œcuménisme.LeDirectoireœcuménique(67;cf.aussi45)recommandequechaqueparoissesoit«lelieudel’authentiquetémoignageœcuménique»,etqu’unparoissiensoitchargédesrelationsœcuméniqueslocales.–Sefamiliariseraveclesrèglesétabliesparlaconférenceépiscopaleoulesynode.LeDirectoireœcuménique(46-47)suggèrequechaqueconférenceépiscopaleousynodeinstitueunecommissiond’évêquesassistéeparunsecrétariatpermanentou,àdéfaut,qu’elledésigneunévêqueresponsabledel’engagementœcuménique.Cettecommissionoucetévêqueserontchargésnonseulementdeveilleràl’applicationdesrèglesmentionnéesci-dessus,maisaussid’entretenirdescontactsaveclesinstancesœcuméniquesauniveaunational.–Veilleràcequ’ilexistedanstouslesséminairesetdanstouteslesfacultéscatholiquesdethéologiedudiocèseuncoursobligatoiresurl’œcuménisme,etquelescoursdethéologieetautresbranchesdelaconnaissanceaientunedimensionœcuménique.–Diffuserladocumentationetlematérielœcuméniquessurlesitediocésain.–Diffuserlesnouvellesœcuméniquessurlesitediocésainafinquelesfidèlesdudiocèsepuissentvoirqueleurévêquerencontre,prieettravailleaveclesautrescommunautéschrétienneslocales.

_________________________________________

DEUXIÈME PARTIE

Les relations de l’Église catholique avec les autres chrétiens

15. Les diverses modalités de l’engagement œcuménique aux côtés d’autres chrétiens

Lemouvementœcuméniqueétantunetindivisible,ildoittoujoursêtrevucommeuntout.Cependant,ilrevêtdesformesdifférentesenfonctiondesdiversesdimensionsdelavieecclésiale.L’œcuménismespirituelpromeutlaprière,laconversionetlasaintetédevieenvuedel’unitédeschrétiens.Ledialoguedelacharitéprivilégielarencontredanslesrelationsquotidiennesetlacollaborationenvuederenforceretapprofondirlelienquenouspartageonsdéjàaveclesautreschrétiensenvertudubaptême.Ledialoguedelavéritésepenchesurlesquestionsdoctrinalesessentiellesenvuedelaguérisondesdivisionsentrechrétiens.Ledialoguedelaviecomprendtouteslesoccasionsderencontreetdecollaborationaveclesautreschrétiensdanslecadred’initiativespastoralescommunes,danslamissionverslemondeetàtraverslaculture.Cesformesd’œcuménismesontdistinguéesicipourlaclartédel’exposé;maisilfauttoujoursgarderprésentàl’espritqu’ellessontétroitementliéesetconstituentdesaspectsd’unemêmeréalitéquis’enrichissentmutuellement.Nombred’initiativesœcuméniquesimpliquentd’ailleursplusieursdecesdimensionssimultanément.Lesdistinctionsintroduitesdanscedocumentontuniquementpourbutd’aiderl’évêquedanssondiscernement[4].

A. L’œcuménisme spirituel

16. Prière, conversion et sainteté de vie

L’œcuménismespirituelestdécritdansUnitatisredintegratio(8)commeétant«l’âmedetoutl’œcuménisme».Àchaqueliturgieeucharistique,lescatholiquesdemandentauSeigneurdedonner«unitéetpaix»àl’Église(Riteromain,avantlesignedepaix)ouprient«pourlastabilitédessaintesÉglisesdeDieuetpourl’uniondetous»(DivineLiturgiedeSaint-JeanChrysostome,Litaniedepaix).

L’œcuménismespirituelconsistenonseulementdanslaprièrepourl’unitédeschrétiens,maisaussidans«laconversionducœuret [la] saintetédevie»(UR8).Eneffet:«Quelesfidèlessesouviennenttousqu’ilsfavoriserontl’uniondeschrétiens,bienplus,qu’ilslaréaliseront,danslamesureoùilss’appliquerontàvivrepluspurementselonl’Évangile»(UR7).L’œcumé-nismespiritueldemandeuneconversionetuneréformedevieou,commel’aditlePapeBenoîtXVI,«desgestesconcretsquipénètrentlesâmesetremuentlesconsciences,appelantchacunàcetteconversionintérieurequiestleprésupposédetoutprogrèssurlavoiedel’œcuménisme»[5].Danslamêmelignedepensée,leCardinalWalterKasperadéclaré:«Cen’estquedanslaconversionetlerenouvellementdesespritsquelesliensblessésdelacommunionpourrontêtreguéris»[6].

17. Prier avec les autres chrétiens

Étantdonnéqu’ilspartagentunecommunionréelleentantquefrèresetsœursenChrist,lescatholiquesnonseulementpeuventmaisdoiventrechercherlesoccasionsdeprieraveclesautreschrétiens.Certainesformesdeprièresontparticulièrementappropriéesàlarecherchedel’unitédeschrétiens.DemêmequenousrécitonsleNotrePèreàlafinduriteduBaptêmeenreconnaissantainsiladignitéd’enfantsdumêmePèrequenousavonsacquise,ilestappropriéderécitercettemêmeprièreaveclesautreschrétiensavecquinouspartageonslebaptême.

Defaçonsimilaire,l’anciennepratiquechrétiennederéciterensemblelespsaumesetlescantiquesdel’Écriture(laPrièredel’Église),unetraditioncommuneànombredecommunautéschrétiennes,seprêtebienàlaprièredansuncontexteœcuménique(cf.DO117-119)[7].

Enpromouvantlaprièrecommune,lescatholiquesdoiventêtreconscientsquecertainescommunautéschrétiennesnepratiquentpaslaprièreavecd’autreschrétiens,commec’étaitaussilecasautrefoispourl’Églisecatholique.

18. Prière pour l’unité : la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

LeConcileVaticanIIaenseignéque«laréconciliationdetousleschrétiensdansl’unitéd’uneseuleetuniqueÉgliseduChristdépasselesforcesetlescapacitéshumaines»(UR24).Enpriantpourl’unité,nousreconnaissonsquel’unitéestundondel’EspritSaintetpasunbutquenouspouvonsatteindreparnosseulsefforts.LaSemainedeprièrepourl’unitédeschrétiensestcélébréechaqueannéedu18au25janvierou,danscertainespartiesdumonde,auxalentoursdelaFêtedelaPentecôte.Chaqueannée,unlivretestpréparéàcetteintentionparungroupeœcuméniquedechrétiensd’unerégionparticulière.CentrésurunpassagedesÉcritures,cedocumentproposeunthème,unecélébrationœcuméniqueetunesériedebrèvesréflexionsscripturairespourchaquejourdelasemaine.L’évêquepeutsoutenirtrèsefficacementlacausedel’unitédeschrétiens,d’unepartenprenantpartàunofficedeprièreœcuméniqueavecd’autresresponsablesd’Églisepourmarquercettesemainedeprièreet,d’autrepart,enencourageantlesparoissesetlesgroupesàtravaillerenlienaveclesautrescommunautéschrétiennesprésentessurleterritoireafind’organiserensembledestempsparticuliersdeprièrependantcettesemaine.

19. Prier les uns pour les autres et pour les besoins du monde

Unimportantaspectdel’œcuménismespirituelconsistetoutsimplementàprierpournosfrèresetsœursenChrist,etenparticulierpourceuxquisontprochesdenous.Mêmesilesrelationsœcuméniquesseheurtentàdesdifficultésauniveaulocalousinosouverturesendirectiondesautreschrétiensnesontpaspayéesderetour,nouspouvonscontinueràprierpoureux.Cetteprièrepeutdevenirunecomposanteordinairedenotreprièrepersonnelleetdesintercessionsdansnosliturgies.

Utunumsintenseignequ’«iln’yapasd’événementimportantetsignificatifquinesoitenrichiparlaprésencemutuelleetparlaprièredeschrétiens»(25).Leschrétiensdetraditionsdiversespartagentunemêmesollicitudepourlacommunautélocaledanslaquelleilsviventetlesdéfisparticuliersauxquelselledoitfaireface.Leschrétienspeuventmanifesterleurengagementcommunenfêtantensemblelesanniversairesouévénementsmarquantsdelaviedelacommunautéetenpriantensemblepoursesbesoinsparticuliers.Lesgrandesquestionsmondialestellesquelesguerres,lapauvreté,ledramedesmigrants,lesinjusticesetlapersécutiondeschrétiensetd’autresgroupesreligieuxrequièrentaussil’attentiondeschrétiens,quipeuventseréunirpourprierpourlapaixoupourlesplusvulnérables.

20. Les saintes Écritures

UnitatisredintegratioaffirmequelesÉcrituressont«uninstrumentinsigneentrelesmainspuissantesdeDieupourobtenirl’unité»(21).LeDirectoireœcuméniquerecommandequetoutsoitfaitpourencouragerleschrétiensàlireensemblelesÉcritures.Eneffet,ditencorecedocument,celaaffermitleliend’unitéquilesunitdéjà,lesouvreàl’actionunifiantedeDieu,etrenforceletémoignagecommunrenduàlaParoledeDieu(cf.183).Avectouslesautreschrétiens,lescatholiquespartagentlessaintesÉcritureset,avecnombred’entreeux,unmêmelectionnairedominical.CethéritagebibliquecommunleurdonnedesoccasionspourseréunirdanslaprièreoupourdeséchangesfondéssurlesÉcritures,deslectiodivina,despublicationsettraductionsconjointes[8],etmêmedespèlerinagesœcuméniquesauxlieuxsaintsdelaBible.LeministèredelaprédicationpeutêtreunmoyenparticulièrementefficacedemontrerqueleschrétienssenourrissentàlasourcecommunedessaintesÉcritures.Lesprêtrescatholiquesetlesautresministreschrétienspeuvent,lorsquecelaestapproprié,s’invitermutuellementàpartagerceministèredansleurscélébrationsnon-eucharistiquesrespectives(DO135;cf.aussi118et119).

21. Fêtes et temps liturgiques

Demême,nouspartageonsaveclaplupartdesautrestraditionschrétienneslesgrandsmomentsdel’annéeliturgique:Noël,PâquesetlaPentecôte.Avecnombred’entreelles,nouspartageonsaussilestempsliturgiquesdel’AventetduCarême.Dansmaintespartiesdumonde,cecalendriercommunpermetauxchrétiensdesepréparerensembleàlacélébrationdesprincipalesfêteschrétiennes.Danscertainsdiocèses,l’évêquecatholiquepublieaveclesautresresponsablesd’Égliseunedéclarationconjointeàl’occasiondecesimportantescélébrations.

