« JE SUIS L’IMMACULÉE CONCEPTION »

Lorsque la Vierge Marie dit à Bernadette Soubirous à Lourdes (France) en 1858 « Je suis l’Immaculée Conception », elle confirme le dogme proclamé par Pie IX en 1854 à la suite des apparitions de la Vierge Marie à sainte Catherine Labouré, en 1830, à Paris, dans la chapelle des Filles de la Charité de la rue du Bac. 

Le pape affirme dans sa bulle Ineffabilis Deus : « Nous déclarons et définissons que la doctrine qui tient que la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu’ainsi elle doit être crue fermement par tous les fidèles ».

Dès les premiers siècles, les églises orientales célébraient la pureté originelle de Marie, en une fête de « la Conception de la sainte Mère de Dieu », en particulier en Grèce, au milieu du VIIIème siècle. Puis cette fête fut introduite en Occident sous l’influence de pèlerins revenant de Terre Sainte. Le Franciscain anglais Duns Scot, mort en 1275, avait défini l’Immaculée Conception ainsi : « Marie fut préservée de la faute originelle en prévision des mérites du Christ ».

On la célèbre tous les ans le 8 décembre depuis 1477, par décision du pape Sixte IV, date supposée de la conception de Marie. Le site des évêques de France rappelle qu’il ne faut pas confondre le dogme de l’Immaculée conception avec la conception virginale de Jésus par Marie.

Certaines paroisses font précéder la fête d’une neuvaine préparatoire. Comme le 8 décembre est une date incluse dans le temps de l’Avent, lorsqu’elle tombe un dimanche, on renvoie la solennité comme en 2013, au jour suivant, le 9 décembre.

De très nombreuses églises dans le monde sont consacrées à l’Immaculée Conception. 

A Lyon, en 1852, deux ans avant la proclamation du dogme, l’inauguration de la nouvelle statue de la basilique de Fourvière a fait naître une tradition populaire particulièrement touchante ; chacun allume cette nuit-là quelques lumignons à sa fenêtre tandis qu’une procession aux flambeaux monte de la cathédrale Saint Jean à la basilique de Fourvière. En Suisse, dans les cantons catholiques, le 8 décembre est une fête fériée.

Adapté de : Aleteia

Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: https://us3.campaign-archive.com/?e=011dea2e3f&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=76fb935f1a

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s