Le pape François donne Marie en modèle de « disponibilité » dans la prière

POPE AUDIENCE
HANDOUT / VATICAN MEDIA / AFP – Le pape François lors de l’audience générale, dans la bibliothèque du palais apostolique.

Le pape François donne Marie en modèle de « disponibilité » dans la prière

Pour prier il faut, comme Marie, se mettre « dans une attitude d’ouverture », a déclaré le pape François lors de l’audience générale, ce mercredi 18 novembre. Dans la vie de Marie, « tout finit dans son cœur, pour être passé au crible de la prière et être transfiguré par celle-ci », a-t-il expliqué.

Le pape François a poursuivi depuis la bibliothèque apostolique du Vatican sa catéchèse sur la prière, s’arrêtant sur la Vierge Marie dans sa dimension de « femme de prière », qui par son intercession est « Mère de l’Église ». « Marie appartient au grand groupe de ces humbles de cœur que les historiens officiels n’insèrent pas dans leurs livres, mais avec lesquels Dieu a préparé la venue de son Fils », a-t-il souligné.

Il n’y a pas de meilleure manière de prier que de se mettre, comme Marie, dans une attitude d’ouverture.

« Tout finit dans son cœur, pour être passé au crible de la prière et être transfiguré par celle-ci », a affirmé le chef de l’Église catholique. Le pontife a estimé qu’ « il n’y a pas de meilleure manière de prier que de se mettre, comme Marie, dans une attitude d’ouverture », et de déclarer à Dieu : « Seigneur, ce que Tu veux, quand Tu veux et comme Tu veux ».

La prière « sait adoucir l’inquiétude »

Marie dans sa prière et sa vie est docile et « ne dirige pas sa vie de façon autonome : elle attend que Dieu prenne les rênes de son chemin et la guide où Il veut ». Elle sait que « dans l’amour humble, offert dans chaque situation, nous devenons des instruments de la grâce de Dieu », a-t-il insisté, car « chaque jour donné par Dieu est un appel » lancé à l’homme.

La prière, a poursuivi le successeur de Pierre, « sait adoucir l’inquiétude, elle sait la transformer en disponibilité ». « Certains ont comparé le cœur de Marie à une perle d’une splendeur incomparable, formée et polie par l’accueil patient de la volonté de Dieu à travers les mystères de Jésus médités en prière », a-t-il rapporté, appelant à « ressembler un peu » à la Mère du Christ.

Chaque chrétien est un « temple vivant de Dieu »

Après son enseignement, le pape François a rappelé que le 18 novembre était l’anniversaire de la consécration des basiliques romaines Saint-Pierre et Saint-Paul-hors-les-Murs. Cette célébration « met en valeur le sens de l’église, édifice sacré où se rassemblent les croyants » et doit susciter la conscience chez les chrétiens que « chacun est appelé à être un temple vivant de Dieu ».

S’adressant aux pèlerins de langue polonaise, l’évêque de Rome a mis en avant la mémoire liturgique de la bienheureuse Caroline Kόzka, morte en martyre à 16 ans « pour défendre la vertu de chasteté ». « Par son exemple, elle indique encore aujourd’hui, surtout aux jeunes, la valeur de la pureté, du respect du corps humain et de la dignité des femmes », a-t-il affirmé, invitant chacun à lui confier sa prière.

Source: ALETEIA, le 18 novembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s