22. Saints et martyrs

«L’œcuménismedessaints,desmartyrs»,écritsaintJean-PaulIIdansTertiomillennioadveniente,«estpeut-êtreceluiquiconvaincleplus».Etilpoursuit:«Lavoixdelacommuniosanctorumestplusfortequecelledesfauteursdedivision»(37).NosÉglisessontdéjàuniesparlacommunionquepartagentlessaintsetlesmartyrs.Unedévotioncommuneàunsaint,unsanctuaireouuneimageparticulièrepeutêtrel’occasiond’organiserunpèlerinage,uneprocessionouunecélébrationœcuménique.Lescatholiquesengénéral,etlesévêquescatholiquesenparticulier,peuventcontribueràrenforcerlesliensd’unitéentrechrétiensenencourageantlesdévotionscommunesdéjàexistantes.

Danscertainespartiesdumonde,leschrétienssontvictimesdepersécutions.LePapeFrançoisasouventparléde«l’œcuménismedusang»[9].Ceuxquipersécutentleschrétiensreconnaissentsouventmieuxqueleschrétienseux-mêmesl’unitéexistantentreeux.Enhonorantleschrétiensissusd’uneautretraditionquiontsubilemartyre,lescatholiquesreconnaissentlesdonsqueleChristarépandussureuxetdontilsrendentuntémoignagepuissant(cf.UR4).Enoutre,bienquenotrecommunionaveclescommunautésdontcesmartyrssontissussoitencoreimparfaite,elle«estdéjàparfaiteencequenousconsidéronstouscommelesommetdelaviedegrâce,lamartyriajusqu’àlamort,lacommunionlaplusvraieavecleChrist»(UUS84,cf.aussi12,47,48et79).

23. La contribution de la vie consacrée à l’unité des chrétiens

Lavieconsacrée,enracinéedanslatraditioncommunedel’Égliseindivise,aindéniablementunevocationparticulièreàpromouvoirl’unité.Tantlescommunautésmonastiquesetreligieusesétabliesdelonguedatequelesnouvellescommunautésetmouvementsecclésiauxpeuventêtredeslieuxprivilégiésoùl’onpratiquel’hospitalitéœcuménique,laprièrepourl’unité,etl’«échangededons»entrechrétiens.Certainescommunautésdefondationrécenteontpourcharismeparticulierlapromotiondel’unitédeschrétiens,etquelques-unesd’entreellesaccueillentmêmeparmileursmembresdespersonnesissuesd’autrestraditionschrétiennes.Dansl’ExhortationapostoliqueVitaconsacrata,saintJean-PaulIIécrit:«Ilest […] urgentque,danslaviedespersonnesconsacrées,onréserveplusdeplaceàlaprièreœcuméniqueetautémoignageauthentiquementévangélique».Eneffet,ajoute-t-il,«aucuninstitutdevieconsacréenedoitsesentirdispensédetravaillerpourcettecause»(100-101).

24. La purification de la mémoire

L’expression«purificationdelamémoire»tiresonorigineduConcileVaticanII.L’avant-dernierjourduConcile(7décembre1965),dansunedéclarationcommune,saintPaulVIetlePatriarcheAthénagorasont«enlevédelamémoire»del’Égliselessentencesd’excommunicationdel’an1054.Dixansplustard,saintPaulVIautilisépourlapremièrefoisl’expression«purificationdelamémoire».Commel’écritsaintJean-PaulII:«L’assembléeconciliaireseterminaitainsiparunactesolennelquiétaitenmêmetempsunepurificationdelamémoirehistorique,unpardonréciproque,etunengagementsolidairepourlarecherchedelacommunion»(UUS52).Danscettemêmeencyclique,saintJean-PaulIIsoulignelanécessitédesurmonter«certainsrefusdepardonner»,«l’enfermementdanslacondamnationdes‘autres’demanièrenonévangélique»,et«unméprisquidécouledeprésomptionsmalsaines»(15).Dufaitquelescommunautéschrétiennesontgrandiséparémentlesunesdesautresenéprouvantsouventdesressentiments,danscertainscascesattitudessesontcristallisées.Lamémoired’ungrandnombredecommunautéschrétiennesdemeureblesséeparunpassédeconflitsreligieuxetnationaux.Néanmoins,quanddescommunautésopposéespardesdivisionshistoriquessontcapablesdeserejoindredansunerelecturecommunedel’histoire,laréconciliationdesmémoiresdevientpossible.

Lacommémorationdu500anniversairedelaRéformeen2017estunexempledeguérisondesmémoires.DanslerapportdedialogueDuconflitàlaCommunion,catholiquesetluthérienssesontdemandéscommentilspouvaienttransmettreleurstraditionsrespectives«defaçonàcequ’ellesnecreusentpasdenouvellestranchéesentreconfessionschrétiennes»(12)[10].Ilsontainsidécouvertqu’ilétaitpossibled’adopterunenouvelleapprochedeleurhistoire:«Cequiestadvenudanslepassénepeutêtrechangé;maiscedontonsesouvientdecepasséetlafaçondontontransmetcesouvenirpeuvent,aucoursdutemps,semodifier.Lesouvenirrendlepasséprésent.Silepassélui-mêmenepeutêtrealtéré,l’empreintedupassédansleprésentlepeut»(16).

_________________________________________

Recommandationspratiques Prierrégulièrementpourl’unitédeschrétiens. MarquerlaSemainedeprièrepourl’unitédeschrétiensparunofficedeprièreorganisédefaçonœcuméniqueetencouragerlesparoissesàenfaireautant. Étudieraveclesautresresponsablesd’Égliselapossibilitéd’organiserconjointementdesjournéesd’étudedel’Écriture,despèlerinages/processionsœcuméniques,deposerdesgestessymboliques,ouéventuellementdeconvenird’échangesdereliquesoud’imagessaintes. Publieravecunouplusieursautresresponsablesd’Égliseunmessageconjointàl’occasiondesFêtesdeNoëloudePâques. Tenirunofficedeprièreœcuméniquepouruneintentioncommuneavecd’autrescommunautéschrétienneslocales. Encouragerlesprêtresoulesassistantspastorauxdudiocèseàrencontrerrégulièrementlesministresetresponsablesdesautrescommunautéschrétiennestravaillantdanslevoisinagepourprierensemble. Setenirinformédutravailœcuméniquedescommunautésdevieconsacréeetdesmouvementsecclésiauxetl’encourager. Demanderàlacommissiondiocésainedetravailleravecd’autrescommunautéschrétiennespourdiscernersiunepurificationdesmémoiresestnécessaire,etsuggérerdesinitiativesconcrètesdestinéesàlafaciliter.

_________________________________________

B. Le dialogue de la charité

25. Le fondement baptismal du dialogue de la charité

Toutœcuménismeestbaptismal.SilescatholiquesconsidèrenttouslesêtreshumainscommeleursfrèresetsœursenvertudeleurCréateurcommun,ilsreconnaissentunlienbeaucoupplusprofondavecleschrétiensbaptisésissusd’autrescommunautéschrétiennesquisontleursfrèresetsœursenChrist,selonl’usageduNouveauTestamentetdesPèresdel’Église.C’estpourquoiledialoguedelacharitéparticipenonseulementdelafraternitéhumaine,maisaussidesliensdecommunionforgésparlebaptême.

26. Une culture de la rencontre dans les institutions et les événements œcuméniques

Lescatholiquesnedoiventpasattendrequelesautreschrétiensviennentàleurrencontre;aucontraire,ilsdoiventtoujoursêtreprêtsàfairelepremierpasverslesautres(cf.UR4).Cette«culturedelarencontre»estleprésupposédetoutœcuménismevéritable.C’estpourquoiilestimportantquelescatholiquesparticipent,autantquepossible,auxdiversesinstitutionsœcuméniques,quecesoitauniveaulocal,diocésainounational.Lesorganismestelsquelesconseilsd’Églisesetlesconseilschrétiensédifientlacompréhensionmutuelleetlacoopération(cf.DO166-171).Lescatholiquesontledevoirdeparticiperaumouvementœcuméniqueparticulièrementlàoùilssontmajoritaires(cf.DO32).Ledialoguedelacharités’édifieàtraversl’accumulationd’initiativessimplesquirenforcentlesliensdecommunion:échangesdemessagesoudedélégationspourlesoccasionsparticulières;visitesréciproquesetrencontresentreresponsablespastorauxlocaux;jumelagesouaccordsentrecommunautésouinstitutions(diocèses,paroisses,séminaires,écolesetchorales).Parnosparolesetnosgestes,nousmanifestonsainsinotreamournonseulementpournosfrèresetnossœursenChrist,maisaussipourlescommunautéschrétiennesauxquellesilsappartiennent,puisquenousreconnaissonsavecjoieetapprécionslesvaleursréellementchrétiennesquenousytrouvons(cf.UR4).

Nombreuxsontlesévêquesquiontpuexpérimenter,àl’occasiondecedialoguedelacharité,quel’œcuménismen’estpasseulementundevoirdeleurministère,maisqu’ilestaussiunesourced’enrichissementetunmotifdejoiequileurfaitdire:«Quelplaisir,quelbonheurdesetrouverentrefrères»(Ps133,1).

