Hymne de l’Office de Matines à Saint Jean Baptiste !

Saint Jean, qui mérita de plonger sous les eaux Celui qui lave les crimes des siècles 

Dès vos plus tendres années, fuyant la foule et les villes, vous gagnâtes les antres du désert, pour éviter que le moindre écart de la langue ne vînt ternir l’éclat de votre vie. Là vous eûtes un dur vêtement de poils de chameau pour couvrir vos membres sacrés, pour ceinture une lanière, pour aliment le miel et les sauterelles. 

Les autres prophètes avaient seulement chanté, d’un cœur inspiré, l’Astre qui devait paraître ; mais vous, du doigt, vous montrez Celui qui ôte le péché du monde. Il n’y eut point dans l’immensité du vaste univers un fils de la femme plus saint que ne fut Jean, lui qui mérita de plonger sous les eaux Celui qui lave les crimes des siècles. Honneur au Père, et au Fils qu’Il engendre, ainsi qu’à Vous, Puissance éternellement égale aux Deux, ô Esprit : Dieu unique, dans toute la suite des âges.

Ainsi soit-il.

Hymne composée par Paul Diacre (720-799), Moine à l’Abbaye Bénédictine du Mont-Cassin en Italie qui fut chargé par Charlemagne de choisir dans les ouvrages des Saints Pères des morceaux dignes d’être récités par les fidèles à l’Office divin.

Partagez en commentaire vos prières préférées.Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)

Source: HOZANA, le 24 juin 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s