Le Pape s’est rendu en la Basilique sainte Marie Majeure

Le Pape s’est rendu en la Basilique sainte Marie Majeure

Ce mercredi après-midi, le Pape François s’est rendu en la Basilique de Sainte Marie Majeure dont on fête la dédicace en ce 5 août.

Le Souverain Pontife est arrivé sur place aux alentours de 16h. Sous le regard des pèlerins et visiteurs présents, il s’est recueilli en prière devant l’icône de «Marie, Salut du Peuple romain» qui se trouve dans une des chapelles latérales.

Cette basilique majeure occupe une place à part dans le cœur du Pape François ; il s’y rend immanquablement avant chaque voyage apostolique et au retour de celui-ci. En mars dernier, alors que l’Italie confinée se trouvait au cœur de la pandémie de Covid-19, le Saint-Père était venu en pèlerinage auprès de cette icône, particulièrement chère aux Romains, avant de gagner l’église de San Marcello in Corso, où est conservé le crucifix miraculeux qui sauva la Ville éternelle de la peste au XVIe siècle.

Une basilique voulue par la Vierge Marie

L’histoire de cette basilique papale est célèbre. Elle raconte qu’au IVe siècle, en l’an 338, la Vierge Marie apparut en songe au Pape Libère et au patricien Jean, leur demandant d’ériger une église en son honneur sur le lieu qu’elle indiquerait. Et c’est ainsi que le matin du 5 août, en plein cœur de l’été donc, la colline de l’Esquilin fut recouverte d’une fine couche de neige : c’était le signe promis par la Mère de Dieu. Le Pape traça alors le périmètre de la nouvelle église et Jean pourvut à son financement. Sainte Marie Majeure devient ainsi la plus ancienne église de Rome consacrée à la Vierge Marie.

Chaque année, au cours de la messe solennelle du 5 août et des deuxièmes vêpres, le miracle de la neige est reproduit dans la basilique et nombreux sont ceux qui s’y pressent pour le contempler. Les flocons sont symbolisés par des pétales de rose qui sont déversés depuis le plafond de l’édifice sur le chœur.

La majestueuse basilique papale, de moindres proportions que ses trois autres consœurs, a gardé sa structure architecturale paléochrétienne. Ses magnifiques mosaïques du Ve siècle, ses fresques et la profusion de ses marbres en font une des plus belles églises de la ville.

En-dessous de l’autel central, est conservé une relique du berceau du Christ.

Source: VATICANNEWS, le 5 août 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s