_________________________________________

Recommandations pratiques Fairelepremierpaspourrencontrerd’autresresponsablesd’Église. Prierenprivéetpubliquementpourlesautresresponsablesd’Égliseprésentsdanslediocèse. Assister,autantqu’ilestpossibleetapproprié,auxliturgiesd’ordination/installation/accueildesautresresponsablesd’Églisedanslediocèse. Inviter,lorsquelescirconstanceslepermettent,lesautresresponsablesd’Églisesàdescélébrationsliturgiquesetautresévénementsimportants. S’informerdel’existencedeconseilsd’Églisesetautresinstitutionsœcuméniquesdanslediocèseetyparticiperautantquepossible. Informerlesautresresponsablesd’Églisedesnouvellesetdesévénementsimportants

_________________________________________

C. Le dialogue de la vérité

27. Le dialogue comme échange de dons

DansUtunumsint,saintJean-PaulIIécritqueledialogue«estdevenuunenécessitéexplicite,unedesprioritésdel’Église»(UUS31).Àtraversledialogueœcuménique,chaqueparticipantacquiert«uneconnaissanceplusconformeàlavérité,enmêmetempsqu’uneestimeplusjustedel’enseignementetdelavie»desespartenairesdedialogue(UR4).SaintJean-PaulIIpréciseque«ledialogueneselimitepasàunéchanged’idées […],ilesttoujoursun‘échangededons’»(UUS28).Danscetéchange,«chacunedespartiesapporteauxautresetàtoutel’Égliselebénéficedesespropresdons»(LG13).LePapeFrançoisappelleàprêteruneattentionactiveauxdonsdesautreschrétiensouauxdomainesquirencontrentnospropresbesoinsecclésiauxetdanslesquelsnouspouvonsapprendred’eux:«Sivraimentnouscroyonsenlalibreetgénéreuseactiondel’Esprit,nouspouvonsapprendretantdechoseslesunsdesautres!Ilnes’agitpasseulementderecevoirdesinformationssurlesautresafindemieuxlesconnaître,maisderecueillircequel’Espritaseméeneuxcommedonaussipournous»(EG246).

28. Un dialogue qui nous mène à la vérité tout entière

Ledialoguedelavéritéestledialoguethéologiquequiviseàlarestaurationdel’unitédanslafoi.DansUtunumsint,saintJean-PaulIIsedemande:«Quipourraitconsidérercommelégitimeuneréconciliationobtenueauprixdelavérité?»(18).Ilinsistesurlefaitquelapleinecommunionnepourraêtreatteintequepar«l’acceptationdelavéritétoutentière,àlaquellel’EspritSaintintroduitlesdisciplesduChrist»(UUS36).CettemêmeconvictionseretrouvedanslaDéclarationcommuneduPapeFrançoisetduPatriarcheœcuméniqueBartholoméeàJérusalemen2014,oùilsdéclarent:«Nousaffirmonsunefoisencorequeledialoguethéologiquenerecherchepaslepluspetitdénominateurcommunsurlequelaboutiràuncompromis,maisqu’ilestplutôtdestinéàapprofondirlacompréhensiondelavéritétoutentièrequeleChristadonnéeàsonÉglise,unevéritéquenousnecessonsjamaisdemieuxcomprendrelorsquenoussuivonslesimpulsionsdel’EspritSaint».

29. Le dialogue théologique aux niveaux international, national et diocésain

DanslesannéesquiontsuivileConcileVaticanII,l’Églisecatholiques’estengagéedansnombrededialoguesthéologiquesinternationauxbilatérauxaveclescommunionschrétiennesmondiales,visantàsurmonterlesdivisionsduesàdesdésaccordsthéologiquesanciens.Latâchedecescommissionsdedialogueétaitd’aborderlesdivergencesthéologiquesquiavaientprovoquécesdivisions,maisenmettantdecôtélelangagepolémiqueetlespréjugésdupasséetenprenantcommepointdedépartlatraditioncommune[11].Cesdialoguesontaboutiàdesdocumentsdanslesquelslespartenairesdudialogueonttentédedéterminerdansquellemesureilspartagentlamêmefoi:ilsontétudiéleursdifférencesetsesontefforcésd’étendrelechampdecequ’ilscroientencommunetd’identifierlespointssurlesquelsuneréflexionplusapprofondieétaitnécessaire.Lesrésultatsdecesdialoguesfournissentuncadrepourdiscernercequelespartenairespeuventounepeuventpasfaireensemblesurlabasedeleurfoicommune.

Nonmoinsimportantestletravaildesnombreusescommissionsnationalesdedialoguetravaillantsousl’autoritédesconférencesépiscopales.Cescommissionsnationalessontsouventelles -mêmesendialogueaveclescommissionsinternationales.D’unepart,ellesleurssuggèrentdenouveauxchampsprometteursàexplorer,d’autrepart,ellesreçoiventetcommententleursdocuments.

Ledialoguedelavéritémenéauxniveauxnationaletdiocésainpeutjouerunrôleparticulièrementimportantencequiconcernelasignificationetlacélébrationvalidedubaptême.Desautoritésecclésialeslocalesontétéenmesuredeformulerdesdéclarationscommunesparlesquellesellesexprimaientlareconnaissancemutuelledesbaptêmes(cf.DO94).D’autresgroupesdetravailetinitiativesœcuméniquesapportent,euxaussi,unecontributionprécieuseaudialoguedelavérité[12].

30. Le défi de la réception

Laréceptionestleprocessusparlequell’Églisediscerneetassimilecequ’ellereconnaîtcommeétantunenseignementauthentiquementchrétien.LacommunautéchrétienneaexercéunteldiscernementdepuislapremièreannoncedelaParoleettoutaulongdel’histoiredesConcilesœcuméniquesetdumagistèredel’Église.Laréceptionaprisunsensnouveauàl’èredel’œcuménisme.Alorsqu’aufildesannées,lesdialoguesbilatérauxetmultilatérauxontproduitungrandnombred’accordsetdedéclarationscommunes,cestextesnesontpastoujoursentrésdanslaviedescommunautéschrétiennes.LedocumentsurlaréceptionduGroupemixtedetravailentreleConseilœcuméniquedesÉglisesetl’Églisecatholique[13] définitlaréceptionœcuméniquecommeétant«l’attitudeévangéliquenécessairepourquelesrésultatsdudialoguepuissentêtreadoptésparunetraditionecclésiale»(15).SaintJean-PaulIIainsistésurlanécessitéd’«unsérieuxexamenquidoitimpliquerlepeupledeDieudanssonensemble,dediversesmanièresetenfonctiondesdifférentescompétences»afinquelaréceptiondesaccordsbilatérauxdevienneeffective(UUS80).Leprocessusderéceptiondoitimpliquerl’ensembledel’Églisedansl’exercicedusensusfidei:laïcs,théologiensetpasteurs.Àcetégard,lesfacultésdethéologieetlescommissionsœcuméniqueslocalesjouentégalementunrôleimportant.Néanmoins,laresponsabilitéd’exprimerlejugementdéfinitifrevientàl’autoritéenseignantedel’Église(UUS81).Lesévêquessontdoncappelésàlireetàévaluertoutparticulièrementlesdocumentsœcuméniquesenlienaveclecontextedeleurdiocèse.Ungrandnombred’entreeuxcontiennentdessuggestionsquipeuventêtremisesenœuvreauniveaulocal.

Bienquelestextesproduitsparlescommissionsdedialogueœcuméniqueneconstituentpasl’ensei-gnementofficieldesÉglisesparticipantes,leurréceptiondanslaviedescommunautéschrétiennesaidenéanmoinsàacquérirunecompréhensionetuneappréciationplusprofondesdesmystèresdelafoi.

_________________________________________

Recommandationspratiques Identifierquelsdocumentsbilatérauxontdéjàétépubliésentrel’Églisecatholiqueetlesprincipalescommunautéschrétiennesprésentesdanslediocèse.Dansl’AppendicedeceVademecumsetrouveuneprésentationdecesdialogues,dontlesdocumentspeuventêtreconsultéssurlesiteduCPPUC. Instituerunecommissiondedialoguediocésaineourégionalecomprenantdesexpertsthéologienslaïcsetordonnés.Cettecommissionpourra,parexemple,entreprendreuneétudeconjointedesrapportsdesdialoguesinternationauxetnationauxousepenchersurdesquestionsd’intérêtlocal. Demanderàlacommissiondeproposerdesinitiativesconcrètesàmettreenœuvreconjointementparlediocèseetuneouplusieursautrescommunautéschrétiennessurlefondementdesaccordsœcuméniquesatteints.

_________________________________________

D. Le dialogue de la vie

31. Les vérités énoncées conjointement par le dialogue théologique doivent pouvoir trouver uneexpressionconcrèteàtraversuneactioncommunedanslapastorale,leservicepourlemondeetlaculture.LeDirectoireœcuméniqueaffirmequelacontributiondeschrétiensàcesdifférentschampsdelaviehumaine«estplusefficacequandilsl’accomplissenttousensembleetquandonvoitqu’ilssontunisenlefaisant»etpoursuit:«Ilsdésirerontdoncfaireensembletoutcequeleurfoileurpermet»(162).Cesparolesfontéchoàunimportantprincipeœcuménique,connusouslenomdeprincipedeLundeténoncépourlapremièrefoisparleConseilœcuméniquedesÉglisesen1952,selonlequelleschrétiensdoivent«agirensembleentoutesmatières,saufencellesoùdesdifférencesdeconvictionsprofondeslesobligentàagirséparément»(TroisièmeconférencemondialedelaCommissionFoietConstitutionduConseilœcumé-niquedesÉglises(1952).Entravaillantensemble,lescatholiquessontamenésàvivreprofondémentdanslafoilacommunionqu’ilspartagentdéjàaveclesautreschrétiens.

Danscettedémarche,lescatholiquessontappelésàmanifesterdansuneégalemesurepatienceetpersévérance–deuxvertusjumellesdel’œcuménisme:enprocédant«graduellementetavecprécaution,sanséluderlesdifficultés»(DO23),souslaconduitedeleursévêques;maisaussiens’engageantsincèrementdanscettequête,motivésparlebesoinurgentderéconciliationetparledésirduChristquesesdisciplessoientun(cf.EG246,UUS48).

I) L’œcuménisme pastoral

32. Les défis pastoraux communs, une opportunité pour l’œcuménisme

Biensouvent,lescommunautéschrétiennesd’unlieudonnédoiventfairefaceauxmêmesdéfispastorauxetmissionnaires.S’iln’yapasundésirsincèred’unitéentreleschrétiens,cesdéfispeuventexacerberlestensionsetmêmeattiserl’espritdecompétitionentrecescommunautés.Enrevanche,s’ilssontabordésdansunespritvraimentœcuménique,cesmêmesdéfispeuventdevenirdesoccasionspourmanifesterl’unitédeschrétiensàtraversl’engagementpastoral,appeléici«œcuménismepastoral».C’estl’undesdomainesquicontribueleplusleplusefficacementàpromouvoirl’unitédeschrétiensdanslaviedescroyants.

33. Ministère partagé et partage des ressources

Dansdetrèsnombreusesrégionsdumondeetdemaintesmanières,lesministreschrétiensdediversestraditionsœuvrentensembledanslapastoraledelasanté,desprisons,desforcesarmées,desuniversitésetautresaumôneries.Dansbiendescas,ilssontamenésàpartagerleschapellesetautresespacesdansl’exercicedeleurministèreauprèsdesfidèlesdesdiversescommunautéschrétiennes(cf.DO204).

