Pourquoi la Vierge Marie est-elle allée habiter dans le Temple de Jérusalem ?

La présentation de Marie au Temple, fêtée le 21 novembre, nous aide à grandir dans le mystère de la Mère de Dieu. Il est bon d’aimer celle qui a toujours préféré Dieu à toutes choses et qui a été voulue par Dieu pour nous donner Jésus. Aimer, servir, imiter Marie nous rapproche de Dieu.

Le mystère de la présentation de la Vierge Marie au Temple est l’illustration parfaite de la force d’attraction de tout le créé par le Bien infini qui est Dieu. Celui-ci est la fin de toutes choses : en Lui elles trouvent leur bonheur et leur accomplissement. La célérité que met Marie à monter les marches du Temple de Jérusalem s’explique par cette aimantation des êtres spirituels par Celui qui les créa à Son image et ressemblance. Marie, libre des entraves du péché, court rejoindre Celui qui est l’Alpha et l’Oméga de l’univers.

Dieu au premier plan

La présentation de Marie au Temple nous apprend trois choses au sujet de la piété mariale. La première a trait à la nature des liens de la Vierge avec Dieu. Marie Lui a toujours accordé la priorité dans son existence. Là réside d’ailleurs la raison de sa virginité. Marie est vierge parce qu’elle a préféré Dieu à toute autre chose. Sa vie au Temple fera grandir son intimité avec le Très-Haut au point qu’elle deviendra la parfaite incarnation de Sion, à savoir l’aide que Dieu s’est choisie pour accomplir Son plan rédempteur.

Car avant de devenir la mère du Messie, Marie sera l’amie de prédilection de la Trinité. Une amitié appelée à déboucher sur une fécondité extraordinaire ! En effet, elle deviendra plus tard la mère du Fils incarné, mais aussi la mère des membres de l’Église ! Mystère consolant pour celles et ceux qui, ne pouvant pas avoir d’enfants, sont appelés par Dieu à une fécondité spirituelle aussi importante, sinon plus, que la reproduction charnelle. La présentation de la Vierge au Temple nous révèle que l’on ne perd rien à placer Dieu au premier plan !

Contempler la Vierge Marie en Dieu

Le second enseignement du mystère de la présentation de la Vierge Marie au Temple concerne la nature de la piété mariale. Notre amour de Marie ne doit pas être dicté d’abord par des sentiments ou des affections de surface, mais plutôt s’enraciner dans la claire vision de la pensée de Dieu au sujet de Sa fille de prédilection. La Vierge a été voulue par Dieu. Dieu a créé le monde en vue du Christ, mais aussi en vue de Marie, sans laquelle la seconde Personne de la Trinité ne se serait pas incarnée. Aussi est-ce en la contemplant avec les yeux de la Trinité que nous la comprendrons le mieux. Notre sentiment filial envers elle a besoin du dogme pour éclairer ses épanchements. Il est bon d’aimer la Vierge. Il est meilleur encore de l’aimer en étudiant les raisons pour lesquelles Dieu lui a donné une telle place dans Son plan de salut.

Les rapports de Marie avec la Trinité, commencés au Temple, sont d’une nature telle qu’on ne peut les approcher avec profit sans une illumination de l’Esprit « qui seul scrute les profondeurs de Dieu ». Celui qui désire connaître Marie devra lui aussi s’approcher le plus près possible de Dieu afin de prendre la mesure de l’importance de Son humble servante. Pour cela, il est appelé à imiter la jeune fille juive qui, à l’orée de son existence consciente, gravit intrépidement, sans se retourner, les marches du lieu de la Présence divine à Jérusalem. Aimer, servir, imiter la Vierge, cela consiste à entretenir un rapport d’amitié avec le Très-Haut, comme Jésus le demande dans l’Évangile. Telle est la troisième leçon que nous dispense le mystère inaugural de la présentation au Temple de la fille d’Anne et Joachim.

Gravité et candeur de la Vierge

Cependant, la théologie ne doit pas assécher notre cœur. Esprit et amour marchent de concert dans la foi chrétienne. En contemplant le mystère de la présentation de la Vierge, comment ne pas être sensible à la grâce qui s’exhale de la jeunesse de celle qui se consacre à Dieu à la vue de tout Jérusalem ? Des enfants irradient une gravité quasi-surnaturelle qui tient autant à leur innocence qu’à leur sens inné de Dieu. Combien plus pareille gravité devait émaner de la jeune Marie qui s’élançait vers la maison du Seigneur, plus intrépide que Moïse montant au sommet du Sinaï ! Quelle dignité, dénuée d’austérité mais empreinte de candeur juvénile, transparaît en elle tandis qu’elle fait l’offrande de sa personne au Très-Haut !

Avec la Vierge, s’il est recommandé d’approfondir sa théologie afin de mieux apprécier le travail que Dieu fit en elle, il est tout aussi important de laisser parler son cœur ! En ce jour, la Toute-Sainte, la Panaghia (c’est ainsi que nos frères orthodoxes appellent la Vierge,) se précipite vers le Saint des saints du Temple. Comme seul le semblable connaît le semblable, nous aussi progressons en sainteté afin de mieux approcher cette Mère bénie !

Source: https://fr.aleteia.org/2019/11/20/pourquoi-la-vierge-marie-est-elle-allee-habiter-dans-le-temple-de-jerusalem/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s