Causes des saints : un miracle dû à J. Gregorio Hernandez, laïc vénézuélienUne petite fille opérée au cerveau

Le pape François a autorisé la Congrégation pour les causes des saints à promulguer le décret reconnaissant un miracle attribué à l’intercession du vénérable serviteur de Dieu José Gregorio Hernandez Cisneros (1864-1919), laïc du Venezuela, « médecin des pauvres », le 19 juin 2020. Cette reconnaissance ouvre la voie à sa béatification.

Le pape a en effet reçu le cardinal Angelo Becciu, préfet du dicastère, donnant son feu vert à la publication de cinq décrets concernant des miracles obtenus par l’intercession de trois vénérables, le martyre d’une religieuse italienne et les vertus héroïques d’une religieuse mexicaine.

La guérison d’une petite fille opérée au cerveau

Le 10 mars 2017, Yaxury Solórzano, une fille de 10 ans, a été touchée par une rafale de fusils à plombs lorsque des criminels ont tenté de cambrioler son père. Après l’événement, elle a été emmenée en urgence à l’hôpital Pablo Acosta Ortizm de San Fernando de Apure (Venezuela), avec une blessure au crâne et une masse cérébrale exposée, lit-on sur le site de la Conférence des évêques du Venezuela.

Elle a subi une opération en neurochirurgie qui a consisté à retirer une partie de l’os crânien pariétal (ce que l’on appelle une craniectomie décompressive plus squirlectomie). Lors de l’intervention chirurgicale, la mère de Yaxury a demandé avec ferveur l’intercession du Dr José Gregorio Hernández devant Dieu, et elle affirme elle-même qu’elle a immédiatement perçu sa présence et a senti une main sur son épaule et a entendu une voix qui lui parlait: « Rassurez-vous, tout ira bien! »

Après la chirurgie, Yaxury a récupéré de façon satisfaisante et sans complications. Cependant, selon les prévisions des neurochirurgiens, après une telle blessure la patiente aurait dû présenter un handicap. Mais cela ne s’est pas produit.

Une commission de l’archidiocèse de Caracas – en présence du cardinal Baltazar Porras – s’est rendue à San Fernando de Apure le 18 décembre 2018. Le 9 janvier 2020, la Commission médicale de la Congrégation pour les causes des saints a approuvé le miracle attribué à l’intercession du vénérable José Gregorio Hernández.

Médecin à Caracas

José Gregorio Hernandez Cisnerosest né le 26 octobre 1864 à Isnotu, dans l’État andin de Trujillo (Venezuela). Ses parents sont propriétaires du magasin de la ville, mais la mère – une femme très pieuse – décède alors que José n’a que huit ans.

Don Pedro Celestino Sánchez, premier professeur du petit José Gregorio à Isnotú, découvre les capacités de l’enfant et recommande à son père de l’envoyer étudier à Caracas. Il y étudie la médecine avec un tel succès que le président de la République de l’époque, Juan Pablo Rojas Paúl, l’envoie à l’université de Paris, à la faculté de médecine, pour y développer des études en microscopie, histologie normale, pathologie et physiologie expérimentale.

De retour dans son pays natal, José Gregorio apporte les instruments nécessaires à un cabinet de physiologie et enseigne à l’Université Centrale de Caracas les spécialités scientifiques qu’il a étudiées.

L’attrait de la Chartreuse

Ayant rempli ses engagements professionnels, José Gregorio souhaite également réaliser sa vocation religieuse. Il part pour l’Italie avec l’intention de devenir un moine cloîtré et, en 1908, il entre dans la Chartreuse de Farneta, dans la province de Lucques, en prenant le nom de « frère Marcelo ». Mais neuf mois après son admission, il tombe malade au point que le père supérieur lui ordonne de retourner au Venezuela pour le rétablissement.

Il arrive à Caracas en avril 1909 et ce même mois il reçoit la permission d’entrer au séminaire « Santa Rosa de Lima ». Il rêve toujours à la vie radicale du monastère. Après trois ans, il décide de réessayer et part pour Rome où il commence à suivre les cours de théologie du Collège Pío Latino Americano, pensant ainsi à se préparer pour le monastère. Mais encore une fois, ses plans sont détruits: une maladie pulmonaire le force à retourner au Venezuela.

Même si docteur Hernández Cisneros n’a pas pu devenir moine, il garde pour toujours son amour pour l’Église et la vie religieuse. Il dit que la prêtrise est « la plus grande chose qui existe sur terre ».

Médecin des pauvres et tertiaire franciscain

Il entre dans le Tiers-ordre franciscain et travaille en tant que médecin passant 2 heures par jour à servir les pauvres. Il achète souvent des médicaments aux patients et ne prend pas l’argent pour son travail. On l’appelle le « médecin des pauvres ». 

Le 29 juin 1919, alors qu’il traverse la rue pour acheter des médicaments à une vieille femme très pauvre, il est renversé par un véhicule. Un témoin rapporte que José Gregorio s’est exclamé lorsqu’il a vu que la voiture arriver: « Sainte Vierge! ». Il est transporté d’urgence à l’hôpital où un prêtre réussit à lui donner le sacrement des malades.

Les habitants de Caracas sont choqués par sa mort et beaucoup disent: « un saint est mort ».

En 1949, son procès en canonisation commence. Il est déclaré vénérable le 16 janvier 1986 par le pape Jean-Paul II.

Source: ZENIT.ORG, le 23 juin 2020 par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s