Aprèsdiscernementpours’assurerquecelanecréerapasdescandaleoudeconfusionparmilesfidèles,l’évêquediocésainpeutégalementpermettreàuneautrecommunautéchrétienned’utiliseruneéglise.Undiscernementparticulierestrequiss’ils’agitdelacathédralediocésaine.LeDirectoireœcuménique(137)envisagelessituationsoùundiocèsecatholiquepeutvenirenaideàunecommunautéchrétiennedépourvued’unlieudeculteoudesobjetsliturgiquesnécessairespourcélébrerdignementsesoffices.Demême,ilexistedenombreusessituationsoùlescommunautéscatholiquesbénéficientd’unehospitalitésimilairedelapartd’autrescommunautéschrétiennes.Cepartagederessourcespeutédifierlaconfianceetapprofondirlacompréhensionmutuelleentrechrétiens.

34. Mission et catéchèse

Jésusapriépour«quetoussoientun…afinquelemondecroie»(Jn17,21),etdepuissonoriginelemouvementœcuméniqueatoujoursétéaxésurlamissionévangélisatricedel’Église.Ladivisiondeschrétiensfaitobstacleàl’évangélisationetnuitàlacrédibilitédumessageévangélique(cf.UR1,Evangeliinuntiandi77etUUS98-99).LeDirectoireœcuméniquesoulignelanécessitéd’éviterque«lesfacteurshumains,culturelsetpolitiquesquiétaientimpliquésdanslesdivisionsoriginellesentrelesÉglises»nesoienttransplantésdanslesnouveauxterritoiresmissionnaires,etappellelesmissionnaireschrétiensissusdetraditionsdifférentesàtravailler«dansl’amouretlerespectmutuel»(207).

L’exhortationapostoliqueCatechesitradendae(1979)notequedanscertainessituations,lesévêquespeuventjuger«opportunesoumêmenécessaires»descollaborationsavecd’autreschrétiensdanslechampdelacatéchèse(33,citéenDO188etenDirectoirepourlacatéchèse346),etpréciseàquellesconditionsunetellecollaborationestpossible.LeCatéchismedel’Églisecatholiques’estrévéléunoutilutilepourlacoopérationavecd’autreschrétiensdanslechampdelacatéchèse.

35. Mariages mixtes

L’évêquediocésainestappeléàautoriserlesmariagesmixtesetpeut,danscertainscas,concéderunedispensedeformecanonique.Lesmariagesinterconfessionnelsnedoiventpasêtreconsidéréscommeunproblème,carilssontsouventunlieuprivilégiéoùsebâtitl’unitédeschrétiens(cf.FamiliarisConsortio78etApostolorumSuccessores207).Cependant,lespasteursnepeuventêtreindifférentsàlasouffrancequeladivisiondeschrétienscausedanscesfamillesdefaçonsansdouteplusaiguëquedanstoutautrecontexte.Lapastoraledesfamilleschrétiennesinterconfessionnelles,delapréparationinitialeaumariageàl’accompagnementpastoralducouplelorsquenaissentdesenfants,puisàlapréparationdesenfantsauxsacrements,doitêtrepriseenconsidérationtantauniveaudiocésainquerégional(cf.DO143-160).Uneffortspécialdoitêtreconsentipourencouragercesfamillesàparticiperauxactivitésœcuméniquesparoissialesoudiocésaines.Lesrencontresentrepasteurschrétiensenvued’accompagneretdesoutenircescouplespeuventreprésenterunexcellentterraindecollaborationœcuménique(cf.DO147).Lesrécentsmouvementsmigratoiresontamplifiécetteréalitéecclésiale.D’unerégionàl’autre,ilexisteunegrandediversitédepratiquesenmatièredemariagesmixtes,debaptêmedesenfantsnésdecesmariages,etdeleurformationspirituelle[14].C’estpourquoilesaccordsauniveaulocalsurcesquestionspastoralespressantesdoiventêtreencouragés.

36. Le partage de la vie sacramentelle (communicatio in sacris)

Commenousl’avonsvu,dufaitquenouspartageonsunecommunionréelleaveclesautreschrétiensenvertudenotrebaptêmecommun,laprièreaveccesfrèresetsœursenChristestàlafoispossibleetnécessairepournousconduireàl’unitéqueleSeigneurdésirepoursonÉglise.Cependantlaquestiondel’administrationetdelaréceptiondessacrements,enparticulierceluidel’Eucharistie,danslescélébrationsliturgiquesdesunsetdesautres,demeureunimportantmotifdetensionsdansnosrelationsœcuméniques.Entraitantlesujetdu«partagedelaviesacramentelleavecleschrétiensd’autresÉglisesetCommunautésecclésiales»(DO129-132),leDirectoireœcuméniques’inspirededeuxprincipesdebaseénoncésparUnitatisredintegratio(8),quicoexistentdansunecertainetensionetdoiventtoujoursêtreconsidérésensemble.Lepremierprincipeveutquelacélébrationdessacrementsdansunecommunauté«exprimel’unitédel’Église»;lesecond,quelessacrementsfont«participerauxmoyensdegrâce»(UR8).Àproposdupremierprincipe,leDirectoireditque«lacommunioneucharistiqueestinséparablementliéeàlapleinecommunionecclésialeetàsonexpressionvisible»(DO129)etque,parconséquent,laparticipationauxsacrementsdel’Eucharistie,delaréconciliationetdel’onctiondesmaladesdoitêtreréservéeengénéralàceuxquisontenpleinecommunion.Cependant,enapplicationdusecondprincipe,leDirectoireajouteque«danscertainescirconstances,defaçonexceptionnelleetàcertainesconditions,l’admissionàcessacrementspeutêtreautoriséeoumêmerecommandéeàdeschrétiensd’autresÉglisesetCommunautésecclésiales»(DO129).LeDirectoirepartdecesecondprincipepouraffirmerquel’Eucharistieest,pourlesbaptisés,unenourriturespirituellequilesrendcapablesdevaincrelepéchéetdegrandirdanslaplénitudedevieenChrist.Lacommunicatioinsacrisestdoncautoriséepourlesoindesâmesdanscertainescirconstances,etquandc’estlecas,elledoitêtrereconnuecommeétantàlafoisdésirableetrecommandée.

L’évaluationdel’applicabilitédecesdeuxprincipesnécessiteunexercicedediscernementdelapartdel’évêquediocésain,quidevratoujoursgarderprésentàl’espritquelespossibilitésdecommunicatioinsacrisdiffèrentselonlesÉglisesetCommunautésimpliquées.LeCodedeDroitCanoniquedécritlessituationsdanslesquelleslescatholiquespeuventrecevoirlessacrementsd’autresministreschrétiens(cf.CIC844§2etCCEO671§2).Cemêmecanonditques’ilyadangerdemort,ous’ilexiste,aujugementdel’évêquediocésain,une«gravenécessité»,lesministrescatholiquespeuventadministrerlessacrementsàd’autreschrétiens«quilesdemandentdeleurpleingré,pourvuqu’ilsmanifestentlafoicatholiquesurcessacrementsetqu’ilssoientdûmentdisposés»(CIC844§4,cf.aussiCCEO671§3).

Ilconvientdesoulignerquelejugementdel’évêquesurcequiconstitueune«gravenécessité»etsurlescirconstancesdanslesquellescepartagesacramentelexceptionnelestapproprié,esttoujoursundiscernementpastoral,autrementdit,undiscernementquiatraitausoinetausalutdesâmes.Lepartagedessacrementsnedoitenaucuncasadvenirparpurepolitesse.Laprudenceestdemisepouréviterquecelanecréelaconfusionoulescandaleparmilesfidèles.Enmêmetemps,ilfautgarderprésentesàl’espritcesparolesdesaintJean-PaulII:«C’estunmotifdejoiequelesministrescatholiquespuissent,endescasparticuliersdéterminés,administrerlessacrementsdel’Eucharistie,delapénitence,del’onctiondesmaladesàd’autreschrétiensquinesontpasenpleinecommunionavecl’Églisecatholique»(UUS46)[15].

37. Le changement d’affiliation ecclésiale : défi et opportunité œcuménique

Lechangementd’affiliationecclésialeestparnaturedistinctdel’activitéœcuménique(cf.UR4).Néanmoins,desdocumentsœcuméniquesprennentenconsidérationlessituationsdanslesquellesdeschrétienspassentd’unecommunautéchrétienneàuneautre.Certainesdispositionspastorales,tellesquecellesformuléesparlaConstitutionapostoliqueAnglicanorumcœtibus,répondentàcetteréalité.Lescommunautéslocalesdoiventaccueilliravecjoieceuxquisouhaitententrerenpleinecommunionavecl’Églisecatholique,mêmesi,commelesouligneleRitueldel’initiationchrétiennedesadultes,«ilfautcependantéviteravecsointoutcequipourraitavoirunairdesupériorité»(311)[16].Enmontranttoujoursleplusgrandrespectpourlalibertédeconsciencedeceuxquifontconnaîtreleurintentiondequitterl’Églisecatholique,ilfaudraveilleràcequ’ilssoientinformésdesconséquencesdeleurdécision.Danslesoucidemaintenirdesrelationsétroitesaveclespartenairesœcuméniques,ilestpossible,danscertainescirconstances,des’accorderavecl’autrecommunautéchrétiennesurun«codedeconduite»[17],enparticulierlorsqueseposelaquestiondélicated’unchangementd’affiliationdelapartd’unmembreduclergé[18].

