Un prêtre italien est décédé du coronavirus après avoir donné son respirateur pour sauver un patient plus jeune

Un prêtre italien est décédé du coronavirus après avoir donné son respirateur pour sauver un patient plus jeune

« Et je suis profondément ému par le fait que l’archiprêtre de Casnigo, Don Giuseppe Berardelli, à qui la communauté paroissiale avait acheté un respirateur, y a renoncé volontairement pour l’attribuer à quelqu’un de plus jeune que lui. »

Giuseppe Berardelli est aujourd’hui un héros dans la presse italienne. Sa communauté lui avait acheté un respirateur artificiel suite à des soucis de santé qu’il avait eu l’année précédente. Il est décédé du coronavirus en l’offrant à un patient plus jeune que lui.

Un employé du centre de santé de San Giuseppe di Casnigo, où le prêtre, âgé de 72 ans, était soigné, se dit « profondément ému » de ce renoncement.

« Et je suis profondément ému par le fait que l’archiprêtre de Casnigo, Don Giuseppe Berardelli, à qui la communauté paroissiale avait acheté un respirateur, y a renoncé volontairement pour l’attribuer à quelqu’un de plus jeune que lui. »

Le père Berardelli officiait à l’église de Casnigo depuis près de 14 ans. Le maire honore « une personne simple et directe, avec une grande gentillesse et une grande serviabilité envers tout le monde, croyants et non-croyants ». Il est décédé comme il a vécu, en prenant soin des autres.

Avant d’officier à Casnigo, Giuseppe Beradelli a longtemps travaillé au sein de la paroisse de Fiorano. Clara Poli, maire de cette ville pendant de nombreuses années, raconte qu’il était une « grande personne ». Elle se souvient de lui, arpantant les rues de la cité sur sa moto, « toujours gai et plein d’enthousiasme ».

« C’était un prêtre qui écoutait tout le monde, il savait écouter, celui qui se tournait vers lui savait qu’il pouvait compter sur son aide. […] Il était un excellent curé, grâce à lui et à Don Luigi Manenti qui était à Semonte, j’ai réussi à ouvrir le Centre d’entraide qui a permis d’aider de nombreuses familles, sans lui cela aurait été impossible. »

Guiseppe Berardelli est décédé à l’hôpital de Lovere. Ses amis n’ont pas pu organiser de funérailles à cause du confinement. Mais hier, à midi, tous se sont tenus sur leurs balcons et l’ont applaudi.

Source : infochrétienne.com, le 24.03.2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s