NIGERIA – « Le Nigeria saigne ; les Nigérians vivent maintenant dans la peur et l’anxiété », déclare le président de la Conférence des évêques

NIGERIA – « Le Nigeria saigne ; les Nigérians vivent maintenant dans la peur et l’anxiété », déclare le président de la Conférence des évêques

 » Le Nigeria saigne. Notre terre est trempée dans le sang. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, le sang coule comme une rivière.

Les Nigérians vivent désormais dans la peur et l’anxiété, tandis qu’un sombre nuage d’incertitude plane sur la nation », dénonce Son Excellence Mgr Lucius Iwejuru Ugorji, Archevêque élu d’Owerri et président de la Conférence des Évêques catholiques du Nigeria (CBCN), lors de la célébration du jubilé d’or de l’administrateur apostolique de l’Archidiocèse d’Owerri, Mgr Anthony J. V. Obinna.


En référence au massacre perpétré dans l’église Saint-François-Xavier d’Owo le dimanche 5 juin (voir Fides 6/6/2022).

Mgr Ugorji a déclaré : « Alors que nous célébrons ici, mon cœur se souvient de la scène sanglante de l’église catholique St Francis Xavier à Owo, dans l’État d’Ondo, où tant de fidèles non armés, dont des couples mariés, des femmes, de jeunes enfants et des nourrissons, ont été horriblement assassinés et beaucoup d’autres sauvagement blessés le dimanche de Pentecôte.


L’Evêque Ugorji estime qu' »il est devenu évident que notre pays est assiégé par la milice Fulani, qui se fait passer pour des pasteurs.

Il y a quelques semaines, il y a eu le meurtre sans pitié de Deborah et l’attaque impitoyable contre les églises de Sokoto », en référence à la jeune Deborah Samuel Yakubu, étudiante chrétienne, lynchée le 12 mai pour « blasphème présumé » (voir Fides 18/5/2022) et aux émeutes qui ont suivi (voir Fides 24/5/2022).


 » Mgr Ugorji a ensuite évoqué  » l’enlèvement du prélat de l’Église méthodiste du Nigeria, qui a révélé par la suite qu’il avait été enlevé, avec ses deux compagnons, par des Peuls armés, avec la connivence active des militaires « . « Et dimanche dernier, nous avons eu l’attaque sanglante de l’église d’Owo », a rappelé l’évêque Ugorji. Le ministre de l’Intérieur, Ogbeni Rauf Aregbesola, a toutefois accusé la province d’Afrique de l’Ouest de l’État islamique (ISWAP, issue d’une scission de Boko Haram), affiliée au Nigeria, d’être responsable du massacre du dimanche de Pentecôte.

Dans la perspective des élections générales de 2023, Mgr Ugorji a appelé à « éviter l’apathie et l’indifférence afin de n’élire que des candidats crédibles ayant du caractère, des compétences et des capacités ; des candidats ayant fait leurs preuves et connus pour placer le bien commun au-dessus de leurs intérêts privés et égoïstes ».

Source: Agence Fides, le 10 juin 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s