_________________________________________

Recommandationspratiques Identifierlesbesoinspastorauxcommunsaveclesautresresponsablesd’Églises. Êtreàl’écouteetapprendredesinitiativespastoralesdesautrescommunautéschrétiennes. Souteniravecgénérositéletravailpastoraldesautrescommunautéschrétiennes. Rencontrerlesfamillesinterconfessionnellesdudiocèseetécouterleursexpériences. PrésenterauclergédudiocèseleslignesdirectricesduDirectoireœcuméniquesurlepartagedessacrements(résuméesci-dessus)et,lecaséchéant,cellesdelaconférenceépiscopaleoudusynodedesÉglisesorientalescatholiques.Aiderleclergédudiocèseàdiscernerquandcesconditionss’appliquent,etquand,danslescasindividuels,lepartagedeviesacramentellepeutêtreapproprié. Silediocèseoulaconférenceépiscopalen’apasdelignesdirectricesrelativesauxdispositionscanoniquessurlepartageexceptionneldeviesacramentelle,ets’ils’avèrequeceslignesdirectricesseraientutilesdansvotrecontexte,contacterlebureauœcuméniquedelaconférenceépiscopaleetprendreconseilquantàlapossibilitédeproposeroudepréparerunteltexte._________________________________________

II) L’œcuménisme pratique

38. Collaboration dans le service pour le monde

LeConcileVaticanIIaappelétousleschrétiensàmettre«enpluslumineuseévidencelevisageduChristserviteur»(UR12),ens’unissantdansuneffortcommunetenrendanttémoignagedeleurespérancecommune.Ilconstataitqu’unetellecollaborationexistaitdéjàdansdenombreuxpaysenvuededéfendreladignitéhumaineetdesoulagerceuxquisouffraientdelafaim,descatastrophesnaturelles,del’illettrisme,delapauvreté,dumanquedelogements,del’inégaledistributiondesrichesses.Aujourd’huinouspourrionsajouteràcetteliste:l’actioncoordonnéedesorganisationschrétiennespourvenirenaideauxpersonnesdéplacéesetauxmigrants,laluttecontrel’esclavagemoderneetletraficd’êtreshumains,laconsolidationdelapaix,ladéfensedelalibertéreligieuse,laluttecontrelesdiscriminations,ladéfensedelasaintetédelaviehumaineetlasauvegardedelacréation.Lacollaborationdeschrétiensdanstouscesdomainesestdésignéeparleterme«œcuménismepratique».Deplusenplus,àmesurequedenouveauxbesoinsapparaissent,lescommunautéschrétiennesmettentencommunleursressourcesetcoordonnentleurseffortspoursoulageraussiefficacementquepossibleceuxquisontdanslebesoin.SaintJean-PaulIIaappeléleschrétiensà«touteslescollaborationspratiquespossiblesàdiversniveaux»etdécritcettemanièredetravaillerensemblecomme«unevéritableécoled’œcuménisme, […] unevoiedynamiquedanslesensdel’unité»(UUS40).Enmaintespartiesdumonde,lesévêquesontpuconstaterquelacollaborationentrecommunautéschrétiennesdansleservicedespauvresestunpuissantmoteurpourfairegrandirledésirdel’unitédeschrétiens.

39. Le service commun comme témoignage

Àtraverslacollaborationœcuménique,leschrétiens«rendenttémoignagede[leur]espérance»(UR12).CommedisciplesduChrist,formésparlesÉcrituresetparlatraditionchrétienne,noussommespressésd’agirpourdéfendreladignitédelapersonnehumaineetlecaractèresacrédelacréationtoutentièrequeDieu,nousl’espéronsfermement,conduitàlaplénitudedesonRoyaume.Entravaillantensemble,quecesoitdansl’actionsocialeoudansdesprojetsculturelstelsqueceuxsuggérésaun.41,nouspromouvonsunevisionchrétienneintégraledeladignitédelapersonne.Notreservicecommunmanifesteainsiaumondenotrefoipartagéeetnotretémoignageestd’autantplusfortquenousl’offronsensemble.

40. Le dialogue interreligieux

Deplusenplus,tantauniveaunationalquelocal,leschrétiensressententlebesoind’entrerendialogueaveclesautrestraditionsreligieuses.Lesrécentesvaguesmigratoiresontamenédespersonnesdeculturesetdereligionsdifférentesdansdescommunautésquiétaientjusque-làenmajoritéchrétiennes.L’expertisedontdisposeunecommunautéchrétienneparticulièredanscedomaineestsouventlimitée.C’estpourquoilacollaborationentrechrétiensenmatièrededialogueinterreligieuxestsouventprofitable,etleDirectoireœcuméniqueaffirmequ’elleestpourleschrétiensuneoccasiond’«approfondirledegrédecommunionexistantentreeux»(210).LeDirectoireinsisteenparticuliersurl’importancedesinitiativescommunesdeschrétienspourluttercontre«l’antisémitisme,lefanatismereligieuxetlesectarisme».Enfin,ilnefautpasperdredevueladifférenceessentiellequiexisteentreledialogueaveclestraditionsreligieusesnon-chrétiennesvisantàétablirdebonnesrelationsetunecollaboration,etledialogueaveclesautrescommunautéschrétiennesvisantàrétablirl’unitévoulueparleChristpoursonÉglise,etappeléproprement«œcuménique».

_________________________________________

Recommandationspratiques Identifierendialogueaveclesautresresponsablesd’Égliselesdomainesoùunservicechrétienestnécessaire. Parlerauxautresresponsablesd’Égliseetaudéléguédiocésainàl’œcuménismedecequeleschrétiensfontséparémentetqu’ilspourraientfaireensemble.Encouragerlesprêtresàs’engageravecleurspartenairesœcuméniquesauservicedelacommunautélocale. Interrogerlesagencesdiocésainesetlescatholiquesengagésauseindudiocèsedansl’actionsocialeaunomdel’Églisesurleurscollaborationspasséesetprésentesavecd’autrescommunautéschrétiennesetsurlespossibilitésd’accroîtrecettecollaboration. Interrogerlesautresresponsablesd’Églisesurleursrelationsaveclesautrestraditionsreligieusesdanslarégion.Quellessontlesdifficultésqu’ilsrencontrentetquepeuventfairelescommunautéschrétiennesensemble?

_________________________________________

III) L’œcuménisme culturel

41. Les facteurs culturels ont joué un rôle significatif dans l’éloignement des communautés chrétiennes. Bien souvent, les désaccords théologiques sont nés de difficultés de compréhensionmutuelleduesàdesdifférencesculturelles.Unefoisquelescommunautéssesontséparéesetontcommencéàvivreisoléeslesunesdesautres,lesdifférencesculturellesonteutendanceàs’accentuer,cequiaaggravélesdésaccordsthéolo-giques.Dansuneperspectivepluspositive,lechristianismeaaussiénormémentcontribuéaudévelop-pementetàl’enrichissementdesdiversesculturesdanslemondeentier.

L’expression«œcuménismeculturel»désignel’ensembledeseffortsconsentisparleschrétienspourmieuxcomprendreleursculturesrespectives,conscientsqu’au-delàdesdifférencesculturellesilspartagent,àdesdegrésdivers,unemêmefoiexpriméedemanièredifférente.Unaspectimportantdecetœcuménismeculturelestlapromotiondeprojetsculturelscommunsdestinésàrassemblerlesdiversescommunautésetàinculturerànouveaul’Évangileennotretemps.

LeDirectoireœcuménique(211-218)encouragelesprojetscommunsdansledomaineuniversitaire,scientifiqueouartistique,etfournitdescritèrespourlediscernementdecesprojets(cf.212).Nombreuxsontlesdiocèsescatholiquesquiontpuconstaterquelesconcerts,festivalsd’artsacré,expositionsousymposiumsœcuméniquessontdesoccasionsimportantesderapprochemententrechrétiens.Lacultureausenslargeestunlieuprivilégiépourl’«échangededons».

Conclusion

42.Lalonguehistoiredesdivisionsentrechrétiensetlanaturecomplexedesfacteursthéologiquesetculturelsquidivisentlescommunautéschrétiennessontungranddéfipourtousceuxquisontengagésdansl’effortœcuménique.Defait,lesobstaclesquis’opposentàl’unitédépassentlesforceshumainesetnepeuventêtresurmontésparnosseulsefforts.MaislamortetrésurrectionduChristestlavictoiredécisivedeDieusurlepéchéetsurladivision,demêmequ’elleestSavictoiresurl’injusticeetsurtouteformedemal.C’estpourquoileschrétiensnedésespèrentpasfaceàleursdivisions,demêmequ’ilsnedésespèrentfaceàl’injusticeouauxguerres.LeChristadéjàvaincucesmaux.

Entoustemps,latâchedel’ÉgliseaconsistéàrecevoirlagrâcedelavictoireduChrist.LesrecommandationspratiquesetlesinitiativessuggéréesdansceVademecumsontdesmoyensparlesquelsl’Église,etenparticulierl’évêque,peutœuvreràlaconcrétisationdelavictoireduChristsurladivisiondeschrétiens.Ens’ouvrantàlagrâcedeDieu,l’Égliseserenouvelle,etcommel’enseigneUnitatisredintegratio,cerenouveauestlepremierpasindispensableversl’unité.L’ouvertureàlagrâcedeDieudemandel’ouvertureànosfrèresetsœurschrétienset,commel’aditlePapeFrançois,à«cequel’Espritaseméeneuxcommedonaussipournous»(EG246).Danssesdeuxparties,ceVademecums’estefforcéderépondreàcesdeuxdimensionsdel’œcuménisme:lerenouveaudel’Églisedanssavieetdanssesstructures;etl’engagementauxcôtésdesautrescommunautéschrétiennesdansl’œcuménismespiritueletdanslesdialoguesdelacharité,delavéritéetdelavie.

L’AbbéPaulCouturier(1881-1953),pionniercatholiquedumouvementœcuméniqueetenparticulierdel’œcuménismespirituel,invoquelagrâcedelavictoireduChristsurlesdivisionsdanssaprièrepourl’unitéquicontinued’inspirerleschrétiensdediversestraditions.Aveccetteprière,nousconcluonsceVademecum:

SeigneurJésus,quiàlaveilledemourirpournous,
aspriépourquetoustesdisciplessoientparfaitementun,
commetoientonPère,ettonPèreentoi,
fais-nousressentirdouloureusement l’infidélitédenotredésunion.
Donne-nouslaloyautédereconnaître et lecouragederejeter
cequisecacheennousd’indifférence,
deméfiance,etmêmed’hostilitémutuelle.
Accorde-nousdenousrencontrertousentoi,
afinque,denosâmesetdenoslèvres,
monteincessammenttaprière pourl’unitédeschrétiens,
tellequetulaveux,parlesmoyensquetuveux.
Entoi,quieslacharitéparfaite,fais-noustrouverlavoiequiconduitàl’unité,
dansl’obéissanceàtonamouretàtavérité.
Amen.

SaSaintetélePapeFrançoisadonnésonapprobationàlapublicationdecedocument.

DuVatican,5juin2020

KurtCardinalKoch
Président

†BrianFarrell
Évêquetitulaired’Abitine
Secrétaire

***

Documents catholiques sur l’œcuménisme

ConcileVaticanII,Unitatisredintegratio,Décretsurl’œcuménisme(1964).

