Ukraine : une femme, «symbole de la force et du courage de l’Ukraine», par Mgr Shevchuk

Card. Czerny © Twitter / Dicastère pour le développement humain intégral

Card. Czerny © Twitter / Dicastère Pour Le Développement Humain Intégral

Ukraine : une femme, «symbole de la force et du courage de l’Ukraine», par Mgr Shevchuk

Elle prie « jour et nuit » pour sa terre

« Une femme aujourd’hui est un symbole de la force et du courage de l’Ukraine », a déclaré Mgr Sviatoslav Shevchuk, archevêque-majeur de l’Église grecque catholique ukrainienne, dans son nouveau message vidéo publié ce jeudi 17 mars 2022, le 22e jour de la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

« Habituellement, le mot « courage » a toujours été associé à un homme, mais ici, on voit la force d’une femme qui donne de l’espérance à l’Ukraine », a-t-il ajouté.

Le chef de l’Église rappelle qu’une image de la « Kyivan Madonna » (Madone de Kiev), représentant une jeune femme qui allaite son nouveau-né sur les marches d’un abri anti-bombes dans le métro de Kiev, a fait le tour du monde.

Il estime que cette femme en tant que symbole de l’Ukraine est une espérance pour le peuple ukrainien, « un symbole de la victoire de la vie sur la mort, un symbole que l’Ukraine survivra même dans des circonstances aussi inhumaines ».

"Kyivan Madonna" © Twitter @Kyiv

« Kyivan Madonna » © Twitter @Kyiv

Les femmes sont les premières à s’occuper de ceux qui en ont besoin : « Tous les jours, raconte archevêque-majeur, lorsque nous communiquons avec les personnes qui viennent dans nos paroisses, en particulier à Kiev (Kyïv), Kharkiv, Zaporijia et Odessa, nous voyons d’abord et avant tout des femmes qui s’occupent des personnes âgées et nourrissent leurs enfants. »

Mgr Shevchuk souligne que l’Église prie « particulièrement » pour les jeunes-filles et les femmes des Forces armées ukrainiennes, qui défendent leur patrie les armes à la main.

L’Église prie aussi particulièrement pour les femmes victimes de cette guerre dans les territoires occupés, assure-t-il notant que dans les villages, notamment dans la région de Kiev, les femmes sont les premières victimes de violences, d’humiliations et de viols.

L’archevêque-majeur note que les femmes ukrainiennes prient « jour et nuit » pour leur pays : « Qui peut pleinement comprendre la douleur d’une femme – une mère qui pleure son fils tué à la guerre ?! Une femme qui a perdu son mari, son frère ou sa sœur à la guerre ?! Mais surtout, nous voyons aujourd’hui des femmes debout en prière devant Dieu. Des femmes qui sont – comme la Mère de Dieu Orante de Kyiv, un mur inamovible – prient pour leur ville avec les mains levées, jour et nuit, prient pour leur terre. »

Source: ZENIT.ORG, le 17 mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s