Albert Le Grand, sous la protection maternelle

Albert commença sont noviciat (d’un an) en 1229 chez les dominicains à Padoue. Le noviciat n’est jamais facile. Pour Albert, il était particulièrement éprouvant car il doutait de ses capacités intellectuelles, comme il nous l’a raconté lui-même dans ses écrits.

Peut-être est-ce pour cela que ses études ont pris tant de temps. Avec l’étude de la théologie en perspective, il ne se sentait pas de tenir le coup. Il songeait alors à quitter le noviciat, lorsqu’une nuit, il eut une vision.

Il se voyait quitter le couvent par le jardin. En grimpant sur une échelle pour escalader le mur, il apercevait quatre personnes. La première le poussait de l’échelle, la deuxième également, la troisième lui demandait ce qu’il était en train de faire.

Albert répondait qu’il se sentait trop limité pour les études et qu’il ne voulait pas vivre une telle humiliation vis-à-vis des autres étudiants plus jeunes que lui.

Mais on lui répondait : « Regarde, avec nous, il y a la Sainte Vierge, la Mère de la miséricorde et nous sommes ses serviteurs. Si tu demandes refuge auprès d’elle, nous voulons nous unir à ta prière pour que tu reçoives ce que tu demandes. »

Albert était heureux de cette proposition et la Sainte Vierge s’adressait à lui pour lui demander ce qu’il désirait : « La science de la philosophie », répondait Albert. Et elle de répondre : « J’exauce ta prière ! Et maintenant ne perds plus courage et travaille bien. Par ta science, tu illumineras le monde entier. À la fin de ta vie, et pour que tu ne perdes pas ton humilité, la science te sera reprise, afin que tu ne perdes jamais de vue la source de toute science, le Seigneur Jésus Christ. »

Toute sa vie la Sainte Vierge a été son « Illuminatrix », celle qui l’illuminait lors de ses recherches, comme il le dit lui-même. Et Marie garda parole en protégeant ses études et recherches jusqu’au bout.

À la fin de sa vie, lors d’un dernier cours, il perdit subitement tout son savoir, il ne pouvait plus continuer à enseigner. C’était l’occasion pour lui d’annoncer sa rencontre proche avec le Seigneur, qui aura lieu seulement en l’an 1280.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s