D’où vient votre Grâce ? JE SUIS DU CIEL. …Est-ce que j’irai au Ciel ?

Ce jour l’Eglise se réjouit avec tous les saints qui sont au Ciel. 

            En ce premier novembre, ‘’fête d’obligation », c’est-à-dire ou nous sommes tenus d’assister à la messe, l’Eglise honore et se réjouit avec la multitude des âmes qui sont déjà au ciel (en plus de celles qu’elle a déjà placées ‘’sur les autels »)

            Demain c’est le premier samedi du mois. Lors de notre communion réparatrice, nous n’oublierons pas de prier pour nos défunts ou pour les âmes délaissées du purgatoire. En effet, ce premier samedi sera aussi le jour de la commémoration de tous les fidèles défunts.

           Le Ciel est le lieu où nous sommes tous appelés à aller. Le lieu où la volonté de ‘’Notre Père » est faite comme elle devrait l’être sur la terre. Le lieu où ceux qui auront embrassé la dévotion au Cœur Immaculé de Marie des 5 premiers samedis seront chéris de Dieu. Ils y seront comme des fleurs que Notre Dame aura placées elle–même pour orner le trône de Dieu.

            Lors de sa première apparition à Fatima, après avoir rassuré les enfants, Notre Dame fit à la petite Lucie une réponse inattendue : Elle ‘’ÉTAIT » du Ciel. Nous nous serions attendus à ce qu’Elle dise qu’Elle en venait. Effectivement, Elle était ‘’toute de lumière », comme l’ange qui était apparu 6 mois auparavant pour les préparer à cette visite.  

            Lucie avait poursuivi l’entretien en demandant : 

Et moi aussi, est-ce que j’irai au Ciel ?

 –Oui, tu iras

Et Jacinthe ?

 – Aussi.

Et François ?

– Aussi, mais il devra réciter beaucoup de chapelets.

«Je me souvins alors d’avoir posé une question au sujet de deux jeunes filles qui étaient mortes depuis peu. Elles étaient amies et elles venaient à la maison apprendre à tisser à ma sœur aînée.

Est-ce que Maria das Neves est déjà au Ciel ?

– Oui, elle y est.

            Quelle consolation et quelle méditation : Lucie nous parle de deux jeunes filles, Maria das Neves et Amélia qui étaient amies et qui toutes deux étaient mortes récemment. Comme beaucoup d’autres, ces jeunes filles exerçaient la charité bien ordinaire de rendre service à leur prochain en leur transmettant leur savoir. A la demande de Lucie, Notre Dame précise que l’une est déjà au ciel. Ainsi quelques semaines après son décès, nous savons que Maria das Neves a ‘’ gagné sa Vie », qu’elle est au Ciel. Elle a vécu comme beaucoup d’entre nous, et Notre Dame nous apporte cette certitude ‘’Qu’elle est déjà au Ciel ». Ce déjàmontre l’incertitude de Lucie qui était bien consciente, à 10 ans, et avec l’enseignement de sa mère et du catéchisme qu’elle connaissait bien, qu’on n’allait pas au ciel tout de suite, qu’une purification plus ou moins importante attendaient la plupart d’entre nous. Elle aura la confirmation de cette vérité en demandant à Notre Dame ou était Amélia, l’amie de Maria das Neves. ‘’Elle est au purgatoire jusqu’à la fin du monde » lui répondra la sainte Vierge. Bien sûr, elle ira au ciel, elle a été préservée du feu de l’enfer, mais son temps de purification sera le plus long qui puisse exister pour une âme : Elle devra se purifier jusqu’à la fin du monde pour être digne de paraître devant Dieu. C’est la raison pour laquelle l’Eglise, le lendemain de ce grand jour de fête, organise une journée de prière spécialement pour toutes ces âmes en cours de purification, et qui iront certainement au Ciel. 

            Nous savons que certaines personnes vont directement au ciel. François et Jacinthe ont été cherchés par Notre Dame qui a transporté directement leur âme au Ciel. Les martyrs, ceux qui témoignent de la vérité de la Rédemption par le sacrifice de leur vie, iront aussi directement au Ciel. Le bon larron y est allé très rapidement. ‘‘Ce soir même tu seras avec moi en paradis » lui a dit Notre Seigneur sur la croix. 