SaintJean-PaulII,Utunumsint,Lettreencycliquesurl’engagementœcuménique(1995).

Conseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiensetAlliancebibliqueuniverselle,DirectivesconcernantlacoopérationinterconfessionnelledanslatraductiondelaBible(1987).

Conseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens,Directoirepourl’applicationdesprincipesetdesnormessurl’œcuménisme(1993).

Conseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens,Ladimensionœcuméniquedanslaformationdeceuxquitravaillentdansleministèrepastoral(1997).

Cesdocumentsetd’autresinformationspeuventêtreconsultéssurlesiteinternetduConseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens(www.christianunity.va).

***

Annexe

Les partenaires de l’Église catholique dans le dialogue international

Dialogues bilatéraux

LetravailduConseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens(CPPUC)consisteàlafoisàpromouvoirdesrelationstoujoursplusétroitesavecnosfrèresetnossœursenChrist(ledialoguedelacharité),etàchercheràsurmonterlesdivisionsdoctrinalesquinousempêchentdepartagerlacommunionpleineetvisible(ledialoguedelavérité).LeCPPUCmènedesconversationsoudesdialoguesbilatérauxaveclescommunautéschrétiennessuivantes[19] :

Églisesorthodoxesdetraditionbyzantine

LesÉglisesdetraditionbyzantinesontuniesparlareconnaissancedesseptConcilesœcuméniquesdupremiermillénaireetparlepartaged’unemêmetraditionspirituelleetcanoniquehéritéedeByzance.CesÉglises,quiformentl’Égliseorthodoxedanssonensemble,sontorganiséesselonleprincipedel’autocéphalie,chacuneayantsonpropreprimat,lePatriarcheœcuméniqueexerçantparmiellesuneprimautéd’honneur.LesÉglisesautocéphalesunanimementreconnuessont:lesPatriarcatsdeConstantinople,Alexandrie,Antioche,Jérusalem,Moscou,Serbie,Roumanie,Bulgarie,Géorgie,etlesÉglisesautocéphalesdeChypre,Grèce,Pologne,Albanie,ainsiquecelledesTerrestchèquesetdeSlovaquie.CertainspatriarcatscomprennentaussienleurseindesÉglisesdites«autonomes».En2019,lePatriarcatœcuméniqueaaccordéuntomosd’autocéphalieàl’Égliseorthodoxed’Ukraine.LareconnaissancedecetteÉgliseparlesautresÉglisesestactuellementencours.LaCommissionmixteinternationalededialoguethéologiqueentrel’Églisecatholiqueetl’Égliseorthodoxedanssonensemble,fondéeen1979,aadoptésixtextes.Lestroispremiersdocumentsportentsurlastructuresacramentelledel’Église(Munich,1982;Bari,1987;etValamo,1988)etlequatrièmetraitelaquestiondel’uniatisme(Balamand,1993).Aprèsunepériodedecrise,unenouvellephasededialogueadébutéen2006,centréesurlerapportentreprimautéetsynodalité,etàcejourdeuxdocumentsontétéadoptés(Ravenne,2007;Chieti,2016).

Églisesorthodoxesorientales

LesÉglisesorthodoxesorientales,appeléesaussi«non-chalcédoniennes»parcequ’ellesnereconnaissentpaslequatrièmeConcileœcuménique,sontdetroisgrandestraditions:copte,syriaqueetarménienne.Unecommissionmixteinternationaleaétécrééeen2003,réunissantlesseptÉglisesquireconnaissentlestroispremiersconcilesœcuméniques:l’Églisecopteorthodoxe,l’Églisesyro-orthodoxe,l’Égliseapostoliquearménienne(Catholicossatsd’EtchmiadzineetdeCilicie),l’Églisemalankareorthodoxesyriaque,l’ÉgliseorthodoxeéthiopienneTewahedoetl’ÉgliseorthodoxeérythréenneTewahedo.Lapremièrephasedecedialogueaaboutien2009àlapublicationd’undocumentsurlanatureetlamissiondel’Église.Ladeuxièmephaseaconduitàl’adoptionen2015d’undocumentsurl’exercicedelacommuniondanslaviedel’Égliseprimitive.Undialogueestactuellementencourssurlethèmedessacrements.

Parallèlementàcettecommission,ilexisteundialoguespécifiqueaveclesÉglisesmalankaresd’IndeduSud.En1989eten1990,deuxdialoguesbilatérauxparallèlesontétéengagésavecrespectivementl’Églisemalankareorthodoxesyriaqueetl’Églisemalankaresyro-orthodoxe(jacobite).Cesdialogues,quisesontpoursuivismêmeaprèslacréationdelacommissioncitéeci-dessus,sontcentréssurtroisthèmesprincipaux:l’histoiredel’Église,letémoignagecommunetl’ecclésiologie.

Égliseassyriennedel’Orient

Ledialogueentrel’Églisecatholiqueetl’Égliseassyriennedel’Orientaproduitdesrésultatsnombreuxetféconds.Àl’issued’unepremièrephasededialoguesurlesquestionschristologiques,lePapesaintJean-PaulIIetlePatriarcheMarDinkhaIVontsignéen1994uneDéclarationchristologiquecommunequiaouvertdenouveauxhorizonstantpourledialoguethéologiquequepourlacollaborationpastorale.LaCommissionmixtededialoguethéologiqueentrel’Églisecatholiqueetl’Égliseassyriennedel’Orientaprogramméensuitedeuxnouvellesphasesdetravail,l’unesurlathéologiesacramentelle,l’autresurlaconstitutiondel’Église.LasecondephasedecedialogueadébouchésurunlargeconsensussurlesquestionssacramentellesquiapermislapublicationparleCPPUCdes«Orientationspourl’admissionàl’Eucharistieentrel’Églisechaldéenneetl’Égliseassyriennedel’Orient»,etunaccordsurledocumentfinalintituléDéclarationcommunesurlaviesacramentelle,adoptéen2017.Unetroisièmephasedudialoguesurlanatureetlaconstitutiondel’Égliseadébutéen2018.

Églisevieille-catholiquedel’Uniond’Utrecht

L’Uniond’UtrechtcomprendsixÉglisesnationalesregroupéesauseindelaConférenceinternationaledesévêquesvieux-catholiques.Citéesdansleurordred’entréedansl’Union(àpartirde1889),cesont:lesÉglisesvieilles-catholiquesdesPays-Bas,d’Allemagne,deSuisse,d’Autriche,deRépubliqueTchèqueetdePologne.LaCommissiondedialogueinternationalentrel’Églisecatholiqueetlesvieux-catholiquesaétécrééeen2004.DanssarécentepublicationsurÉgliseetCommunionecclésiale,quiincorporelesdeuxrapportsdedialoguede2009et2016,elleconclutquelacompréhensioncommunedel’Églisecommecommuniond’Égliseslocalesàplusieursniveauxpeutouvrirlavoieàunevisioncommuneetpermettreuneconceptiondelaprimautédel’ÉvêquedeRomedansuneperspectivesynodaleuniverselle.

Communionanglicane

LaCommunionanglicanecompte39provincesetplusde85millionsdemembres.Mêmesid’autrescommunautésseproclamentanglicanes,laCommunionanglicanenecomprendquelesdiocèsesdontlesévêquessontencommunionavecl’anciensiègedeCanterbury.LedialogueœcuméniqueentrelaCommunionanglicaneetl’ÉglisecatholiqueadébutéàlasuitedelarencontrehistoriqueentresaintPaulVIetl’ArchevêqueMichaelRamseyen1966.LapremièreCommissioninternationaleanglicane-catholique(Anglican–RomanCatholicInternationalCommission,ARCICI)s’estréuniede1970à1981.Elleestparvenueàunniveauélevédeconsensussurlesthèmesdel’Eucharistieetduministère.Poursuivantlaréflexionsurl’autoritéengagéeparlacommissionprécédente,ARCICIIapubliéundocumentimportantintituléLedondel’autorité(1999),ainsiqu’unesériededéclarationscommunessurlesalut,Marie,l’ecclésiologie,l’éthiqueetlagrâce.Plusrécemment,ARCICIIIapubliéunedéclarationcommunesurl’ecclésiologieintituléeMarcherensemblesurlechemin.LaCommissioninternationaleanglicane-catholiquepourlacommunionetlamission(InternationalAnglican-RomanCatholicCommissionforUnityandMission,IARCCUM)estunecommissiondepairesd’évêquesanglicansetcatholiquesdésireuxdefavoriserlaréceptiondesdocumentsd’ARCICetderendretémoignagedeleurfoicommuneensemettantauservicedesplusdémunis.

Fédérationluthériennemondiale

LaFédérationluthériennemondiale(FLM)estunecommunionmondialede148Églisesluthériennesquiviventlacommuniondechaireetd’autel.LesÉglisesmembresdelaFLMsontprésentesdans99paysetcomptentautotalplusde75,5millionsdecroyants.LaFLMaétéfondéeen1947àLund.LaCommissionluthéro−catholiquepourl’unitéacommencésontravailen1967,etledialogueentrecatholiquesetluthérienss’estpoursuividepuislorssansinterruption.Aucoursdescinqphasesdecedialogue,lacommissionapubliédesdocumentsd’étudesur:l’Évangileetl’Église,leministère,l’Eucharistie,lajustificationetl’apostolicitédel’Église.Actuellementsaréflexionportesurlethème«Baptêmeetcroissancedanslacommunion».LaDéclarationconjointesurlaDoctrinedelajustification(1999)amarquéunjalonimportantdanslesrapportsentreluthériensetcatholiques.LathéologiedelajustificationétaitaucœurdeladisputeentreMartinLutheretlesautoritésecclésiastiques,quiaconduitàlaRéforme.LaDéclarationconjointeconsisteen44affirmationscommunessurladoctrinedelajustification.Auregarddudegréélevédeconsensusatteint,ilaétéconvenuquedorénavantlescondamnationsémisesparlesconfessionsluthériennesetparleConciledeTrenten’avaientplusd’objet.LedocumentDuconflitàlacommunion(2013)amarquélacommémorationluthéro-catholiquedu500anniversairedelaRéformeen2017.

