Pourquoi Marie reçut de Dieu plus que tout autre saint

Les non catholiques ont souvent une conception complètement fausse de la dévotion catholique pour la Mère de Dieu. Ils imaginent, et on peut les comprendre, que les catholiques considèrent la Sainte Vierge comme un être quasi-divin, qui posséderait une gloire, une puissance et une majesté la mettant au même niveau que le Christ. Ils voient donc l’Assomption de Marie au ciel comme une sorte d’apothéose dans la Rédemption qui semblerait être l’égale de celle du Fils.

Or cela est tout à fait contraire à l’esprit de l’Église catholique. C’est oublier que la gloire principale de Marie réside dans son néant, dans le fait d’être la « servante du Seigneur », elle qui, en devenant la Mère de Dieu, a agi simplement en se soumettant avec amour à Son ordre, dans la pure obéissance de la foi.

Elle est bénie non pas pour certaines prérogatives pseudo divines et mythiques, mais pour sa foi tout en ayant des limitations humaines et féminines. C’est la foi et la fidélité de cette humble servante « pleine de grâce » qui lui a permis d’être l’instrument parfait de Dieu, et rien d’autre que son instrument.

Le travail qui a été fait en elle est purement l’œuvre de Dieu. « Celui qui est puissant a fait de grandes choses en moi. »En réalité, voici ce qui constitue précisément sa plus grande gloire : qu’en n’ayant rien en propre, qu’en ne retenant rien d’un « moi » qui puisse se glorifier de quoi que ce soit, elle ne mit aucun obstacle à la miséricorde de Dieu ni ne résista de quelque manière à son amour et à sa volonté.

Voilà la raison pour laquelle elle reçut de Lui plus que tout autre saint. Dieu a pu accomplir parfaitement Sa volonté en elle (…). Elle était et est au plus haut point une personne, précisément parce que, étant « immaculée », elle était exempte de toute tache d’égoïsme qui aurait pu obscurcir la lumière de Dieu dans son être.

Elle était donc une liberté qui Lui obéissait parfaitement et dans cette obéissance, elle a trouvé l’accomplissement de l’amour parfait.

Thomas Merton (Catholic.org). Thomas Merton (1915–1968) était un moine cistercien-trappiste américain
Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Source: https://us3.campaign-archive.com/?e=011dea2e3f&u=bbaf519c73482457368060b5b&id=4e7b1c6068

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s