Quelle place la Vierge Marie occupe-t-elle dans votre vie ?

Aleteia, 19 décembre 2019

La place de la Vierge Marie dans votre vie n’est pas d’abord celle que vous lui laissez, mais celle que Dieu lui donne. Avant que vous n’y songiez, il a fait de vous son enfant en vous faisant l’enfant de Marie. Il lui a dit « Femme, voici ton fils », avant de vous dire « Voici ta Mère ».

Dieu nous donne la Vierge Marie comme il l’a choisie pour lui. Il nous confie à elle comme il se livre à elle. Dieu donne à Marie, dans notre vie, la place qu’il lui donne dans sa vie à lui. Qui nous révélera cette place ? Ni notre imagination, ni notre sentiment, mais notre foi au Verbe « conçu du Saint-Esprit et né de la Vierge Marie ». Plus qu’aucun autre, Maire a puisé dans son Fils la vie qu’elle a pour mission de répandre. Elle aussi est née de la Rédemption. Conçue immaculée par la vertu de la Croix, la voici au terme de sa vie terrestre, introduite corps et âme dans la Demeure du Roi, au plus intime de notre être. Comment serait-elle loin lorsque Dieu nous habite ? Recluse en Dieu et donnée aux hommes, Marie est toute proche de nous dans la gloire de son Assomption. Au plus secret de nous-mêmes, elle est pour toujours celle en qui l’Esprit de Dieu façonne le Corps tout entier, l’Église que nous devenons sans cesse.

Ne faisons donc pas de Marie une petite dévotion parmi d’autres. Elle est au-delà des dévotions, même de celles qui nous semblent les meilleures. Les dévotions passent, la maternité de la Vierge Marie ne passe pas. Avec Dieu, nous sommes ses enfants pour toujours. Recevons-la dans la foi, comme saint Jean l’a reçue de Jésus Lui-même à la Croix. Invitons Marie chez nous, pas seulement dans notre sensibilité ou dans notre spiritualité, mais dans notre Credo : avec l’Église entière, confessons le Christ « conçu du Saint-Esprit et né de la Vierge Marie ».

L’amour maternel sans limites et sans jugement

Certains jours, Marie nous semblera non pas cachée mais voilée… C’est le signe le plus sûr qu’elle est là, silencieuse mais attentive comme une mère auprès de son enfant. Saurons-nous la découvrir même au plus profond de cette désolation qui nous accable parfois ? Plus l’affliction nous écrase, plus elle se montre mère. Quand la nuit est obscure, sa présence brille davantage. Vierge du Samedi saint, elle n’a pas besoin de nos paroles pour nous comprendre. Un simple regard lui suffit, un simple mouvement de notre cœur. Dans la lumière de Dieu, elle est capable de déceler et d’encourager en nous jusqu’au plus infime mouvement de conversion. Le moindre geste, la moindre pensée peuvent devenir, grâce à elle, enfantement du Christ. Aucun drame, aucune crise ne mettent sa maternité en échec…

Au contraire, il semble que, par elle, Dieu ait permis à tout chaos de devenir gestation. Au plus profond de notre désarroi, nous n’avons peut-être jamais été aussi proches d’elle. Tout s’écroule autour de nous ? Voici l’heure de nous en remettre à Dieu. C’est en elle que nous Le trouverons, car c’est d’elle qu’Il tient sa faiblesse pour partager la nôtre en toute chose, excepté le péché. Marie est mère de Miséricorde. Devant notre péché, son cœur de mère ne se scandalise pas, il se laisse déchirer pour un surcroît de vie.

Confions tous nos soucis à Marie

Au pied de la Croix, elle est debout. La compassion qui ouvre son cœur dévoile le fond du nôtre pour en arracher tout germe de mort. Le glaive qui la blesse libère les flots de vie que son Fils a versés pour l’humanité entière. Mère de tous les vivants par la puissance du Saint-Esprit. Prions-la sans cesse, sans chercher de belles paroles. Prions-la comme des enfants qui parlent à leur mère, sans vouloir faire de belles phrases, mais en lui dévoilant

simplement notre cœur. Prions-la avec audace et confiance, sûrs d’être entendus, compris, devinés même.

Disons-lui souvent que nous l’aimons. N’ayons jamais peur de l’importuner avec nos demandes, même pour les plus petites choses car bien souvent, elles ne sont petites qu’en apparence. Offertes à Marie, elles deviennent l’œuvre de l’Esprit. Marie met sa joie à nous combler même au-delà de nos souhaits. Rien de ce qui nous touche ne la laisse indifférente. Aucun détail de notre vie, si minime soit-il, ne lui échappe. 

Elle en voit des conséquences que nous ignorons sans doute encore.

Quand la Vierge Marie exerce sa puissance d’intercession

Le vin de la foi vient-il à manquer ? Nous n’avons plus d’espérance ? Nous ne savons pas aimer ? La Vierge Marie saisit toutes les occasions pour parfaire notre docilité à l’Esprit de son Fils : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le » (Jn 2, 5). Tout lui est bon pour transformer notre pénurie en abondance. Ainsi, peu à peu, sans même que nous nous en rendons compte, chaque battement de notre

cœur loue Dieu au rythme de son Magnificat. Quoi que nous fassions,  où que nous soyons, sa compagnie nous livre à Dieu.

Offrons-nous tout entiers à la limpidité de Marie, afin que brille en nous la lumière du Christ. Confions-lui tous nos soucis et projets. Demandons-lui d’en faire ce qu’elle voudra. Remettons-nous entre ses mains afin qu’elle prenne soin de nous, ses enfants.

Monseigneur Louis Sankale

Source: https://fr.aleteia.org/cp1/2019/12/19/quelle-place-la-vierge-marie-occupe-t-elle-dans-votre-vie/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s