Communionmondialed’Églisesréformées

L’originedelaCommunionmondialed’Églisesréformées(CMER)etdesesÉglisesmembresremonteàlaRéformeduXVIesièclemenéeparJeanCalvin,JohnKnoxetUlrichZwingli,etauxpremiersmouvementsréformateursdeJanHusetPierreValdès.LaCMERcompteparmisesmembreslesÉglisescongrégationnelles,presbytériennesréformées,uniesetunifiantes,etvaudoises.En2010,l’AllianceréforméemondialeetleConseilœcuméniqueréforméontfusionnépourdonnernaissanceàlaCommunionmondialed’Églisesréformées.LaCommissionréformée-catholiqueaofficiel-lementcommencéàseréuniràRomeen1970.Autotal,cettecommissionatenuquatrephasesdedialogue,quiontaboutiauxquatrerapportsdedialoguesuivants:LaprésenceduChristdansl’Égliseetdanslemonde(1970-1977),Versunecompréhensioncommunedel’Église(1984-1990),L’Église:communautédetémoignagecommunduRoyaumedeDieu(1998-2005),etJustificationetsacramentalité:lacommunautéchrétienne,agentdejustice(2011-2015).

Conseilméthodistemondial

LeConseilméthodistemondialestuneassociationde80Églisesprésentesdanslemondeentier.Laplupartd’entreelless’inspirentdel’enseignementdeJohnWesley,prédicateuranglicanduXVIIIsiècle.Lesméthodistesontunlongpasséd’alliancesœcuméniquesetdansdiverspaystelsqueleCanada,l’Australieetl’Inde,ilsontrejointdesÉglisesuniesetunifiantes.LaCommissioninternationaleméthodiste-catholiqueacommencésontravailen1967.CettecommissionpublieunrapporttouslescinqanssimultanémentaveclesassembléesduConseilméthodistemondial.Cesrapportsonttraitédethèmestelsque:l’EspritSaint,l’Église,lessacrements,latraditionapostolique,larévélationetlafoi,l’autoritéd’enseignementdansl’Église,etlasainteté.Laphasededialogue2017-2021portesurlethèmedel’Églisecommecommunautéréconciliéeetréconciliatrice.

Conférencemennonitemondiale

LaConférencemennonitemondiale(CMM)représentelamajoritédelafamillemondialedesÉgliseschrétiennesnéesdelaréformeradicaleduXVIsiècleenEuropeetinfluencéestoutparticulièrementparlemouvementanabaptiste.LaCMMcompteparmisesmembres107ÉglisesnationalesmennonitesetdesFrèresenChristprésentesdans58pays,rassemblantprèsde1,5millionsdecroyantsbaptisés.Lesconversationsinternationalesentrel’ÉglisecatholiqueetlaCMMontdébutéen1998.EllesontaboutiàunrapportdedialogueintituléAppelésensembleàfaireœuvredepaix(1998-2003).

Plusrécemment(2012-2017),leCPPUCaparticipéauxcôtésdelaConférencemennonitemondialeetdelaFédérationluthériennemondialeàunecommissiondedialoguetripartitedite«Commissiondedialoguetrila-térale»,quiaconcluen2017unrapportintituléBaptêmeetincorporationdansleCorpsduChrist,l’Église.

Alliancebaptistemondiale

FondéeàLondresen1905,l’Alliancebaptistemondialeestunealliancemondialedecroyantsbaptistes.Actuellement,ellecompteenviron240Églisesmembresrassemblantautotalprèsde46millionsdefidèles.LemouvementbaptisteestnéenAngleterreauXVIIsièclecommemouvementséparatiste,ensedétachantdesPuritainsetenrevendiquantuneséparationradicaleentrel’Égliseetl’État.Lespremiersleadersdumouvement(JohnSmythetThomasHelwys)acquirentlaconvictionquelebaptêmedesenfantsestcontraireauxÉcritures.Àl’instardesmennonites(anabaptistes)quiontinfluencélathéologiebaptisteauxPays-Basetailleurs,lesbaptistessontopposésaubaptêmedesenfantsetpratiquentcequ’ilsappellentle«baptêmedescroyants».Lesconversationsentrelesbaptistesetl’Églisecatholiqueontdébutéen1984.Lesdeuxphasesdecedialogueinternationalontaboutiàdeuxrapports:AppelàrendretémoignageauChristdanslemonded’aujourd’hui(1984-1988)etLaParoledeDieudanslaviedel’Église(2006-2010).Actuellement,unetroisièmephasededialogueestencourssurlethèmedutémoignagecommundeschrétiensdanslemondecontemporain.

DisciplesduChrist

L’Églisechrétienne(DisciplesduChrist)estnéeaudébutduXIXsiècleauxÉtats-Unisd’unerechercheàlafoisdecatholicitéetd’unité.L’unitédeschrétiensoccupeuneplacedepremierplandansladoctrinedel’ÉglisedesDisciplesetdansleurtémoignageduRoyaumedeDieu.Ilsseconsidèrentcommeune«communautéeucharistiqueprotestante»etrépètentvolontiers:«NotrecheminderéconciliationcommenceetfinitàlaTable[del’Eucharistie]».Ledialogueavecl’Églisecatholique,quiadébutéen1977,aaboutiàlapublicationdequatredocuments:Apostolicitéetcatholicité(1982),L’ÉglisecommecommunionenChrist(1992),Recevoirettransmettrelafoi(2002)etLaprésenceduChristdansl’Église,enseréférantspécialementàl’Eucharistie(2009).

Mouvementspentecôtistesetcharismatiques

LemouvementdeLosAngelesAzusaStreetRevival,néen1906,estgénéralementconsidérécommel’ancêtredumouvementpentecôtiste.Lepentecôtismeclassiquetiresonoriginedecemouvementderéveilqui,aprèss’êtrerapidementdécomposéendiversesdénominationsausensprotestantduterme,estdevenuunréseauinternationalcomprenantlesAssembléesdeDieu,l’Églisedel’Évangileauxquatreangles(InternationalChurchoftheFoursquareGospel)etl’ÉglisedeDieu.Lespentecôtistesdénominationnels,nésdecemouvementderéveilauseindediversestraditionschrétiennesdanslesannées1950etdemeurésdepuislorsàl’intérieurdeceslimitesconfessionnelles,sontappeléshabituellementcharismatiques(lemouvementdurenouveaucharismatiquecatholique,néen1968auseindel’Églisecatholique,enfaitpartie).Enfin,lespentecôtistesnon-dénominationnels,ouNouvellesÉglisescharismatiques,sontapparusàlafindesannées1980etdanslesannées1990.Onestimeaujourd’huiquelesmouvementspentecôtistesetcharismatiquescomptentautotalprèsde500millionsdemembresdanslemonde.Ledialoguepentecôtiste-catholique,quiadébutéen1972,aaboutiàlapublicationdesixrapportsdontledernierendate,N’éteignezpasl’Esprit,traitedescharismesdanslavieetdanslamissiondel’Église.

UnesériedeconversationspréliminairesentreungroupedeleadersdesNouvellesÉglisescharismatiques(NEC)etleCPPUCsesonttenuesauVatican(2008-2012).Àl’issuedecettephasepréliminaire,lespartenairessontconvenusd’organiseruncycledeconversationspourapprofondirleurréflexionsurleuridentitéetsurleurauto-perception(2014-2018).UndocumentintituléLescaractéristiquesdesNouvellesÉglisescharismatiquescondenselesréflexionsdesNECausujetdecesconversations.Ilnes’agitpasd’undocumentœcuménique,maisplutôtd’unetentative,delapartdecesNouvellesÉglisescharismatiques,desedéfinirdansuncontextededialogue.Sonbutestdefavoriseretd’encouragerlesrelationsentrel’Églisecatholiqueetlesleadersnéo-charismatiquespartoutdanslemonde.

Allianceévangéliquemondiale

LesÉvangéliquesreprésententl’undespremiersmouvementsœcuméniquesdel’histoiremodernedel’Église.Àl’origine,l’Allianceévangélique,fondéeen1846àLondres,rassemblaitdeschrétiensdestraditionsluthérienne,réforméeetanabaptiste.Lorsdelafondationdel’Allianceévangélique(aujourd’huiAllianceévangéliquemondiale),letraitd’unionfondamentalentrecesdiversestraditionsétaitlarelationpersonnelleauChrist,impliquantuneconversion(repentance)etunerenaissancespirituelle(born-againChristians).Toutenadhérantauxquatrearticlesdits«exclusifs»delaRéforme(solas),lesévangéliques,quiappartiennentàdiversestraditionsecclésialesallantdel’anglicanismeaupentecôtisme,mettentaujourd’huiaupremierplanlesquestionsliéesàlamissionetàl’évangélisation.L’Allianceévangéliquemondiale,uneassociationd’Alliancesévangéliquesnationalesdotéed’uneinfrastructurevisible,etleMouvementdeLausanne,unréseaudepersonnalitésévangéliques,représententaujourd’huilesorientationsdumouvementévangélique.LestroisphasesdeconsultationsinternationalestenuesentrelesreprésentantsduCPPUCetl’Allianceévangéliquemondialeontaboutiàlapublicationdetroisrapports:Dialogueévangélique-catholiquesurlamission(1976-1984),L’Église,l’évangélisationetlesliensdelakoinonia(1997-2002),«Écritureettradition»et«L’Églisedanslesalut»:catholiquesetévangéliquesanalysentdéfisetopportunités(2009-2016).

ArméeduSalut

L’ArméeduSalutestnéeenAngleterreaumilieuduXIXsiècle,commemouvementdemissionenverslespauvresetlesexclus.Sonfondateur,WilliamBooth,étaitunpasteurméthodiste.L’ArméeduSalutestprésentedans124pays.Ellecompte17000membresactifsetplusde8700officiersàlaretraite,plusd’unmilliondesoldats,prèsde100000autresemployésetplusde4,5millionsdebénévoles.LesSalutistespeuventêtreconsidéréscommedeschrétiensévangéliquesquinepratiquentpaslessacrements.UnesériedeconversationsœcuméniquesinformellesentrelesSalutistesetleCPPUCadébutéen2007dansleMiddlesex,auRoyaume-Uni,consistantautotalencinqrencontresquisesontachevéesen2012.Unrésumédecedialogueinternationalaétépubliéparl’ArméeduSaluten2014sousletitreConversationsavecl’Églisecatholique.

Dialoguesmultilatéraux

Parl’entremiseduConseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens,l’Églisecatholiqueestengagéeégale-mentdansdesdialoguesmultilatéraux.

