Pape François: «les enfants sont l’avenir de la famille humaine»

Le Pape François bénit un enfant lors de l'audience générale du 2 juin 2021Le Pape François bénit un enfant lors de l’audience générale du 2 juin 2021 

Pape François: «les enfants sont l’avenir de la famille humaine»

Dans un tweet, le Saint-Père rappelle la Journée mondiale contre le travail des enfants célébrée ce 12 juin. Le nombre d’enfants astreints au travail s’élève à 160 millions dans le monde, un chiffre en hausse depuis 20 ans et qui pourrait encore augmenter en raison des conséquences de la pandémie de Covid-19. 

Michele Raviart – Cité du Vatican

«Les enfants sont l’avenir de la famille humaine: c’est à nous tous que revient le devoir de favoriser leur croissance, leur santé et leur sérénité!» Par ce tweet sur son compte @Pontifex, le Pape François est venu évoquer la Journée mondiale contre le travail des enfants, une réalité toujours plus présente à travers le monde.

Les appels de François

«Tellement de gens, au lieu de les faire jouer, les rendent esclaves: ça, c’est une plaie! Une enfance sereine permet aux enfants de regarder avec confiance vers la vie et vers demain. Gare à celui qui étouffe en eux l’élan joyeux de l’espérance!», avait déclaré le Souverain Pontife lors de l’audience générale du 12 juin 2013. «J’appelle les institutions à tout mettre en œuvre pour protéger les mineurs, en comblant les lacunes économiques et sociales qui sous-tendent la dynamique déformée dans laquelle ils sont malheureusement impliqués», avait-il demandé l’année dernière.

Aggravation durant la pandémie

En raison des conséquences économiques et sociales de la pandémie de coronavirus, le nombre d’enfants contraints de travailler a augmenté pour la première fois en 20 ans, après avoir connu une baisse significative (-94 millions) entre 2000 et 2016. Dans le message vidéo pour la 75e Assemblée générale des Nations Unies, le 25 septembre dernier, le Souverain Pontife invitait à ne pas «ignorer les conséquences dévastatrices de la crise du Covid-19 sur les enfants», qui par millions «ne peuvent pas retourner à l’école». Une situation qui, «dans de nombreuses régions du monde», menace de faire augmenter le travail, l’exploitation, les abus et la malnutrition des enfants.

Expansion géographique

Selon les données fournies par l’ISPI, l’Institut d’études politiques internationales, la majorité des enfants âgés de 5 à 17 ans impliqués dans le travail des enfants, soit plus de 86 millions, se trouvent en Afrique subsaharienne, qui est également le lieu où les enfants de moins de onze ans sont le plus exploités. En Asie, le travail des enfants touche plus de 50 millions d’enfants, notamment en Asie du Sud-Est.

Il est par ailleurs frappant de constater que même dans les régions les plus riches de la planète, l’Europe et l’Amérique du Nord, près de 4 millions d’enfants travaillent. L’Unicef et l’Organisation Internationale du Travail estiment que 9 millions d’enfants supplémentaires sont menacés par l’impact de la pandémie de coronavirus, et un modèle de simulation montre que ce nombre pourrait atteindre 46 millions s’ils n’ont pas accès à une couverture sociale.

Source: VATICANNEWS, le 12 juin 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s