Vous servir, ô Enfant sans pareil !

Ô petit Enfant plein de charmes, mille fois heureux celui à qui il a été donné d’embrasser Vos pieds, de baiser Vos mains, d’essuyer Vos larmes et de rester sans cesse près de Vous pour Vous servir, ô Enfant sans pareil !

Hélas ! Pourquoi ne m’a-t-il pas été accordé de prodiguer mes caresses au Nouveau-Né, d’apaiser Ses vagissements, et de mêler mes larmes aux Siennes ? 

Infortunée ! Je n’ai pu ni réchauffer Ses membres délicats ni veiller sur Son berceau !

Heureux alors celui qui, à force de prières, aurait en la faveur de servir Marie, et aurait obtenu pour salaire l’ineffable consolation de baiser une fois par jour son divin Fils, et de partager Ses jeux enfantins ! . Ainsi soit-il.

Saint Bonaventure de Bagnoregio (1217-1274), Général de l’Ordre Franciscain, Archevêque Italien d’York en Grande-Bretagne crée Cardinal d’Albano par le Pape Grégoire X et Docteur de l’Église Catholique Romaine.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon coeur (cf: Luc 2, 19)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s