Service religieux. Traçabilité. Les données personnelles ne sont nécessaires que si la distance de sécurité ne peut pas être maintenue.

Le nouveau coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) | GE.CH ...

Service religieux. Traçabilité. Les données personnelles ne sont nécessaires que si la distance de sécurité ne peut pas être maintenue.

L’obligation contenue dans le concept de protection cadre de l’OFSP pour la reprise des services, d’enregistrer les coordonnées des participants dans le but de suivre les éventuelles chaînes d’infection et de les conserver pendant 14 jours, ne s’applique que si les règles de distance ne peuvent pas être respectées pour les services religieux.

Il s’agit donc d’une obligation conditionnelle. La Conférence Suisse des Evêques (CSE) a clarifié cela avec le commissaire fédéral à la protection des données et à l’information, a déclaré le 22 mai Hansruedi Huber, chargé de communication pour le diocèse de Bâle. kh

Source: Kirche.heute, le 24 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s