La sportelle, l’insigne multiséculaire de la Vierge de Rocamadour

ALETEIA – Sportelle.

La sportelle, l’insigne multiséculaire de la Vierge de Rocamadour

La sportelle est l’insigne du pèlerin de Rocamadour, dont les origines remontent au XIIème siècle.

Certains la portent autour du cou, d’autres l’ont cousue à l’intérieur de leur manteau, d’autres encore la conservent dans leur porte-monnaie. La sportelle, cette médaille de la Vierge, de forme ovoïde, dite en navette, dotée d’annelets permettant d’être cousue sur un vêtement, est l’insigne du pèlerin de Rocamadour. Elle représente le sceau du monastère de Rocamadour : la Vierge siégeant sur un trône, un sceptre fleurdelisé dans la main droite et l’Enfant Jésus sur le genou gauche, entourée de l’inscription en lettres majuscules : « Sigillum Beatae Mariae de Rocamadour« , c’est-à-dire « Sceau de la bienheureuse Marie de Rocamadour ». Du latin sportella, signifiant « petite corbeille », la sportelle fait probablement allusion à la besace sur laquelle le pèlerin pouvait coudre l’insigne.

Dès 1105, le pape Pascal II fait mention du pèlerinage « à la Bienheureuse Vierge Notre-Dame de Rocamadour ». Au cours du XIIe siècle, le pèlerinage vers la Vierge noire du canyon de l’Alzou, dans le Haut-Quercy, prend de l’ampleur et Rocamadour devient un des quatre lieux saints de la chrétienté avec Jérusalem, Rome et saint Jacques de Compostelle. D’après le livre des Miracles, rédigé en 1172 par des moines bénédictins, c’est à cette époque que Rocamadour aurait façonné son insigne, représentant la sculpture d’une Vierge en majesté.

En 1237, l’abbé de Tulle, Élie de Ventadour, donne l’autorisation aux habitants de vendre des médailles aux pèlerins. Elle était alors fabriquée exclusivement par les orfèvres de Rocamadour et on pouvait se la procurer uniquement aux pieds du sanctuaire, sur la place des « senhals » (« insignes » en occitan). Pendant la Guerre de Cent ans, la sportelle sert de sauf-conduit pour traverser les zones de conflit : elle authentifiait ainsi la qualité de pèlerin de Rocamadour. La popularité du pèlerinage est telle que des sportelles ont été retrouvées dans de nombreux pays d’Europe. Des exemplaires spéciaux, conçus en epoxy, une résine permettant de réduire son poids, en ont été distribués aux skippers du Vendée Globe ce vendredi 30 octobre, la Vierge Noire de Rocamadour étant invoquée pour protéger les marins.

SPORTELLE
La sportelle des marins du Vendée Globe.

Prière à Notre-Dame de Rocamadour 
Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé vos suffrages, ait été abandonné. Animé de cette confiance, ô Vierge des vierges, ô ma mère, je viens vers vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. O Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen.  (Prière attribuée à saint Bernard et proposée aux pèlerins de Notre-Dame de Rocamadour)

Source: ALETEIA, le 7 novembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s