Le Rosaire, une prière qui facilite le discernement

Le Saint Rosaire est une prière très utile lorsqu’on cherche à savoir si Dieu nous appelle à être célibataire, marié, religieux ou prêtre.

Des sondages annuels auprès des prêtres nouvellement ordonnés rapportent régulièrement qu’avant d’entrer au séminaire, plus de 70% d’entre eux priaient régulièrement le chapelet.

Si je prends mon expérience personnelle, je peux penser à au moins trois raisons de le réciter :

1. En période de deuil ou de crise, au chevet d’un être cher qui va mourir ou en conduisant au travers d’une tempête de neige, il est difficile de prier en se concentrant. Le chapelet nous permet de nous accrocher—au sens propre comme au figuré—à quelque chose de divin. Tenir un chapelet dans ses mains et le faire glisser entre ses doigts en récitant les prières peut aider à diminuer l’anxiété et avoir un effet apaisant, comme pour un enfant qui se cache et s’accroche aux jupes de sa mère.

2. Nous prions pour demander ce dont nous avons besoin, et nous prions Celui qui peut nous délivrer. On demande parfois à Marie de prier Dieu pour nous qui sommes pécheurs, en disant par exemple : « Nous offrons ce chapelet pour demander plus de vocations sacerdotales pour notre diocèse. »

A ce propos, la fête de Notre-Dame du Rosaire (7 octobre) a été établie en remerciement à Marie pour son intercession puissante qui a permis la victoire à la bataille de Lépante.

3. Le cœur du Rosaire est de méditer sur les mystères de la vie de Jésus et de Marie. Lorsque nous récitons le chapelet de cette façon, nous ne pensons pas trop aux paroles des prières, nous les disons à un rythme plus lent et à un rythme régulier. Il a été prouvé—même scientifiquement—que ce type de récitation amène le calme et améliore la concentration. Cette disposition intérieure facilite donc la réflexion sur les mystères du Rosaire, afin de pouvoir imiter ce qu’ils contiennent et obtenir ce qu’ils promettent.

Pour ces raisons, ce qui est le plus important est de réciter le chapelet, que l’on soit seul ou avec d’autres, à l’église ou ailleurs, ce chapelet dont le message essentiel est en fin de compte de dire « oui » à la volonté de Dieu.

Mgr Michael Owen Jackels

Archevêque de Dubuque (Iowa, Etats-Unis)

13 novembre 2019

The Witness

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: https://us3.campaign-archive.com/?e=011dea2e3f&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=441f8e4673

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s