« La Madone radieuse », la fresque qui réconcilie Renaissance et art contemporain

WEB2-THE-RADIANT-MADONA-INSTAGRAM.jpg
Instagram I @11mirtilli
« The Radiant Madona », Brooklyn (New York).

« La Madone radieuse », la fresque qui réconcilie Renaissance et art contemporain

Étonnante, originale, surprenante… Les mots pour qualifier la fresque qui orne l’un des murs de Brooklyn (New York) depuis l’été 2015 ne manquent pas. Réalisée par l’artiste néo-zélandais Owen Dippie, elle réconcilie habilement, autour du thème de la Nativité, deux écoles très différentes. Le style Renaissance d’un côté avec une madone italienne dont on prêterait volontiers les traits au peintre Raphaël, et, de l’autre, l’art contemporain avec l’Enfant-Jésus dont le dessin reprend les codes du célèbre street-artist américain, Keith Haring.

Source: ALETEIA, le 4 décembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s