            Nous n’oublierons pas ce que Notre Seigneur disait et que saint Matthieu a transcrit dans son évangile  « Efforcez-vous d’entrer par la voie étroite, car large est la porte et spacieux le chemin qui conduit à la perdition, et nombreux sont ceux qui s’y engagent. Combien étroite est la porte et resserré le chemin de la vie, et PEU NOMBREUX sont ceux qui le trouvent.  » 

                La conclusion de la parabole du festin est identique : ‘‘Car il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus (Pour participer au repas de noce, il faut porter ‘’l’habit » représentant l’Amour de Dieu) et c’est au jugement particulier, immédiatement après notre mort, que Dieu qui nous a ‘’appelé », nous ‘’élira ‘’, si nous portons l’habit de noce, pour partager son bonheur sans fin. (Le terme amour a 3 sens bien différents : le lien physique symbolisé par ‘’Eros », le lien amical symbolisé par ‘’Philae » et l’amour divin désigné par ‘’Caritas ». C’est ce dernier dont parle l’Eglise qui nous fait dire dans l’acte de charité :  »Mon Dieu, je vous aime de tout mon cœur, et par-dessus toute chose, parce que vous êtes infiniment bon et infiniment aimable, et j’aime mon prochain comme moi-même pour l’amour de vous. » C’est le verre d’eau donné ‘’en mon nom ‘’ a dit Notre Seigneur, qui ne sera pas perdu. C’est celui de la première prière de l’ange à Fatima : » Mon Dieu je crois j’adore j’espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui … »

            Le 13 octobre 1953, le Père Lombardi, dans une entrevue avec Sœur Lucie, essaya de lui faire dire que le plus grand nombre des âmes étaient sauvées pour aller au Ciel. Mais la confidente de Notre Dame, qui avait vu l’enfer, s’obstina à lui soutenir le contraire : «  Non mon Père, nombreux sont ceux qui se damnent… Beaucoup, beaucoup se perdront.  »

     Dans notre temps, dans ce monde ou se sont répandu tant de démons  ‘’qui rodent dans le monde en vue de perdre les âmes », Notre Dame est venu à Fatima nous annoncer le 13 juin 1917 ‘‘ Dieu  veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. A qui embrassera cette dévotion, je promets le salut, ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner son trône.

            Et si nous voulons abréger notre temps en purgatoire, faisons nous imposer et portons tous les jours le scapulaire du mont Carmel. Plusieurs fois, sœur Lucie insista sur l’importance du scapulaire, notamment le 15 octobre 1950 au père Rafferty :

— Notre-Dame, lui dit Lucie, tenait le scapulaire en ses mains (le 13 octobre 1917) parce qu’elle veut que nous le portions.

— Dans beaucoup de livres sur Fatima, fit remarquer le père Rafferty, les auteurs ne mentionnent pas le scapulaire lorsqu’ils présentent le message de Fatima.

— Ah ! Qu’ils ont tort, s’écria la voyante, le scapulaire est le signe de notre consécration au Cœur Immaculé de Marie

— Diriez-vous que le scapulaire est aussi indispensable que le rosaire ? demanda le père Rafferty 

— Le scapulaire et le rosaire sont inséparables

            Pour en savoir plus : suivre le lien (https://www.fatima100.fr/le-port-du-scapulaire/histoire-du-scapulaire) et vous finirez par y trouverez, l’extrait ci-dessous : 

             Pour bénéficier du « privilège sabbatin » (délivrance du purgatoire par la Sainte Vierge, le samedi suivant la mort), trois conditions sont requises :

a) Porter habituellement le Scapulaire.

b) Conserver la chasteté de son état (complète dans le célibat, ou conjugale dans le mariage) ; il faut remarquer que cette obligation n’ajoute rien aux devoirs de tout chrétien en ce qui concerne la chasteté.

c) Réciter quotidiennement le Petit Office de la Sainte Vierge. Les prêtres, en imposant le Scapulaire, ont le pouvoir de commuer cette obligation un peu difficile, par exemple en prescrivant à sa place la récitation quotidienne du chapelet. Que les laïcs n’hésitent pas à le leur demander. Certains ont demandé à voir leur obligation consister en l’assistance à la messe tous les jours (30′) en l’honneur de Notre Dame du Mont Carmel. 

