Haut-Karabakh: la menace d’une crise humanitaire majeure

Haut-Karabakh: la menace d’une crise humanitaire majeure

Alors que le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan a repris depuis le 27 septembre 2020, la situation humanitaire se dégrade dans la région du Haut-Karabakh, au cœur des combats. La question des causes profondes de la guerre se pose en outre avec plus d’acuité.

«A Erevan, de nombreux civils, surtout des femmes et des enfants, sont en quête d’abri, de nourriture et de vêtements», indique à cath.ch Tatevik Baghdasarian, directrice de la Fondation Komitas Action Suisse–Arménie (KASA), dans la capitale arménienne. Alors que le froid commence à se faire durement sentir dans cette ville située à près de mille mètres d’altitude, elle avertit que les besoins sont toujours croissants. Selon Artak Belgarian, médiateur des droits civils en temps de guerre de la République autoproclamée du Haut-Karabakh, la moitié de la population de la province a déjà fui vers l’Arménie, dont 90% de femmes et d’enfants.

Source et suite: cat. ch, le 9 octobre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s