Belgique: chrétiens et musulmans exhortent à la non-violence et au respect réciproque

Policier devant la basilique Notre-Dame de Nice, après l'attentat, le 29 octobre 2020.Policier devant la basilique Notre-Dame de Nice, après l’attentat, le 29 octobre 2020. (ANSA)

Belgique: chrétiens et musulmans exhortent à la non-violence et au respect réciproque

Lors d’une rencontre, ce samedi 31 octobre 2020, l’évêque auxiliaire de Bruxelles, et le représentant de la Fédération des Mosquées ont clamé, d’une même voix, «qu’on ne peut tuer quelqu’un au nom de Dieu!»

Vatican News

Deux jours après l’attentat survenu dans la basilique Notre-Dame de Nice, en France, Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Bruxelles et Mohamed Belabed, conseiller de la Fédération des mosquées de Bruxelles ont rappelé l’importance de se respecter les uns les autres, quelles que soient les croyances. Leur rencontre a eu lieu ce samedi à Bruxelles, en la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule, en présence de plusieurs représentants de la Fédération des Mosquées de Bruxelles. «Nous croyons en un Dieu de la vie, un Dieu dont la personne humaine est la plus belle de ses créations. Quels que soient les motifs, on ne peut tuer au nom de Dieu!», ont-ils déclaré.

Mgr Jean Kockerols et Mohamed Belabed ont réaffirmé, dans un communiqué, le désir des chrétiens et des musulmans de se respecter, de se rencontrer et d’œuvrer en faveur de la paix. «Chrétiens et musulmans veulent réaffirmer ensemble leur désir d’être responsables dans la cité et le monde, notre maison commune, d’être des citoyens travaillant au bonheur de tous, dans la paix et pour la paix».

Agir ensemble avec fermeté

Dans leur déclaration, relayée par le site CathoBel, portail multimédia de l’Église catholique en Belgique, ils ont estimé, après avoir été témoins «d’actes horribles en France ces jours-ci», que les responsables religieux devaient réagir avec «fermeté, avec clarté, ensemble»«Au nom de Dieu, nous déclarons adopter la culture du dialogue comme chemin, la collaboration commune comme conduite, la connaissance réciproque comme méthode», peut-on également lire dans ce texte.

Mgr Kockerols a remercié la Fédération des mosquées de Bruxelles qui était à l’initiative de la rencontre. Elle a, dans un communiqué, exprimé sa solidarité et son soutien à la communauté catholique et à tous les chrétiens, après l’attaque dans la basilique Notre-Dame, à Nice, qui a fait trois morts condamnant avec une extrême fermeté «un acte abject, horrible et inhumain qui ne peut et ne pourra aucunement, et jamais, être lié à l’islam et aux musulmans». «Nous dénonçons sans aucune ambiguïté ces actes terroristes et barbares» écrit la Fédération des mosquées de Bruxelles.

Source: VATICANNEWS, le 1er novembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s