Trois nouvelles invocations aux litanies de Lorette, dont une pour les migrants

Une statue de la Vierge de Lorette exposée dans la Basilique Sainte-Marie-Majeure, à RomeUne statue de la Vierge de Lorette exposée dans la Basilique Sainte-Marie-Majeure, à Rome (AERONAUTICA MILITARE)

Trois nouvelles invocations aux litanies de Lorette, dont une pour les migrants

“Mater Misericordiae”, “Mater Spei” et “Solacium migrantium”, telles sont les trois nouvelles invocations incluses dans la liste des litanies de Lorette, conformément à la volonté du Pape François. Mgr Roche, de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements, y voit une prière liée à l’actualité de la vie. 

Alessandro De Carolis – Cité du Vatican

Un soleil dont on découvre de temps en temps de nouveaux rayons. C’est ce à quoi font penser les litanies de Lorette, ces invocations séculaires à la Vierge qui concluent traditionnellement la récitation du Rosaire. À ceux déjà connus, le Pape François a décidé d’ajouter trois nouveaux vocables: “Mater Misericordiae”, “Mater Spei” et “Solacium migrantium”, soit “Mère de Miséricorde”, “Mère de l’Espérance” et “Réconfort (ou aide) des migrants”.

Place des nouvelles invocations

La Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements a communiqué cette décision du Saint-Père dans une lettre adressée aux présidents des Conférences épiscopales. «Les titres et les invocations que la piété chrétienne, au cours des siècles, a réservés à la Vierge Marie, voie privilégiée et sûre de la rencontre avec le Christ, sont innombrables», écrivent dans la lettre le cardinal Robert Sarah et Mgr Arthur Roche, respectivement préfet et secrétaire de la Congrégation. Ils précisent que désormais, «la première invocation sera placée après Mater Ecclesiae, la deuxième après Mater divinae gratiae, la troisième après Refugium peccatorum».

Mgr Roche: une prière née des « défis » de la vie

Bien qu’anciennes, ces litanies – dites «de Lorette», du nom du sanctuaire italien de la Sainte Maison de Lorette qui les a rendues célèbres – ont un lien fort avec les moments de la vie de l’Église et de l’humanité. C’est ce que soulignent les responsables de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements, soulignant que «même à l’époque actuelle, marquée par des raisons d’incertitude et de désarroi», le recours «plein d’affection et de confiance» à la Vierge «est particulièrement suivi par le peuple de Dieu». Mgr Arthur Roche rappelle à Vatican News ce lien entre la spiritualité et l’aspect concret de la vie quotidienne. «Plusieurs Papes ont décidé d’inclure des invocations dans les litanies, par exemple Jean-Paul II a ajouté l’invocation à la « Mère de la famille ». Elles répondent au moment réel, un moment qui représente un défi pour le peuple», explique-t-il. «Le Rosaire, comme nous le savons, est une prière dotée d’un grand pouvoir, donc en ce moment les invocations à la Vierge sont très importantes pour ceux qui souffrent de la Covid-19 et, parmi eux, les migrants qui ont aussi quitté leur terre», ajoute Mgr Roche.

Source: VATICANNEWS, le 20 juin 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s