.

             Pour aider ceux qui sont encore en purgatoire, en diminuant leurs souffrances ou la durée de leur séjour, nous pouvons, en plus de la récitation du chapelet,  faire dire des messes ou faire célébrer pour eux un ‘’Trentain Grégorien ‘’ 

            Pour faire dire des messes dans la forme extraordinaire du rite romain, il est possible d’aller sur le site https://offrande-messe.org/?pk_campaign=Newsletter

          Qu’est-ce qu’un ‘’Trentain Grégorien » ? .  La célébration du Trentain est un usage qui remonte à la fin du VIème siècle. Le Pape Saint Grégoire le Grand, avant d’être Pape, était Abbé de l’abbaye de Saint André, à Rome. Un de ses moines, bon médecin et bon religieux, Justus, mourut et l’on trouva dans sa cellule trois pièces d’or.

            A cette époque, la discipline était rude et exigeante : le Père Abbé considérant la gravité de cette faute fit jeter dans la fosse publique le cadavre du moine avec les pièces d’or. Et chaque moine passa devant en répétant : «Que ton argent aille avec toi à la perdition.»

            Cependant, la miséricorde l’emporta dans le cœur de l’Abbé. Il fit célébrer la messe pendant trente jours pour la délivrance du malheureux moine Justus. Au terme du trentain, le moine apparut à l’un de ses frères et lui annonça qu’il était délivré et se trouvait maintenant dans la gloire du Ciel grâce à ces messes.

            Le Seigneur fit ensuite la promesse à St. Grégoire que tous ceux pour qui seraient célébrées trente messes consécutives recevraient la même grâce de délivrance.

            Le Pape Benoît XIV, en 1752, puis la Congrégation pour les indulgences, en 1889, ont fait l’éloge de cette coutume qualifiée de « pieuse, approuvée et raisonnable ».

            Un Trentain est constitué par trente messes qui sont célébrées en trente jours consécutifs, pour une seule personne défunte. Il n’est pas requis qu’elles soient célébrées par le même prêtre (cas de maladie, de décès par exemple). La liste et l’ordre de ces 30 messes ont été codifiés par l’Eglise. La première messe est celle du premier dimanche de l’Avent et la dernière est la messe des défunts.

            Faire célébrer un Trentain pour une personne défunte qui nous est chère, c’est la confier à la Miséricorde de Dieu, manifestée dans l’Eucharistie.

.

             Pendant 8 jours à partir du Ier Novembre, nous avons l’occasion de délivrer ou de soulager de façon très importante des âmes en purgatoire. Pensons à celles pour lesquelles nous avons offert la dévotion réparatrice des premiers samedis. Gagnons leur une indulgence partielle ou plénière en profitant de cette courte période ou l’Eglise nous permet d’obtenir pour elles la remise partielle ou totale de leurs peines dans le purgatoire. Pour en savoir plus suivre :  https://fmnd.org/Blog/Formation/Obtenons-des-indulgences-pour-nos-defunts

.

        En cette fête de tous les saints, réjouissons-nous à la vue du bonheur de ces bienheureux, ceux qui se sont efforcés d’entrer par la voie étroite, avec un extrait du sermon prononcé pour cette fête par un tout jeune prêtre, ordonné depuis quelques mois, que Dieu avait rappelé à lui 8 jours après qu’il eut prononcé son sermon le jour de cette fête : ‘‘  ….. A la vue de cette félicité des bienheureux, laisserons-nous enflammer du désir de faire partie de leur cortège. Du haut du ciel, ils nous font signe de venir les rejoindre, ils nous encouragent à subir avec patience, et même avec joie, les peines de la vie présente, comme ils les ont subies eux-mêmes, afin de les rejoindre dans ce bonheur sans fin et sans limite, ce bonheur qui dépasse tout ce que peuvent imaginer nos pauvres facultés humaines. »

.

            O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Source : https://hozana.org/publication/64326-d-ou-vient-votre-grace-je-suis-du-ciel-est-ce-que-j-irai-au-ciel?utm_source=user&utm_medium=email_Hozana&utm_campaign=nouvelle_CP_6530

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s