ConseilœcuméniquedesÉglises

Fondéen1948,leConseilœcuméniquedesÉglises(COE)est«unecommunautéfraternelled’ÉglisesquiconfessentleSeigneurJésusChristcommeDieuetSauveurselonlesÉcrituresets’efforcentderépondreensembleàleurcommunevocationpourlagloireduseulDieu,Père,FilsetSaintEsprit»(Base,adoptéeparlaTroisièmeAssembléeàNewDelhien1961).LeCOEestactuellementlaplusgrandeetlaplusinclusivedesorganisationsdumouvementœcuménique.Ilrassemble350Églisesmembresorthodoxes,luthériennes,réformées,anglicanes,méthodistes,baptistes,maisaussiévangéliques,pentecôtistesainsiquedesÉglisesuniesetindépendantes.Toutesensemble,ellesreprésententplusde500millionsdechrétiensdetouslescontinentsetdeplusde110pays.

Bienquel’ÉglisecatholiquenesoitpasmembreduCOE,depuisleConcileVaticanIIlacollaborations’estaccruesurlesquestionsd’intérêtcommun.Lacoopérationlaplusimportanteenvuedel’objectifdel’unitépleineetvisibleestcelleétablieparl’entremiseduCPPUCconsistantdanslacréationd’unGroupemixtedetravail(en1965),enunecollaborationenmatièredeformationetd’éducationœcuménique,etdanslapréparationconjointedumatérielpourlaSemainedeprièrepourl’unitédeschrétiens.Enoutre,desexpertscatholiquessontmembresdediversescommissionsduCOEtellesquelaCommissiondemissionetd’évangélisation,laCommissionpourl’éducationetlaformationœcuméniques,ainsiquedeplusieursgroupesdetravailadhocconsacrésàdesprojetsspécifiques.LaCommissionFoietConstitution,quicompteparmisesmembresdixpourcentdecatholiques,joueunrôleparticulièrementimportantenvuedelarésolutiondesdivergencesdoctrinales,moralesouinstitutionnellesentrelesÉglises.Depuissacréationen1948,cetteCommissionapubliédenombreusesétudessurd’importantesquestionsœcuméniques,parmilesquelleslaSainteÉcritureetlaTradition,lafoiapostolique,l’anthropologie,l’hermé-neutique,laréconciliation,laviolenceetlapaix,lasauvegardedelacréationetl’unitévisible.En1982,elleapubliéBaptême,Eucharistie,Ministère(BEM,connuaussisouslenomdeDéclarationdeLima),premièredéclarationdeconvergencemultilatéralesurlesquestionsquisontaucœurdudébatœcuménique.Laréponseofficielledel’Églisecatholiqueàcettedéclaration(1987)exprimelaconvictionqu’uneplacecentraledoitêtreréservéeàl’étudedel’ecclésiologiedansledialogueœcuméniqueafinderésoudrelesquestionsencoreensuspens.En2013,laCommissionapubliéunedeuxièmedéclarationdeconvergenceintituléeL’Église:Versunevisioncommune(EVVC).Fruitdetroisdécenniesdedialoguethéologiqueintenseimpliquantdescentainesdethéologiensetderesponsablesd’Église,EVVCexpose«dansquellemesurelescommunautéschrétiennessontparvenuesàuneconceptioncommunedel’Église,montrelesprogrèsréalisésetindiqueletravailquiresteàfaire»(Introduction).Laréponseofficiellecatholique(2019)affirmeque,sansprétendreavoiratteintunpleinaccord,EVVCfaitétatd’unconsensuscroissantsurlesquestionscontroverséesayanttraitàlanature,lamissionetl’unitédel’Église.

Forumchrétienmondial

LeForumchrétienmondial(FCM)estuneinitiativeœcuméniquerécente,néeàlafindusiècledernierdanslecontexteduCOE.Sonobjectifétaitd’instituerunespacededialogue–unforum–oùlesreprésentantsdesÉglisesdites«historiques»(Églisecatholique,ÉglisesorthodoxesetÉglisesprotestantesissuesdelaRéforme)etcellesdéfiniescommeétantdes«Églisesrécentes»(pentecôtistes,évangéliques,indépendantes)puissentserencontrersurunpiedd’égalitéenvuedepromouvoirlerespectmutuel,departagerdesexpériencesdefoi,etd’affronterensemblelesdéfiscommuns.LebutduFCMestderéunirautourd’unemêmetablelesreprésentantsdequasimenttouteslestraditionschrétiennes,ycomprislesÉglisesd’institutionafricaine,lesmegachurches,lesÉglisesdemigrants,ainsiquelesnouveauxmouvementsetcommunautésœcuméniques.UngrandnombredecommunionsetorganisationschrétiennesmondialessontreprésentéesauseinduFCMparmilesquellesleCPPUC,laCommunautépentecôtistemondiale,l’AllianceévangéliquemondialeetleCOE.Sansdemanderuneadhésionformelle,leFCMfournitunespacedestinéàpromouvoirletravailenréseauxetàpermettreauxresponsablesd’Églisesderéfléchirensemblesurlesquestionsd’intérêtcommundanslecontexteenévolutionrapideduchristianismemondial.

Communiond’ÉglisesprotestantesenEurope

LaCommuniond’ÉglisesprotestantesenEuropeestunecommunionregroupantplusde90ÉglisesprotestantesadhérantàlaConcordedeLeuenberg.SonbutestdevivreconcrètementlacommunionentreÉglisesàtraversletémoignageetleservicecommuns.EnsontmembreslaplupartdesÉglisesluthériennesetréforméesd’Europe,lesÉglisesuniesissuesdefusionsdecesÉglises,l’ÉglisevaudoiseetlesÉglisesméthodistesd’Europe.CertainesÉglisesd’Europesontrestéesen-dehorsdecettecommunion,notammentl’ÉgliseévangéliqueluthériennedeFinlandeetl’ÉglisedeSuède.Lorsd’unecélébrationquis’esttenueàBâlele16septembre2018,laCommuniondesÉglisesprotestantesd’EuropeetleCPPUCsontconvenusd’entamerundialogueofficielsurlethème:Égliseetcommunionecclésiale.

___________________

[1].Discourspourle50Anniversairedel’institutionduSynodedesÉvêques,17octobre2015,citantleDiscoursàladélégationduPatriarcatœcuméniquedeConstantinopledu27juin2015.

[2].Ibid.

[3].Touteslesréférencesauxdiocèses,auxévêquesdiocésainsetauxstructuresdiocésainesdoiventêtreentenduescommes’appliquantaussiauxéparchies,àleursévêquesetàleursstructures.

[4].Parexemple,puisqueceVademecumadoptelaperspectivedel’évêque,lacommunicatioinsacrisestenvisagéeicicommeunequestionpastoraleplutôtquecommeunaspectdel’œcuménismespirituel.

[5].PremiermessageduPapeBenoîtXVIautermedelaConcélébrationeucharistiqueaveclesCardinauxélecteursdanslaChapelleSixtine,20avril2005.

[6].WalterKasper,Manueld’œcuménismespirituel,NouvelleCité,2007,n.6.

[7].VoiraussiSeigneur,ouvrenoslèvres,DocumentduComitémixtededialogueanglican-catholiquedeFrance,2014.

[8].Cf.Conseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiensetAlliancebibliqueuniverselle,DirectivesconcernantlacoopérationinterconfessionnelledanslatraductiondelaBible(nouvelleéditionréviséeen1987).

[9].VoirparexemplelesparolesduPapeFrançoisenlaBasiliqueduSaint-SépulcreàJérusalem,25mai2014.

[10].Commissionluthéro-catholiquesurl’unité,Duconflitàlacommunion,Olivetan(éd.),Lyon,2014.

[11].Ontrouveradesinformationssurcesdialoguesdansl’Annexedecedocument.

[12].ParexempleleGroupedesDombes,l’ÖkumenischerArbeitskreisevangelischerundkatholischerTheologen,lesconversationsthéologiquesaveclesÉglisesorthodoxesorientalesdelaFondationProOriente,lesConversationsdeMalines,CatholicsandEvangelicalsTogetheretleGroupemixtedetravailorthodoxe-catholiqueSaint-Irénée.

[13].NeuvièmerapportduGroupemixtedetravailduConseilœcuméniquedesÉglisesetdel’Églisecatholique(2007-2012),AppendiceA:Laréception,enjeufondamentaldesavancéesœcuméniques,15.

[14].L’évêquedoitprendreencompteCIC1125ouCCEO814§1.

[15].DesaccordspastorauxontétéconclusaveccertainesÉglisesorthodoxesorientalespourl’admissionréciproquedesfidèlesàl’Eucharistieencasdenécessité(en1984avecl’Égliseorthodoxesyriaqueeten2001entrel’Églisechaldéenneetl’Égliseassyriennedel’Orient).Nombredeconférencesépiscopales,synodes,éparchiesetdiocèsesontpubliédesdirectivesetdesdocumentsàcesujet.

[16].Editiotypica,Appendix3b.

[17].LeComitémixtecatholique-orthodoxededialoguethéologiquedeFranceafaitunepropositionencesensdanssadéclarationde2003intituléeÉlémentspouruneéthiquedudialoguecatholique-orthodoxe.

[18].Àtitred’exemple,ledialogueanglican-catholiquedesévêquesduCanadaapubliéunedéclarationcommuneintituléeOrientationspastoralessurlechangementd’allégeancedesmembresduclergé(1991).

[19].Avantdes’engageravecelledansdesrelationsœcuméniquesauniveaulocalounational,ilestutiledevérifiersiunecommunautéchrétienneparticulièreestenpleinecommunionavecl’unedescommunionsmondialesénuméréesdanscetteAnnexe.Ilexiste,parexemple,desÉglisesorthodoxesnon-canoniques,desprovincesoudesdiocèsesanglicansquinesontpasencommunionavecl’ArchevêquedeCanterbury,etdenombreusescommunautésbaptistesquinesontpasmembresdel’Alliancebaptistemondiale.Enoutre,certainescommunautésn’ontpasdestructuredereprésentationauniveaumondial.Undiscernementestnécessairelorsqu’ons’engagedansdesrelationsœcuméniquesaveccesgroupes.Ilpeutêtreutiledesolliciterl’avisdelacommissionœcuméniquedesaconférenceépiscopaleoudesonsynode,ouceluiduConseilpontificalpourlapromotiondel’unitédeschrétiens.

[01477-FR.01][Texteoriginal:Anglais]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s