Turin célèbre la mémoire liturgique du Saint Suaire

Photographie en négatif du linceul de Turin Photographie en négatif du linceul de Turin  

Turin célèbre la mémoire liturgique du Saint Suaire

Cet anniversaire a été institué par le Pape Jules II en 1506. Nos confrères de la section italienne de Vatican News ont interrogé l’experte en sindonologie, Emanuela Marinelli, qui revient sur les origines de cette fête et les modalités de son déroulement en ce temps de pandémie.

Federico Piana – Cité du Vatican

Le 4 mai est un jour très spécial pour tous les chrétiens du monde puisqu’on y célèbre la mémoire liturgique du Saint Suaire. À 17 heures, l’archevêque de Turin et gardien pontifical du Linceul, Mgr Cesare Nosiglia, présidera la messe diffusée à la télévision et sur les réseaux sociaux. Emanuela Marinelli, experte de renommée internationale, revient sur cette fête aux origines anciennes.

Cette fête a été instituée par le Pape Jules II en 1506. La date du 4 mai a été choisie car, la veille, le 3 mai, on célébrait l’invention de la Sainte Croix par Sainte-Hélène, mère de l’empereur Constantin. Par cette décision, Jules II a voulu souligner le fait qu’après la Croix vient le linceul. Ce concept a été repris en 1600 par l’évêque Agassino Solaro di Moretta et plus tard, en 1700, par le bienheureux Sebastiano Valfrè qui disait que la croix a reçu Jésus vivant et l’a rendu mort; le Saint Suaire, au contraire, a reçu Jésus mort et l’a rendu vivant. Par conséquent, la croix est l’obscurité et le Saint Suaire est la lumière.

La pandémie impose-t-elle un déroulement inhabituel de la fête par rapport au passé ?

Oui. Avant le virus, dans la cathédrale de Turin, où le linceul est conservé, une célébration solennelle avait lieu alors qu’à Rome, au même moment, une célébration similaire se tenait dans la basilique de Sainte Croix de Jérusalem, où se trouvent les reliques de la vraie Croix rapportées par Sainte Hélène, ainsi qu’une copie grandeur nature du linceul. Cette année, comme le virus rend tout cela impossible, il a été décidé de s’en remettre aux technologies et à internet. La messe que célèbre l’archevêque de Turin est diffusée non seulement à la télévision mais aussi sur Facebook, une chaîne Youtube dédiée et le site officiel.

La fête ne comprend pas seulement la célébration de l’Eucharistie…

C’est exact. À partir de 15 heures, toujours sur les réseaux sociaux, nous avons un événement appelé « Les Voix du Suaire ». Les plus grands experts de la question et les prêtres du diocèse de Turin s’affrontent et alternent dans la lecture des passages de la Bible jusqu’à 17 heures, heure de la messe.  C’est une journée très intense qui nous fait nous sentir unis au Christ et qui relie le monde entier, comme cela s’est produit le Samedi saint dernier, lorsque la prière devant le Suaire de l’archevêque Nosiglia a été suivie par plus d’un milliard de personnes.

Source: Vaticannews, le 4 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s