La pandémie est venue «pour exposer notre fragilité et la fausse sécurité sur laquelle reposent nos vies», déclare D. Manuel Pelino

La pandémie est venue «pour exposer notre fragilité et la fausse sécurité sur laquelle reposent nos vies», déclare D. Manuel Pelino

L’évêque émérite de Santarém a présidé ce soir les célébrations du pèlerinage de septembre et dit que le monde a besoin d’une «cure spirituelle»

L’évêque émérite de Santarém, D. Manuel Pelino, a déclaré ce soir à Fátima que la pandémie ne sera surmontée que si l’homme surmonte l’individualisme et l’indifférence.

«Nous devons changer, passer de l’indifférence à la solidarité, de l’autonomie à l’humilité et au service fraternel», a déclaré D. Manuel Pelino dans le discours prononcé aux pèlerins lors de la veillée de prière qui a eu lieu ce soir à Fátima, dans le cadre du pèlerinage international d’anniversaire Septembre, qui marque la cinquième apparition de Notre-Dame à Cova da Iria.

Le prélat a rappelé la nécessité « d’une cure spirituelle, d’un changement d’attitude envers la vie, envers la nature et envers les autres ».

«En fait, nous pensions être les propriétaires du monde, autosuffisants, capables de tout et, après tout, la pandémie est venue révéler notre fragilité et la fausse sécurité sur laquelle reposent nos vies» a affirmé D. Manuel Pelino.

Le prélat a évoqué «de nombreux moments d’obscurité, de souffrance, de découragement, de peur» et a rappelé que c’est à ces occasions que la Vierge ne nous quitte jamais.

«À ces occasions, nous recourons à la protection de notre Mère céleste pour qu’elle nous entoure de son manteau de lumière. C’est pour nous l’aube qui annonce la lumière du Soleil Levant, qui vient éclairer ceux qui vivent dans les ténèbres »a déclaré le prélat.

«Dans la Mère de Dieu, nous trouvons toujours une source de salut, une source de grâce pour la santé du corps et de l’âme».

«Apprenons d’elle à écouter et à suivre la voix de l’Esprit en silence, en prêtant attention aux signes des temps et en méditant sur la Parole de Dieu qui résonne dans les Saintes Écritures», a-t-il dit.

Dans cette apparition, à nouveau à Cova da Iria, le 13 septembre 1917, en plus de renforcer la demande de prière pour le Rosaire, Notre-Dame annonce qu’en octobre Notre-Seigneur, Notre-Dame des Douleurs et Carmo et S. José viendront avec le Bébé Jésus, pour bénir le monde.

Le programme de ce Pèlerinage Anniversaire International, le quatrième avec des pèlerins depuis la fin de la réclusion, et le second avec des groupes étrangers inscrits – quatre d’Espagne et un de France -, reste identique, c’est-à-dire qu’il a commencé ce soir, à 21h30. , avec la récitation du Rosaire à la chapelle des apparitions; suivi de la procession des bougies puis de la célébration de la parole à l’autel de la salle de prière.

Ce dimanche, à 9h00, aura lieu le Rosaire International puis la Messe avec la Bénédiction du Très Saint et se terminera par la Procession d’Adieu.

Il est à noter que l’année dernière, en septembre, 570 groupes ont été annoncés dans le sanctuaire de Fatima, dont 407 étrangers. Cette année, en plus des cinq groupes étrangers déjà mentionnés, cinq groupes du Portugal sont enregistrés, dont l’un est la communauté des sourds et malentendants qui accomplit le VIème pèlerinage national au sanctuaire de Fátima.

Source: SANCTUAIRE DE FATIMA, le 13 septembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s