Intermède du 16 juillet : fête de Notre-Dame du Mont Carmel

Intermède du 16 juillet : fête de Notre-Dame du Mont Carmel

(Image : Remise du scapulaire à St Simon Stock, auteur inconnu, fin XVIIème/début XVIIIème siècle, église Sainte Madeleine à Sainte-Marie-aux-Mines, France.)

Lecture :

Citation de Notre-Dame lors de son apparition à saint Simon Stock, carme anglais, le 16 juillet 1251, alors qu’elle lui remettait le saint scapulaire :

« Reçois, mon cher fils, ce Scapulaire de ton Ordre comme le signe distinctif de ma confrérie et la marque du privilège que j’ai obtenu pour toi et les enfants du Carmel. Celui qui mourra revêtu de cet habit sera sauvé, il ne souffrira jamais des feux éternels. C’est un signe de Salut. Une sauvegarde dans les dangers, un gage de paix et d’éternelle alliance. »

Méditation :

Vénérable Lucie dos Santos au père Rafferty le 15 octobre 1950 :

« Le scapulaire est le signe de notre consécration au Cœur Immaculé de Marie (…) Le scapulaire et le rosaire sont inséparables. »

Prière :

Flos Carmeli, hymne mariale composée par saint Simon Stock (ici en français) :

Fleur du Carmel
Vigne florissante
Splendeur du Ciel
Vierge Mère
Sans égale.

Douce Mère
Mais qui n’a pas connu d’homme
Au Carmel
Sois propice
Étoile de la mer.

Racine de Jessé
Donnant vie à une petite fleur
Fais que nous soyons
Toujours
Avec toi.

Parmi les épines
Toi le lys qui croît
Garde les cœurs purs
Et les esprits fragiles
Soutiens-les.

Armure forte
Des combattants
Les guerres font rage
Donne-nous le rempart
De ton manteau.

Parmi les incertitudes
Un prudent conseil,
Parmi les adversités
Un constant secours,
Accorde-nous.

Douce Mère,
Reine du Carmel,
Ton peuple,
Remplis-le de la joie
Dont tu jouis.

Clé du Paradis
Et sa Porte,
Fais que nous soyons conduits
Où, toi, notre Mère, de gloire
Tu es couronnée.

Amen. (Alléluia.)

Petit rappel sur le privilège sabbatin…

Rappelons qu’à l’imposition du saint scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel est également lié le privilège sabbatin. En effet, la Vierge Marie a promis de délivrer du Purgatoire, le samedi après leur mort, les personnes portant son scapulaire, mais ceci à deux conditions : que ces personnes observent la chasteté de leur état (différente selon qu’on est célibataire ou marié), et qu’elles récitent quotidiennement le petit office de la Vierge (ou le chapelet).

Aujourd’hui, l’Ordre du Carmel n’insiste pas trop sur le privilège sabbatin, pourtant confirmé par plusieurs bulles papales. Il est vrai que l’imposition du saint scapulaire a connu des dérives, et que ces dernières décennies, une partie de la Tradition catholique a été très fortement attaquée, se voyant souvent qualifiée de superstition sans fondement. Il fallait donc ramener les fidèles à l’essentiel, et plutôt que de leur faire voir le bénéfice lié à cette belle dévotion, leur montrer le privilège, le sens et les douceurs de se mettre à l’école et au service de notre Mère céleste.

Saint Jean-Paul II, dans sa lettre du 25 mars 2001 aux Supérieurs généraux de l’Ordre des Carmes et des Carmes déchaux, écrivait que le scapulaire est un «vêtement qui évoque d’une part, la protection continuelle de la Vierge Marie en cette vie et dans le passage à la plénitude de la gloire éternelle ; de l’autre, la conscience que la dévotion envers elle doit constituer un “uniforme”, c’est-à-dire un style de vie chrétienne, tissée de prière et de vie intérieure. »

Bienheureux Isidore Bakanja(1885-1909) : 

En ce jour où nous célébrons Notre-Dame du Mont-Carmel, n’oublions pas le bienheureux Isidore Bakanja, martyr du scapulaire, et demandons-lui régulièrement d’intercéder pour nous afin de nous obtenir la force de porter des « signes de contradiction » qui feront de nous des témoins du Christ et des missionnaires du Cœur Immaculé de la Vierge Marie.

Vie du bienheureux Isidore Bakanja : congolais, il se convertit au catholicisme en 1906 et le jour de son baptême, reçoit le scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel. Entré comme employé dans une société belge qui exploite le caoutchouc, il devient catéchiste laïc et se voit nommé adjoint d’un homme qui déteste les missionnaires catholiques. Celui-ci tente par tous les moyens de lui faire quitter son scapulaire. Mais ni les menaces, ni les coups d’une violence inouïe n’auront raison de la foi et de la détermination d’Isidore qui refuse d’ôter son scapulaire. Il meurt le jour de l’Assomption (15 août 1909) des suites de ses blessures, en ayant pardonné à ses bourreaux. Martyr de la foi, Patron des laïcs de la République Démocratique du Congo.

N’oublions pas aujourd’hui de prier notre chapelet, pourquoi pas aux intentions de notre Mère céleste?

Sainte Fête de Notre-Dame du Mont-Carmel à tous!

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)

Source: HOZANA.ORG, le 16.07.2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s