Fondation de la première paroisse dans une province du Vietnam

Un homme s'arrête devant une église de Ho Chi Minh pour prier, le 18 avril 2020Un homme s’arrête devant une église de Ho Chi Minh pour prier, le 18 avril 2020 

Fondation de la première paroisse dans une province du Vietnam 

Le 21 août dernier, les autorités de la province de Lai Chau, au nord-ouest du Vietnam, ont officiellement autorisé le diocèse de Hung Hoa à fonder sa première paroisse. La communauté qui y est rattachée comprend près de 2 800 catholiques. 

C’est un fruit de la semence jetée il y a plus de cinquante sur ce coin de terre du Vietnam, bordé au nord par la province chinoise du Yunnan. La présence des premiers catholiques vietnamiens dans la province de Lai Chau remonte à 1966, et ce n’est qu’il y a quelques jours, le 21 août, que les autorités locales ont autorisé le diocèse de Hung Hoa à ériger une paroisse, basée dans la municipalité de San Thang, avec le droit d’acheter des terrains et de construire des structures.

Un soulagement pour son curé, le père Joseph Nguyen Van Ninh, ayant charge de l’âme de 2 791 catholiques qui pourront désormais, avec lui, vivre leur foi en toute légalité, suivant les lois de la province, ont précisé les autorités locales.  

Une surveillance étroite

Le père Peter Pham Thanh Binh, responsable du doyenné de Lao Cai Lai Chau, était au service de ces fidèles de 2006 à 2016. Il explique à UCA News que pendant cette période, il n’a cessé de demander aux autorités l’autorisation d’exercer ses activités de culte, présentant jusqu’à cinq pétitions à partir de 2007.

La province abrite une vingtaine de communautés catholiques, dont les habitants des villages hmong qui, en l’absence de paroisse, utilisaient les maisons pour se rassembler, tout en rendant compte aux autorités provinciales de leurs activités. Les prêtres, de leur côté, ont toujours dû demander l’autorisation du gouvernement local en lui soumettant une liste des personnes visitées, et se sachant surveillés de près pendant leur service.

«Les prêtres en visite, témoigne le père Binh, essaient en deux ou trois heures d’enseigner le catéchisme et les hymnes, de célébrer la messe, de confesser, de baptiser, de traiter des problèmes liés au mariage et à la société et d’aller dans d’autres communautés» le week-end.

Avec la propagation de la pandémie de coronavirus, les messes mensuelles et les réunions dominicales ont dû être annulées. La dernière visite du prêtre à des communautés locales remonte au 31 mai, lors de la Pentecôte. Il espère donc que cette nouvelle paroisse permettra de répondre dans un cadre plus favorable et souple aux besoins croissants des catholiques locaux.

Les laïcs ont également exprimé leur joie suite à ce feu vert du gouvernement. «Nous sommes heureux, déclare ainsi Mary Nguyen Phuong Quy à UCA News, car désormais nous pourrons organiser publiquement nos activités qui étaient auparavant considérées comme illégales».

Vatican News Service – AP

Source: VATICANNEWS, le 25 août 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s